Logo Stereolux
dim. 11 oct. 2020 11H00

BRUNCH EN MUSIQUE

BLOND NEIL YOUNG

25€ / pour les moins de 10 ans : 13€
Sur place : tapas à la carte & bar
- - -
Réservations par mail : resto@stereolux.org
(merci de préciser votre heure d’arrivée pour un meilleur accueil dans le respect des consignes sanitaires : 11h, 12h30 ou 14h)
- - -
- 10% sur l'addition pour les porteurs de la carte Stereolux
- - -
Bar / Resto de Stereolux
Informations au 02 53 46 32 00
11h00 > 15h00
Organisateur : Bar / Resto

Avant votre venue, pensez à consulter nos conditions d'accueil
conditions accueil

Stereolux vous propose un nouveau rendez-vous : le Brunch en musique !

Un menu varié qui met l’accent sur le bio et le local : œufs brouillés et bacon, légumes braisés, salades, pancakes salés et sucrés, compotes et confitures, fromages (Maison Lecoq), charcuterie maison, toasts, houmous, porridge, cakes, tartes, pastèque aux épices, boissons chaudes et jus de fruit pressés… et même des huîtres ! Menu détaillé à découvrir << ici >>

Le tout accompagné d’un met devenu précieux tant il se fait rare ces temps-ci : un concert avec des artistes en chair et en os. Bref, un bon moment qui ravi(ve)ra tous vos sens !

 

BLOND NEIL YOUNG (Nantes)

La plupart du temps, le tribute band typique copie en tout point l'original. Jeu de scène, lumière, tenue vestimentaire, il respecte à un cheveu près le glorieux aîné, au point que Peter Gabriel lui-même emmène ses enfants aux concerts des succédanés de Genesis pour leur montrer « comment faisait papa à l’époque ». 

Chez Blond Neil Young, la seule réminiscence  avec le “Loner”, ce sont les rouflaquettes qu’arbore Stéphane Louvain, l’instigateur du projet. Pour le reste, pas de fioritures mais un hommage affectueux et respectueux au répertoire du musicien canadien.

Les morceaux ne sont pas revisités, mais joués tels qu’ils ont été composés. 

Chanteur-guitariste au sein de The Little Rabbits et French Cowboy, musicien pour Katerine et Jeanne Cherhal, Stéphane Louvain s’est attaqué à l’œuvre de Neil Young en novembre 2012. D’abord seul, dans une démarche de fan, puis très vite entouré d’un groupe recruté parmi plusieurs formations de la scène nantaise et rennaise.

De Zuma à Harvest, en passant par After the Gold Rush, Comes a Time ou Everybody knows this is nowhere, la formation égrène les pépites musicales dans un spectacle émaillé d’anecdotes sur la vie du natif de Toronto et l’histoire de ses morceaux, mis en perspective par une mise en scène et un découpage particulier qui apportent un angle de vision inhabituel au répertoire du “loner”.