Logo Stereolux
ven. 27 mai 2022 20H30

Wine Nat White Heat #8 : Cash Savage & The Last Drinks · Dälek · Zombie Zombie · Girls In Synthesis

17€ + frais en loc / 20€ sur place.
Stereolux salle Micro Debout
Organisateur : Wine Nat White Heat

Une soirée tout feu tout flamme dans cette huitième édition du festival Wine Nat / White Heat. Un postulat de musique radicale, autant pour le nombre de batteries sur la scène de Zombie Zombie que la tendance des Girls in Synthesis à ne pas jouer sur scène, autant dans les mots crachés non-mâchés de Cash Savage que dans les samples métalliques de Dälek et ses MC.

Prochainement, plus d’infos sur le festival sur le site www.winenatwhiteheat.com

CASH SAVAGE AND THE LAST DRINKS

Cash Savage, c’est son vrai nom. Elle et ses Last Drinks sont déjà des références dans l’indie rock australien et nous font la joie de passer par Nantes pour faire croquer un peu de leur charisme. Sur un plateau live bien chargé en musicos, Cash Savage déploie ses textes vibrants de l’intensité et l’innocence des colères adolescentes. Elle ravit par une présence au monde totale, sa férocité chamboule tout. On trouve dans sa voix cette énergie blues à la Nick Cave, ce phrasé sautillant comme David Byrne, l’ardeur de Patti Smith.

DÄLEK

Façonné dans le feu et les flammes du New Jersey des 90s, le trio hip-hop expérimental brouille les pistes et déboussole par la multiplication de ses influences. Ils citent Public Enemy, bossent avec Faust, Metz. Dans un gargouillement ultra-urbain, leur son est viscéral, parfois hardcore, parfois aux accès noise à drone incorporé ; les morceaux souvent sont longs, MC Dalëk y décompose des textes érudits, engagés. 

Rien à voir donc avec les Daleks de Dr Who, si ce n’est la même radicalité.

ZOMBIE ZOMBIE

L’enfer est pavé des disques de Zombie Zombie et le supplice est de devoir se résoudre à marcher dessus.

De retour sur Nantes en mai et dans les bacs le 25 mars avec un nouvel album chez Born Bad, le power-trio revient frapper double batterie et boîte à rythme, hurlant de la hanche et du bec. Le dos de la cuiller ne sera pas utilisé dans cette nouvelle performance acide, digressive, hypnotique. Ou alors pour battre le rythme encore et encore sans abîmer les peaux.

GIRLS IN SYNTHESIS

Le show est pyromane dans la foule et sur scène. Girls In Synthesis écrit ici un concert dont vous êtes le héros, un héros spectateur d’un super groupe. 

Le trio très londonien transgresse le conformisme punk avec pourtant des thèmes portant sur la frustration, le doute en l’existence d’un futur et globalement la destruction par le feu.

Girls in Synthesis est résolument live, tonitruant, inventif et assassin. Leur musique est crue, on en sort un peu plus énervé, un peu plus serein.