Logo Stereolux
Arts numériques Publié le 05/04/2017

«PAS COMME DES LOUPS» AU CINÉMA : ENTRETIEN AVEC VINCENT POUPLARD

Vincent Pouplard, bien connu à Stereolux pour avoir mené des ateliers avec Makiz’art pendant plusieurs années, est réalisateur du film « Pas comme des loups », un documentaire qui suit sur plusieurs années la vie de deux jeunes garçons vivant en marge de la société.
Cette collaboration s’est prolongée par un accueil en résidence à Stereolux pour la post-production du film, et une « avant-avant-première » à Stereolux en mars 2016.
Aujourd’hui, le film sort dans les salles de cinéma à l’échelle nationale (et il le mérite bien !). Entretien avec son réalisateur…


Vous avez connu les deux personnages – Roman et Sifredi – lorsque vous meniez un atelier de création cinéma avec Stereolux et Makiz'art en 2012. Comment s’est passé cette rencontre et comment a-t-elle évolué vers un projet de film ?

En fait j'ai d'abord rencontré l'un des deux frères qui, quelques semaines plus tard, m'a guidé vers son frère jumeau. Après les ateliers, il arrive parfois que les liens se prolongent au dehors et se transforment en relation d'amitié, en partage de savoirs. J'avais déjà un projet de film en tête à l'époque et ils m'ont progressivement ouvert les portes de leur univers. Durant 4 ans nous avons patiemment construit le film, du tournage au montage. 


Ce film suit l’histoire de ces deux jeunes frères. En quoi vous semblait-il important de la montrer au public ?

Pour moi, Roman et Sifredi portent la voix d'un plus grand nombre, la voix de jeunes gens parfois mis au banc de la société, invisibles et en proie à de nombreux a priori en raison de leurs trajectoires marginales.
Dans le film, j'essaie de faire en sorte qu'on les regarde sous un autre prisme, sans jugement, avec du temps et de la bienveillance. Qu'on soit à l'écoute de leur vitalité et de leur poésie.
Sur un fil, entre réel et imaginaire, on chemine avec eux. On découvre leur façon de penser le monde qui les entoure. C'est cela qu'il m'importe de partager avec le public.

 

 

« Pas comme des loups » sort maintenant au cinéma. Bien joué ! Cette reconnaissance donne-t-elle naissance à d’autres projets ?

Je ne pense pas que ce soit la reconnaissance qui me guide sur le chemin de nouveaux films. J'aime filmer, récolter des histoires, les partager, et les faire résonner. C'est cela qui me nourrit.

 

PAS COMME DES LOUPS
Roman et Sifredi ont à peine 20 ans. Ils sont en mouvement, comme leur identité, entre exclusion et marginalité. Dans des lieux secrets, souterrains, squats, lisières de bois, sous des ciels nuageux ou des néons à faible tension, ils inventent leur vie, leur langage et leurs codes.

Infos pratiques :
Diffusion à Nantes : au Concorde du 12 au 26 avril, puis du 30 avril au 8 mai au Cinématographe
+ d’infos sur pascommedesloups.com