Logo Stereolux
Terminé

VEN. 13 sept. 14H00

Conférence

Table ronde erreur 404 : “Où sont les femmes ?”

La place des femmes dans l’art (numérique)

14H - 15H30 Ancien MiN Organisateur : Scopitone Arts numériques Egalité femmes-hommes Accès libre dans la limite des places disponibles / Cellule 29

GRATUIT

Les expositions restent ouvertes, en accès libre, de 12h à 22h30.
Cet événement est également accessible via le PASS PRO (qui permet de bénéficier d'un accès prioritaire jusqu'à l'heure de l'événement).

Table ronde erreur 404 : “Où sont les femmes ?”

Le monde de l’art en général, et celui des arts numériques en particulier, a un problème : le manque de parité. C’est un problème au sujet duquel il n’existe pas de solutions toutes faites. Pour autant, il mérite que l’on s’y penche. Ce sont des questions qu’il faut se poser collectivement, même si, sans aucun doute, toutes les réponses ne pourront être apportées. Quelle est la place des femmes dans l’art ? Et dans les arts numériques en particulier ? L’argument du « ce qui compte c’est la qualité de l’œuvre » est-il tenable ? Doit-on imposer des quotas ?
 

Modératrice :
Céline Berthoumieux, directrice du ZINC, centre de création des arts et des cultures numériques.

Intervenants :
Valérie Perrin, Directrice de l’Espace multimédia Gantner, centre d’art contemporain et antenne multimédia de la Médiathèque Départementale du Territoire de Belfort (France)
Cédric Huchet, Responsable arts numériques et festival Scopitone à Stereolux
Emmanuelle Raynaut, performeuse


Céline Berthoumieux
Céline Berthoumieux est, depuis 2012, directrice de l’association ZINC, qu’elle a rejoint en 2004, après avoir travaillé plusieurs années à Radio Grenouille, toujours à la Friche la Belle de Mai à Marseille. ZINC est basé depuis 1998 à la Friche la Belle de Mai, pôle artistique et culturel interdisciplinaire et à vocation internationale, issu des mouvements des nouveaux territoires de l’art.
Ces 17 ans d’expérience au sein de ce projet pionnier des arts et cultures numériques qu’est ZINC, l’amène à travailler avec des artistes, des chercheurs, des opérateurs culturels, des institutions, des lieux de la médiation culturelle et numérique, des entrepreneurs … pour faire circuler et envisager les usages et pratiques numériques d’aujourd’hui et à venir.
En 2018, est créée Chroniques, Biennale internationale des imaginaires numériques, avec Seconde Nature et une centaine de partenaires, et dont elle est la co-directrice.
Par ailleurs elle anime un réseau des arts et cultures numériques en France. Dans la perspective d’une structuration de réseau, elle coordonne une étude-action financée par le Ministère de la Culture.
http://www.zinclafriche.org/
https://chroniques.org/

Valérie Perrin
Valérie Perrin dirige depuis 2007 l’Espace multimédia Gantner, centre d’art contemporain et antenne multimédia de la Médiathèque Départementale du Territoire de Belfort (France). Une des originalités de ce lieu est sa collection d’œuvre d’art numérique, unique en France. Elle  produit pour l’Espace multimédia gantner également de nombreuses expositions critiques, monographiques (Vasulka /Mediengruppe Bitnik !/ RYBN.ORG/Suzanne Treister…), podcasts sur les pratiques artistiques numériques…
http://www.espacemultimediagantner.cg90.net/

Cédric Huchet
Après à un engagement culturel associatif de plusieurs années comme bénévole, Cédric Huchet a été administrateur du producteur et tourneur Auguri Productions (1997 à 2000), puis chargé de projet à L'Olympic (SMAC de Nantes, depuis 2001).
Au sein de L'Olympic où il s'occupe notamment des résidences et créations artistiques, il participe activement à la création du festival Scopitone (en 2002) dont il est le coordinateur de production, et programmateur pour le volet art numérique.
Le festival sera aussi le point de départ d'une réflexion sur le futur projet Stereolux qui annonce la conception d'un nouveau lieu, intégrant la dimension multimédia, jusqu'alors majoritairement contenue au festival.
A l'ouverture de Stereolux (2011), Il devient responsable du service arts numériques. Il déploie aussi le projet et son rayonnement à l'international, où nombre de collaborations, co-productions et échanges sont solidement installées, notamment en Amérique de Nord (Québec) et en Asie (Japon, Corée, Taïwan). Intervenant régulièrement dans des rencontres professionnelles, talks et table-rondes abordant sous plusieurs angles la création artistique numérique, ses enjeux et problématiques, il est aussi présent dans des commissions d'appel à projet et comité de sélection artistique.
www.stereolux.org
www.scopitone.org

Emmanuelle Raynaut
Emmanuelle Raynaut est performeuse. Son travail se situe à la frontière des arts plastiques et des arts vivants.
Après des études de sociologie politique et d’histoire de l’art en France, elle obtient un diplôme de l’Ecole Nationale Supérieure des beaux-arts de Turin. Elle vit d’abord en Italie, y montre régulièrement son travail, ainsi qu’en Allemagne (Griesbad Galerie), puis s’installe à Buenos Aires en 1995 où elle élabore divers projets pluridisciplinaires. Après diverses résidences (Le Caire 2001/2002 projet UNESCO), Brésil (2004-2005/Alliance Française), elle revient en France et s’y installe en 2006 de façon permanente. Son travail se tourne exclusivement vers l’expérimentation du vivant et de ses représentations, et, en 2007, elle crée la compagnie multimédia AREP basée en Touraine.
Depuis dix ans le travail d’Emmanuelle Raynaut est présent dans des collections privées et publiques (Fonds National d’Art Contemporain). Ses oeuvres ont été montrées en Italie, Allemagne, Canada, Argentine, Brésil dans des Centres d’Art, galeries, Théâtres, Musées, Friches. En France, entre autre à partir de 2006 : Nuit Blanche 2006 (Curator Nicolas Bourriaud et Jérome Sanz), Musée Cluny du Moyen Age 2007, Nuit Blanche 2008 (curator Hervé Chandès), CENTQUATRE, Seconde Nature, Friche Belle de Mai dans le cadre de Marseille Provence 2013, Espace Pasolini, Musée des Beaux Arts de Valenciennes, Festival NEXT-International...
Dernièrement, ses projets ont bénéficié de nombreuses résidences de création, notamment au CENTQUATRE, Chartreuse de Villeneuve-lez-Avignon, UMAM-the Hangar (Beyrouth), Musée du Vatican/Musée d’Art Contemporain (Rome), Friche belle de Mai, Théâtre du Merlan, Corsino N+N - Scène Européenne de Création Chorégraphique et Numérique, « dans les parages » Compagnie Christophe Haleb .
Depuis 2010 ses créations sont régulièrement soutenues par le CNC, dispositif Dicream pour les nouvelles écritures.
www.arep-compagnie.net

Cette table ronde s’inscrit dans un cycle de conférences et tables ronde baptisé « Erreur 404 », élaboré en partenariat avec le ZINC et différentes structures dédiées aux arts numériques, et visant à explorer les zones de tensions, d’erreurs, d’aléas et d’imprévus qui surgissent dans le champ de la création numérique. Cette table ronde constitue le quatrième temps d'un cycle déjà présenté durant les éditions 2017 et 2018 de Scopitone, et en 2017 au Shadok de Strasbourg (autre lieu dédié à la culture numérique).