Logo Stereolux
Complet

VEN. 13 mars 18H00

IN·VISIBLE(S) Atelier

Atelier-dégustation “Levures : l’invisible du vin”

IN·VISIBLE(S)

18h > 20h La Bulle Organisateur : Stereolux
Complet

Dans le cadre du temps fort IN·VISIBLE(S), du 12 au 15 mars.


Partenaires medias 

          

Atelier-dégustation “Levures : l’invisible du vin”

Les levures, c'est formidable. Ça fait gonfler les gâteaux, mousser la bière, et surtout ça transforme le jus de raisin en vin – un peu comme Jésus en somme, mais sans intervention divine, rien que du naturel. Justement, c'est ce processus de fermentation alcoolique qui est au cœur d'un atelier-dégustation, animé par Maxime Pascal, passé de la culture musicale à celle des sols, accompagné de vignerons nantais dont les vins révèlent la richesse de ce monde invisible. En dégustant plusieurs belles cuvées, l'on comprendra l'importance de ces petits champignons (un peu magiques), au centre de toutes les discussions sur la façon de faire un vin et les nouvelles pratiques viticoles. Alors, quand le vin est tiré...

Levures : l’invisible du vin​
Saccharomyces Cerevisæ. Derrière ce nom s’ouvre un monde immense et invisible à l’œil nu : celui de la fermentation alcoolique, processus indispensable à la transformation du jus de raisin en vin. Cette réaction naturelle est l’action de micro-organismes vivants : les levures. Naturellement présentes sur le raisin, elles sont au cœur du débat actuel sur les vins dits “natures”. Comme toute l’agriculture, la viticulture a vu sa pratique considérablement se modifier avec l’arrivée massive de l’industrie pétro-chimique et de ses réponses à toutes les problématiques du vigneron à la vigne et à la cave. Désormais, les levures exogènes se voient préférées aux indigènes.

En présence d’un vigneron, l’atelier proposera de rendre visible le rôle des levures. Ponctué de dégustations, il abordera des notions qui animent le monde du vin : l’expression du terroir, la standardisation des vins, le savoir-faire du vigneron face à la nature… Une découverte ludique et pédagogique de la microbiologie au service d’un produit emblématique de la région nantaise.
 

Avec :
Maxime Pascal
Maxime Pascal a choisi de laisser la culture musicale pour la culture du sol et de la vigne. Ouvrier viticole depuis deux ans dans le vignoble de Nantes, il a travaillé chez Jo Landron, et actuellement au Domaine des Cognettes. Attaché à la viticulture biologique et aux vins vivants, il se passionne pour le Muscadet et pour ceux qui le font.

Un atelier imaginé et proposé par Vintier.

Photo ©domaine_luneau_papin