Logo Stereolux
Musique Publié le 17/11/2016

J'ai testé : Le concert de Swans

Un concert de Swans c'est une expérience intense, quasi spirituelle. Ça vous prend par les tripes et vous secoue jusqu'à la moelle. Valentin, adhérent à The Crew, en a fait les frais ce mardi 1er novembre 2016, et nous partage ces 2h45 de rock expérimental.

Il est 20h35, la salle micro de Stereolux se rempli petit à petit, nombreux sont venus admirer le mythique groupe de la scène rock expérimental, Swans.
C’est Anna Von Hausswolff qui se charge de la préparation de nos oreilles, accompagnée de deux autres musiciens sur scène.
Entre voix évangile et drone-ambient, l’organiste suédoise nous mène vers des contrées lointaines, nous transporte par le biais de nappes de distorsions et par chant à la technique irréprochable. On se perd dans ce tourbillon, cette tempête inarrêtable. Anna nous hypnotise et on se laisse flotter dans cet espace abandonné à mi-chemin entre le doom et la musique spirituelle.

 

 


Après être redescendu sur terre durant l’espace de quelques minutes, c’est au tour de la bande des New-Yorkais de nous faire frissonner. Le groupe alterne entre morceaux lents, progressifs, transcendantaux et d’autres à l’énergie redoutable, noyés dans une multitude de sons, ayant cependant tous leur importance. Swans est en roue-libre et ne semblent pas vouloir s’arrêter.

Chaque morceaux vous secouent, vous tapent dessus, c’est une expérience unique et d’une grande sincérité que Swans nous fait vivre ici.

L’intensité et la fureur rugissent à chaque seconde jouée par le groupe. On en redemande même.
C’est donc au bout de 2h45 de concert qu’on ressort cassés, anéantis mais tellement satisfaits d’avoir pu vivre une expérience telle que celle offerte par Swans en ce mardi 1 novembre 2016. 

Par Valentin Vandevoorde