Logo Stereolux
Arts numériques Publié le 12/12/2018

Retour sur la résidence de Catherine Schwarz

Diplômée de la Haute Ecole d’Art et de Design de Genève et titulaire d’un Master en Médiation Patrimoine et Numérique co-habilité par les Universités Paris Ouest Nanterre et Paris 8, Catherine Schwarz a une expérience de designer indépendante depuis vingt ans, en Europe et en Australie, sur des projets de R&D, de conseil, de création de dispositifs interactifs, de mise en espace et de design d’information auprès d'organisations culturelles et pour l’industrie. Aujourd'hui basée à Marseille, elle évolue sur un travail personnel d’auteur, active avec un réseau international de partenaires, s'intéressant à la dimension critique des dispositifs de représentation numérique.

Pouvez-vous nous parler de cette nouvelle création sur laquelle vous travaillez, en quelques mots ?

Il s'agit d’une installation dite de site-specific, dans l’espace public, qui interroge les notions de représentation, de mémoire, d’espace et de corps, et la participation vitale du public dans les réalités d'une œuvre artistique.
 

Quels sont les objectifs et les différents axes / temps de travail de cette résidence ? 

Approfondir une reflexion et une écriture par rapport à la réalité concrète de conception d’une installation sur un site; saisir et établir des relations avec les expertises locales, asseoir les contextes esthétiques et technologiques du projet et évaluer les besoins liés à son developpement.
 


 

Que venez-vous chercher à Stereolux ? 

Faire entrer Stereolux et son équipe dans l’histoire du projet, approfondir et consolider les axes d’écriture au regard de l’exigence et de la qualité de la direction artistique de Stereolux. Confronter l’écriture du projet au territoire nantais et saisir les sensibilités et les intérêts qui peuvent émerger de cette rencontre et de ces échanges.
 

Quelle est la prochaine étape pour vous ?

Finaliser la maquette artistique et le cadre technologique de développement de l’installation, et œuvrer à sa production et sa diffusion; formaliser les aspects critiques apparus dans le processus de création et qui peuvent faire l’objet de nouvelles reflexions et expérimentations à proposer aux acteurs rencontrés dans le cadre de la résidence.