Logo Stereolux
Musique Publié le 07/02/2019

j'ai testé : le concert d'angèle

Mercredi 30 Janvier 2019. Ce soir, c’est Angèle sur la grande scène de Stereolux.

19h15, j’arrive à  Stereolux. Je rentre dans la salle, et en profite pour me positionner tout devant, face à la scène. J’ai hâte. Très vite, la foule me rejoint. L’impatience se fait ressentir. A ma gauche, un groupe de filles discutent. Certaines ont fait plus de 6h de queue pour être au plus près de la scène.

20h passé. Lumières. Julien Granel ouvre la soirée. Il a du peps. Avec son groove et son look totalement 80’s, le public est vite conquis. L’instant est fort. Il y a de l’amour, de la joie et beaucoup d’énergie. Tout le monde chante, danse et profite de l’instant présent. Julien est heureux. On a presque envie de monter sur scène et de danser avec lui.
 


 

21h, il est l’heure. Deux musiciens apparaissent sur un air envoûtant. Derrière eux, deux écrans en hauteur, représentant des yeux. Je reconnais la référence au clip de Je veux tes yeux. L'excitation est à son comble. Angèle apparaît, un fusil gonflable à la main. C’est parti…La thune, Balance ton quoi, La loi de Murphy... Le public chante à tue tête. Evidemment, tout le monde connaît les paroles. Le moment est intense. La belle Angèle va et vient, d’un côté de la scène à un autre, danse et joue même ses propres paroles. Elle nous immerge dans son univers totalement pop.

Les lumières se tamisent. La Belge se place derrière son synthé. Jalousie, Les Matins, Nombreux... Quelle beauté… L’instant est doux, voire émouvant si on se laisse totalement transporter par sa voix sur l’instrument. Je me laisse bercer par ses reprises, dans une salle étoilée par les flashes des téléphones portables.

Le concert se poursuit… Je veux tes yeux... Des bouches apparaissent sur les écrans. Elle chantent avec nous.  La scénographie est hypnotisante. Le travail de fond reflète totalement l’univers d’Angèle. On peut également apercevoir Roméo Elvis sur les écrans, laissant l’impression qu’il est en direct pour chanter Tout oublier avec sa petite soeur.
 


 

Lumières éteintes. Angèle s’absente un instant pour nous laisser face à un reportage à la fois drôle et mignon sur la loutre, son animal fétiche. Le public adore. Elle réapparaît, avec sa plus belle tenue de soirée, aux couleurs dorées. Ta reine, Flou, La flemme, Victime des réseaux... Quelle chaleur. On a presque fait le tour de son album Brol. La fin approche.

Quelques pas de danse sur un rythme dynamique. Angèle prend la température de la salle, infatigable ce soir. Un énorme ballon apparaît, toujours avec un oeil dessus. Il est lancé dans la fosse. De droite à gauche, la foule se renvoit la balle. Il est alors presque temps de dire au revoir à la belle, le temps de derniers morceaux... Silence, J’ai vu...  Angèle salue le public, accompagnée de ses deux musiciens. On aimerait que l’instant se fige pour profiter encore un peu…£
 


 

22h30. Je rentre chez moi, des étoiles dans les yeux. Le concert repasse en boucle dans ma tête, impossible de ne pas chantonner quelques airs. Quel spectacle. Je suis conquise.


 

Alizée Domange, adhérente The Crew