Logo Stereolux
Terminé

JEU. 17 oct. 20H30

Concert

Mohamed Lamouri + Du c(h)oeur des femmes

Stereolux Salle micro Organisateur : Stereolux Raï-pop Placement libre debout/assis non garanti
Le foodtruck Bilo&Dilo (cuisine du monde) vous attend toute la soirée sur la terrasse !
9.60€
0€
Tarif sur place 10€

Musicien du métro parisien pendant des années, ce garçon d’origine algérienne découvert par le label La Souterraine (ça ne s’invente pas !) dégage une mélancolie céleste, portée par une voix rauque et mystique. Son raï-pop est troublant de sincérité.


Mohamed Lamouri jouera le 16 octobre prochain au cœur du quartier Malakoff dans la salle d'expression artistique de l'école Primaire Henri Bergson.
Une rencontre avec les habitants du quartier, la veille de son concert à Stereolux. Cette rencontre marque le démarrage du Jumelage / Connivence avec le quartier Malakoff, que nous connaissons bien depuis que nous travaillons avec les écoles du quartier (Henri Bergson et Jean Moulin).

Mohamed Lamouri (DZ/FR)

Peut-on lui prédire un avenir à la Keziah Jones ? C'est en tout cas sur les rames du même métro parisien (entre Barbès et Belleville, pour les férus de topographie urbaine), que Mohamed Lamouri a été repéré. Il y a longtemps joué, usant d'un indigent synthé porté sur l'épaule et presque enseveli sous les morceaux de scotch rafistoleurs, fascinant son auditoire avec un chant tout de simplicité et de profondeur. Rétif aux propositions commerciales qui lui sont faites, Mohamed Lamouri se laisse finalement convaincre de sortir un EP, avant de faire paraître dernièrement Underground raï love, un premier album enregistré avec son groupe Mostla, et sur lequel se côtoient ses propres compositions et des reprises de Cheb Hasni, autre chanteur algérien de raï, assassiné en 1994. Discret jusqu'à l'effacement, portant en lui une ferveur que l'on pourrait qualifier de mystique si le terme n'était autant galvaudé, il chante, de sa voix éraillée, l'amour et l'existence, sur des sonorités parfois pop, parfois funk, avec une sincérité proprement désarmante.
Depuis, il s'est acheté un nouveau synthé.

du c(h)oeur des femmes (Nantes)

Ce projet se déploie avec les habitantes du quartier Malakoff et du Clos Toreau  depuis le mois de juin 2018. J’ai proposé  aux  femmes  rencontrées (tout âge confondu) d’embarquer dans une aventure artistique aux allures multiples, de devenir les créatrices et les muses de ces productions chorales. A travers différentes médiations  écriture- théâtre - chant , nous posons un regard sur "L'être au Féminin", et par conséquent sur le monde actuel, ses dérives, ses contradictions, ses excès et  ses limites mais  sa tendresse aussi.

Musique Live I  Jonathan Seilman (Guitare)  Arthur de la Grandière (Basse) Hugues Pluviôses ( Clavier) Benoit Prisset ( Batterie) Vanille Fiaux (Chant)

Vidéo I Réalisation Vanille Fiaux - Collaboration Mélissa Huart

Chant et interprétation I Khadija Ait el Cadi, Sabina Ahmed Ali, Dou'a Ahmed Ali, Shahd Ahmed Ali, Arige Ahmed Ali, Lou Aymard Renaud, Jansi Ekram Sandrine Ezdini Bouysse, Aurélie Cloarec, Pierrette Drouet, Khalil Ezdini, Nora Kabiti,Aji Kah, Fatima Khalki, Kamélia Khalki et Nejwà Khalki, Marie-Claude Lecoq Lydie Rousseaux, Nelly Saläun, Irya Wando Semedo, Annie Piton, Pascale Glemarec, Maria Rodrigues, Isabelle Royer, Marie Teillard, Olivier Tric.