Logo Stereolux
ven. 10 mars 2023 20H30

The Psychotic Monks + Grandma’s Ashes + Tickles

8€
8€
12.60€
Guichet 13€
STEREOLUX Salle Micro Placement libre Debout
Organisateur : Stereolux

Le quatuor parisien nourrit une révolte qui prend forme sur scène, ils s’y transforment à la recherche d’un exutoire collectif. Si leur troisième album les rapproche d’une radicalité accueillante, presque dansante, leurs concerts restent une expérience expérimentale, intense, lyrique, brute et sensorielle.

The Psychotic Monks (FR)

La discrétion dont fait preuve le quatuor parisien est inversement proportionnelle à l'excitation que chacun de ses albums procure : brûlots soniques, terrains d'expérimentations, champs de bataille où s'affrontent, se combinent et se complètent pulsions de vie et pulsions de destruction, Éros et Thanatos, sombreurs hallucinées et trouées lumineuses. Riffs rageurs ou en apesanteur, rythmiques martiales, incoercibles, dissonances et distorsions, soudaines percées psychédéliques : tout ici s'étire et se contracte dans une tension permanente, où la noise et le stoner le disputent à un post-punk revêche mais jamais hostile.

Le groupe annonce la sortie d'un nouvel album, Pink Color Surgery, accompagné du clip bien barré de « Post-Post- », à l'intensité tout en contrôle : ou comment contrôler le chaos.

Grandma’s Ashes (Fr)

Depuis bientôt 5 ans, le groupe invite à un voyage musical introspectif, un rock moderne et narratif. Sur les textes sombres, parfois sarcastiques, les voix des trois musiciennes s’entremêlent. Le chant lead, clair et mélodique se sublime au contact d’une instrumentation lourde et millimétrée. Grandma’s Ashes convoque la puissance du power-rock des années 1970 avec une pointe de stoner-rock psychédélique pour en faire un melting-pot endiablé et étouffant. Le trio féminin fait parler une alchimie musicale où les spectres de Queens Of The Stone Age et de Death Valley Girls planent tout au long avant que l’ombre de Ceylon ne pointe le bout de son nez avec des ascensions mystiques et explosives. 

Le trio nous entraîne avec élégance et désinvolture vers une identité sonore toute personnelle.

Tickles (Nantes)

Derrière une lancinante stupidité, le quatuor nantais propose une musique survoltée aux riffs souvent nerveux, parfois lourds soutenant des textes cyniques décrivant un monde où plus rien n’a vraiment de sens. Né d’un besoin urgent et viscéral d’asséner un rock aux frontières du post punk et de la noise, quelque part entre Metz et Idles, le gang superstar rock-punk local (dont le chanteur de Mad Foxes) dévoilera son EP au printemps prochain. Sur scène,  c’est la grande classe, plutôt version lattes brutales que chatouilles !