Logo Stereolux
jeu. 24 mars 2022 20H00

The Divine Comedy + Blumi

Terminé
Attention, sur ce spectacle, les places avec la tarification "debout - parterre" ne donnent pas accès au balcon. Merci de votre vigilance lors du choix des places.
STEREOLUX Salle Maxi
Placement libre debout / libre assis
Organisateur : Stereolux

Avant votre venue, consultez nos conditions d’accueil :

VOUS ACCUEILLIR DANS LE CONTEXTE COVID-19

L’Irlandais Neil Hannon, lutin malin orfèvre du songwriting, fêtera les trente ans de sa flamboyante pop orchestrale. Pour cela il revisitera les morceaux phare de sa discographie. Une célébration qui s’annonce majestueuse.

 

The Divine Comedy (GB)

Trente ans, ça se fête – trente ans d'une carrière en tous points exemplaire, qui a su joindre, à une exigence artistique jamais démentie, un emballement populaire lui non plus jamais mis en défaut. Trente années sous le triple signe de l'intelligence, de la malice et d'une élégance goguenarde so typically british. 

Qui donc dit anniversaire, dit fête ; qui dit fête, dit cadeau, c'est entendu : ainsi, pour l'occasion est réédité l'essentiel de la discographie de la bande de Neil Hannon, qui, pour ne pas être en reste, s'offre une série de concerts à la Cité de la musique, suivie d'une tournée au cours de laquelle la bande en question jouera ses titres les plus emblématiques – rien que pour le plaisir, et pour rappeler à tous, si besoin en était, que Hannon est l'un des meilleurs songwriters de son époque, et The Divine Comedy une formation pop impeccable, et imparable.

Blumi (FR)

Multi-instrumentiste à la voix envoûtante, Blumi (de son vrai nom Emma Broughton) dévoile progressivement son projet solo après une riche carrière au service de ses pairs. Passée par le Conservatoire, par une école de jazz, par des études en sciences politiques et en sociologie, elle est une touche-à-tout toujours en mouvement. Provenant d’une double culture franco-britannique, sa voix particulière l’amène à collaborer avec divers artistes comme Bon Iver ou Feist, pour qui elle fait les chœurs, mais aussi en tournée (à la basse, au chant, aux synthés,…) avec Thousand, Orouni ou encore Olivier Marguerit. Épaulée par certains d’entre eux, Emma présente ses chansons comme des sculptures patiemment tirées d’un bloc de métal brut, façonnées à la manière d’un artisan – la patience et une certaine opiniâtreté sont nécessaires à en révéler la quintessence.

Le résultat offre une une musique suspendue entre tradition et modernité, à la fois hors du temps et attentive à son époque, s’incarnant dans des chansons qui nous hanteront pour longtemps.