Logo Stereolux
Gratuit

JEU. 30 nov. 18H30

Exposition

Vernissage de DISNOVATION.ORG

Exposition, Conférence & Performance

STEREOLUX Salle Micro et Plateforme Intermedia Organisateur : Stereolux Création Innovation Labo arts & techs De 18h30 à 21h45
0€

le mot du programmateur

Piratage, hacking de la grande distribution, détournements d’intelligences artificielles, cet événement de lancement propose un panorama critique autour des questions d’innovation technologique.

Programme de la soirée

- À partir de 18h30 : vernissage de l’exposition Disnovation.org (Plateforme Intermedia)
accompagné d’un cocktail (salle Micro)

- 19h15 > 21h : Conférence : autour de Disnovation.org avec Benjamin Gaulon, Marie Lechner
et Clément Renaud (salle Micro)

- 21h00 > 21h30 : Performance The Pirate Cinema
de Nicolas Maigret (salle Micro)

 

Vernissage de l’exposition DISNOVATION.ORG

à partir de 18h30 - Plateforme Intermedia
Cocktail offert en salle Micro

L’exposition DISNOVATION.ORG propose un ensemble de contre-récits autour de l’innovation technologique. Elle réunit notamment un algorithme d’anticipation des tendances émergentes, un annuaire des sites internet interdits à travers le monde, ou encore une collection de téléphones chinois hybrides qui échappent aux normes technologiques occidentales.

+ infos sur l’exposition

       

Conférence : Une autopsie de l’idéologie de l’innovation

19h15 > 21h - salle Micro

En lien avec l’exposition DISNOVATION.ORG, Stereolux vous invite à une conférence réunissant artistes, chercheurs et journalistes, afin de proposer un panorama critique autour des questions d’innovation technologique.

Elle traitera notamment du hacking de la grande distribution (Benjamin Gaulon à propos de son projet Retail Poisoning), de détournements d’algorithmes et d’intelligences artificielles (Marie Lechner sur l’histoire des bots), et des imaginaires technologiques non-occidentaux (Clément Renaud sur la culture des téléphones Shanzhai en Chine).


DISNOVATION.ORG est un groupe de travail basé à Paris, initié par Nicolas Maigret et Maria Roszkowska. Au croisement entre art contemporain, recherche et hacking, ils développent des situations d’interférence, de débat, et de spéculation visant à détourner l’idéologie de l’innovation afin de stimuler l’émergence de récits alternatifs. Ils ont récemment édité The Pirate Book, une anthologie sur le piratage de contenus culturels.

Marie Lechner est journaliste, spécialisée en arts et cultures numériques (Libération, Arte Creative, Le Monde). Elle collabore au projet de recherche Haunted by Algorithms (Labex Arts H2H). Elle a également été co-commissaire des expositions Streaming Egos (NRW forum, Düsseldorf, 2016), Evil Clowns (Hartware MedienKunstVerein, Dortmund, 2015), Speed Show (Paris, 2010) et est l’auteur d’une conférence Supertalk « Le Wi-fi: de l’Antiquité à nos jours ».

Benjamin Gaulon aka Recyclism est artiste, chercheur, enseignant à Parsons Paris The New School for Design. Dans chacune de ces activités, il s’attache à développer une approche créative et critique autour de la technologie, des médias et des modes de consommation qu’ils génèrent. Il organise également depuis 2005 des « e-waste workshop » où le public s’initie au circuit bending, au hardware hacking, ainsi qu’aux problématiques liées à l’obsolescence programmée : on y détourne du matériel en apparence obsolète pour recomposer ainsi de nouveaux objets électroniques.

Clément Renaud est un chercheur et artiste explorant l'utilisation des technologies pour créer de nouvelles formes d'écritures, d'espaces et de représentations. Ses travaux se trouvent au carrefour de l'anthropologie sociale des techniques, des études chinoises et de la visualisation de données. Il est aujourd'hui chercheur à l'Institute for Area and Global Studies à l'Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL) de Lausanne, en Suisse et vit à Lyon.

Performance “The Pirate Cinema”

Nicolas Maigret et Brendan Howell​
21h00 > 21h30 - salle Micro​

L’activité et la géographie des partages de fichiers peer-to-peer sont révélées en temps réel dans The Pirate Cinema, une performance de Nicolas Maigret et Brendan Howell. Dans cette salle de contrôle, la surveillance omniprésente des télécommunications devient globale, alors que les artistes montrent comment les films, livres audio, pornos et jeux vidéos sont consommés et diffusés à l’échelle mondiale, transformant ainsi les utilisateurs du réseau BitTorrent en contributeurs d’une composition audiovisuelle globale et continue.


Nicolas Maigret rend perceptible les enjeux et caractéristiques internes des technologies à travers une exploration de leurs dysfonctionnements, états limites ou seuils de rupture. Il a initié le groupe de recherche Disnovation.org, menant un ensemble de stratégies déviantes et d’activités symboliques face à la « propagande de l’innovation ». Il a co-fondé le collectif Art of Failure en 2006 et enseigne à présent à Parsons School Paris. Avec Maria Roszkowska, il a récemment publié The Pirate Book, une anthologie sur le piratage de contenus culturels.

Programmation : Brendan Howell & Jean-Marie Boyer
Production : ArtKillArt, La Maison populaire | Soutien: CNC / DICREAM