Logo Stereolux
Musique Publié le 09/10/2019

"DU C(H)OEUR DES FEMMES" pour faire battre la scène - interview

En juin 2018, Vanille Fiaux proposent aux habitantes (tout âge confondu) du quartier Malakoff et du Clos Toreau d’embarquer dans une aventure artistique aux allures multiple en devenant les muses et créatrices de ces productions chorales. A travers l'écriture, le théâtre et le chant, elles posent ensemble un regard sur "L'être au Féminin", et par conséquent sur le monde actuel, ses dérives, ses contradictions, ses excès, ses limites mais aussi sa tendresse. Rencontre avec Vanille plus d'un an après le lancement de ce projet et quelques jours avant leur premier concert en première partie de Mohamed Lamouri !  
 

Plus d’un an après la création du « C(h)œur des femmes », comment a évolué le projet ? Sous quelles formes ?

DU C(H)OEUR DES FEMMES s'est déployé pendant plus d'un an, ouvrant à une vingtaine de femmes et leurs enfants des voies multiples de la création artistique. Elles ont aprenté la scène et plusieurs formes sont nées de cette aventure.
Du théâtre comme le 14 décembre 2018 au lieu unique où 22 actrices et 2 acteurs bravant leur peur pour se mettre au défi de la scène, des regards et de l’écoute d’un public, ont livré coeurs battants des textes du répertoire théâtral contemporain.
Nous avons aussi mis en scène une lecture musicale de poésie féminine avec 25 femmes et enfants, présentée le 7 mars 2019 au Musée d'arts de Nantes.
Un album musical est aussi né de ce projet Arborescence, pour lequel j'ai mené avec chaque femme un chantier d'écriture de texte solo. L'enregistrement de cet album a eu lieu dans les studios de FORCE BETON sur 4 jours avec le musicien Jonathan Seilman.
Les textes de cet album ont ensuite été illustrés dans un recueil par l'artiste peintre Christine Bellin. Un objet magnifique dont nous sommes toutes fières !
Nous avons aussi tourné il y a quelques mois le clip d'Arborescence L'HYMNE au Musée d'arts de Nantes avec la complicité de Karima El Khayer de Danse et Vis. Nous créons maintenant la forme concert d'Arborescence pour le 17 octobre ! 
 

 

 

Pouvez-vous justement nous en dire un peu plus sur ce live ? (chant, musique) 

Ces chansons ont été façonnées sur mesure pour chacune des interprètes. Les textes parlent depuis un endroit caché,  là où battent leurs coeurs de femmes. Chaque univers musicale s'est dégagé de leurs sensibilités respectives. C'est une grande première pour toutes que de chanter en live ! Sur scène, toutes et tous réunis nous seront une trentaine pour dévoiler les âmes de ces histoires singulières accompagnées muscialement par Jonathan Seilman à la guitare, Arthur de la Grandière à la basse, Hugues Pluviôses au clavier, Benoit Prisset à la batterie et moi-même au chant.
Nous représenterons ensuite ce live le 14 décembre prochain à l'occasion de Tissé Métisse.