Logo Stereolux
Terminé

JEU. 22 nov. 20H00

Danse

Martin Messier & Anne Thériault

Con Grazia

STEREOLUX Salle Maxi Organisateur : Stereolux Danse Gestuelle Performance Placement libre assis
12€
8€
Tarif sur place 14.00€

Une chorégraphie hors norme s’exprime ici à travers les objets, les gestes et le son, jouant la partition millimétrée d’un fracas programmé. Cet ovni nous vient du Québec, est-ce utile de le préciser ?


Ce spectacle est programmé dans le cadre de la saison danse :
JEU 22 NOV : MARTIN MESSIER & ANNE THÉRIAULT - Con Grazia
MAR 22 / MER 23 JANV : STATEX - DIYtopia
MAR 12 MARS : SYSTÈME CASTAFIORE - Anthologie du Cauchemar
SAM 30 MARS : CIE CHRISTIAN & FRANÇOIS BEN AÏM - Mirages - Les âmes boréales

À partir de 3 spectacles, profitez du tarif réduit Pass Danse :

SAISON DANSE 2018-2019 : COMPOSEZ VOTRE PASS !

Partenaire media :

Martin Messier & Anne Thériault (QC) - Con Grazia

Détruire, oui, mais avec grâce. Tel semble être le mot d’ordre que se sont donnés les virtuoses touche-à-tout Martin Messier (arts sonores et arts numériques) et Anne Thériault (chorégraphie, performance) pour leur nouveau spectacle.

Constatant l’impasse de notre monde du tout matériel, le duo canadien s’empare de gants, massues et marteaux pour pulvériser des objets aux formes douces et arrondies, de la tasse de thé à la tomate charnue.

Plus qu’un spectacle de danse, cette performance savamment chorégraphiée propose une orchestration électroacoustique hypnotique et menaçante. Con Grazia libère le primitif mais jouissif appétit de destruction tapi en chacun de nous pour livrer une œuvre hallucinée où images, sons, lumières et mouvements s’harmonisent pour ne faire qu’un. Prêts pour le chaos organisé ?


Martin Messier

Compositeur, performeur et vidéaste. Si le son est le moteur de toutes ses créations, Messier s’ouvre rapidement à la rencontre entre la musique électroacoustique et les autres formes d’art, ainsi qu’aux collaborations artistiques. Ses œuvres en viennent à se concrétiser dans un rapport entre le son et la matière, matière objet ou vivante. Il fait vivre le son dans des objets aussi divers que des machines à coudre, des crayons, des réveille-matin et des machines inventées. Au fondement de cette rencontre, il y a l’idée de pousser toujours un peu plus loin l’imaginaire du quotidien, de magnifier ces objets en leur donnant la parole et en réinventant leur usage. Au fondement du dialogue entre le son et les corps en mouvement, il y a le désir de renverser le rapport hiérarchique habituellement entretenu entre musique et chorégraphie pour que le son devienne le moteur des gestes. En 2010, Messier fonde 14 lieux, compagnie de production d’œuvres sonores pour la scène, afin de donner une plate-forme à ce nouveau type de créations sonores.


Anne Thériault

Dans sa pratique chorégraphique, Anne Thériault sculpte les clairs-obscurs avec un minimalisme du geste. Sa collaboration avec Martin Messier, amorcée en 2009 pour La physique, exacerbe l’ambiance sonore, souvent inquiétante, de l’œuvre. Interprète de ses propres pièces, elle nourrit une recherche kinesthésique de l’intérieur, au plus près des choses, et partage une vaste palette sensorielle avec les spectateurs. Complice de nombreuses aventures collectives, elle collabore au Cabaret Gravel (2011, 2015) et à La nuit de la marmotte (2013). Interprète d’exception, elle danse notamment pour Dave St-Pierre, Danièle Desnoyers, Nicolas Cantin et Jean-Sébastien Lourdais ainsi que pour Marie Brassard dans La fureur de ce que je pense (2013).


Mise en scène, création et interprétation : Martin Messier + Anne Thériault
Lumières : Martin Messier + Anne Thériault + Jean-François Piché
Musique : Martin Messier
Conception visuelle : Thomas Payette
Technicien lors de la création : Dominique Hawry + Maxime Bouchard
Robotique : Louis Tschreiber
Œil extérieur : Patrick Lamothe
Conception matérielle : Robocut
Idéation : Martin Messier
Photo : Martin Messier
Rédaction: Jessie Mill pour le Festival TransAmériques

Coproduction : Festival TransAmériques (Montréal)
Résidences de création : Circuit-Est Centre chorégraphique (Montréal), Théâtre Hector-Charland (L’Assomption)
Support : Conseil des arts et des lettres du Québec, Conseil des Arts du Canada, Conseil des Arts de Montréal

En collaboration avec le Fonds franco-québécois pour la coopération décentralisée, la Délégation générale du Québec en France.