Logo Stereolux
Musique Publié le 17/07/2017

À LA NANTAISE : L'INTERVIEW DE JORIS DELACROIX

Joris Delacroix en a partagé des émotions avec les Nantais depuis son premier concert "à l'extérieur" ! Il a fait vibrer les murs de Stereolux en 2013 pour la Digital Nation et a marqué l'édition 2014 de Scopitone avec un live bluffant ! Les retrouvailles en septembre risquent d'être intenses, aussi bien pour lui, avec la présentation de son nouveau live, que pour nous, immergés dans une expérience dancefloor aussi fédératrice qu'ambitieuse. 

• Ce qui vous a le plus marqué à Nantes :

La première fois que j'ai joué à Nantes c'était au tout début de ma carrière.
C'était la première fois que je jouais ailleurs que chez moi, la première fois que je prenais le train pour aller mixer quelque part. Ce n'était pas une soirée de dingue mais comme toutes les premières fois, on en garde un souvenir marquant.

• Un mot pour définir le public nantais : 

C'est un public sympa, bienveillant, qui aime la bonne musique et qui sait s'amuser. Pour être honnête, le public nantais me rappelle un peu le public breton que j'adore.

• Une anecdote sur votre dernier passage à Nantes : 

La dernière fois, c'était en novembre 2015 au Zénith avec Feder, Synapson et The Avener. C'était un peu particulier car 2 semaines auparavant c'était le 13 novembre et on était au Zénith de Paris le soir où il y a eu les attentats. Je n'ai pas d'anecdote précise à raconter, mais je me souviens très bien du sentiment qu'on avait tous à ce moment là à Nantes. On était encore choqués par ce qui s'était passé, mais en même temps heureux et soulagés d'être de retour sur scène. On a senti la même chose de la part du public, ce mélange de peur et de volonté de ne pas se laisser abattre, de continuer à s'amuser ensemble quoi qu'il arrive. C'est compliqué d'expliquer ce ressenti avec des mots, mais c'était très intense.


• Vos attentes pour Scopitone en Septembre :

Moi je n'ai pas d'attentes. En général, c'est plutôt le public qui a des attentes concernant les artistes qu'il va voir en concert et pas l'inverse !
Je garde un tres bon souvenir de mon premier Scopitone en 2014, c'est un super festival. D'ici là, je compte apporter quelques améliorations à mon live car il faudra que ça soit à la hauteur de l'événement !


Joris Delacroix - Different Pulses live @ Festival Scopitone (20 septembre 2014)