Logo Stereolux
Musique Publié le 04/05/2017

Dix ans d’Europtimisme !

Dix ans déjà qu’Euradionantes nous fait aimer l’Europe comme personne d'autre en faisant l'amie de notre quotidien. Rencontre avec son programmateur musical Stéphane Mathé, à l’occasion d’un anniversaire marqué par le lancement imminent d’une antenne nationale.
 

Euradionantes a été créée en 2007, soit deux ans après le « non » au référendum européen. Hasard de calendrier ?

Non ! Suite à cet événement, on a voulu créer une radio montrant l’importance de l’Europe dans nos vies quotidiennes, à tous les niveaux : local, régional mais aussi national et international. On l'a conçue comme une radio-école en journalisme. Depuis 10 ans, tous les 6 mois, nous accueillons et formons une promotion de journalistes stagiaires venus de tous les pays de l’UE, qui présentent chaque midi leur émission : Nantes Europe Express.

Les sujets que vous abordez sont variés (écologie, économie, sport, culture…) mais Euradionantes, c’est aussi une forte identité musicale.

On mise sur la découverte des musiques actuelles indépendantes, qu'elles s'inscrivent dans la pop, le rock, le folk ou l'électro. Plutôt que d’avoir quelques singles en rotation, je défends les albums des artistes. Je peux programmer jusqu’à 8 morceaux d’un même disque si je le trouve bon ! L’essentiel de la programmation est européen, souvent issu de labels indépendants non-distribués en France. Je fais aussi en sorte de faire entendre des langues différentes : italien, allemand, espagnol, suédois… Ce qui n’est pas toujours facile, tant la musique indé est associée à l’anglais dans notre imaginaire (sourire).

Depuis 5-6 ans, plusieurs de vos émissions sont justement présentées en anglais. Pourquoi ?

Il s’agissait initialement d’une demande de la Commission Européenne, qui nous subventionnait. On a gardé cette idée. D’abord parce que l’anglais est une langue de référence. Mais aussi parce que les auditeurs aiment ça, au point que j’interviewe également les artistes français en anglais. Le niveau de la langue est parfois basique, mais ça donne un côté ludique, et puis nos auditeurs ne sont pas forcément complètement anglophones. Plus généralement, les langues européennes sont présentes depuis les débuts d’Euradionantes. On a des émissions en allemand, en italien, en espagnol, en portugais…
 


 

« Euradiofrance »

L’arrivée de la Radio Numérique Terrestre en France tombe à pic au moment de célébrer les 10 ans d’Euradionantes. À partir de novembre prochain, 96 stations émettront en qualité numérique à Lille, Strasbourg et Lyon, avant de couvrir progressivement tout le territoire. La radio européenne nantaise figure parmi les heureuses élues. L’occasion pour elle d’effectuer des décrochages dans les villes précitées, mais aussi d’élargir son public, estimé actuellement à 76 000 auditeurs par jour, ce qui la place dans le haut du panier des radios associatives nantaises.
 


 

Nouveaux usages des auditeurs

Plus généralement, l’arrivée de la RNT pourrait, en démultipliant l’offre radiophonique sur le territoire national, rééquilibrer des parts d’audience qui restent encore très concentrées. En 2016, les quelques 600 radios associatives du pays totalisaient seulement 1,4 % de l’audience nationale, contre 71,4% pour une poignée de radios privées commerciales et 24,1% pour la radio publique. Au-delà de la révolution RNT, ce sont également les modes de "consommation" de la radio qui évoluent avec Internet. En 2015, 11% des flux radiophoniques étaient écoutés en ligne contre seulement 5,8 % en 2010, et ce prioritairement par les plus jeunes. Une bonne nouvelle pour les « petites stations » puisque la Toile est, contrairement à la bande FM, bel et bien accessible sur tout le territoire.

Par Matthieu Chauveau


EURADIONANTES FÊTE SES 10 ANS A STEREOLUX LE 09/05 
AVEC MUSTANG + SAUROPOD + MARC MORVAN 


Et retrouvez un plateau Euradionantantes en direct du festival Indigènes jeudi 18 et vendredi 19 mai 

écouter 

Euradionantes 101.3 FM Nantes
www.euradionantes.eu