Logo Stereolux
Gratuit
Terminé
Annulé

SAM. 23 sept. 18H00

Performance

Nikki Hock "Why, Why ohh why (YYOY)" - Performance

Trempolino

Trempolino Organisateur : Stereolux Création Numérique Scopitone
Annulé

YYOY est présentée ici sous la forme d'une performance mais vous pourrez également la retrouver tout au long de la semaine dans sa version installation !

Nikki Hock (NL) "Why, Why Ohh Why (YYOY)"

« La seule chose dont nous devons avoir peur est ”la culture de la peur” elle-même. » Frank Ferudi

De cet adage, Nikki Hock fait une pièce maîtresse, premier volet d'une trilogie annoncée. YYOY – conçue comme une performance avec Marijn Brussaard et proposée également à Scopitone en mode installation – façonne, sculpte, imagine de nouveaux territoires d'expérimentation, incarnés dans cet espace où le public est stimulé par le son spatialisé, l'obscurité, les éclats de lumière.
Cette démarche s'illustre tour à tour par l'expérience extrasensorielle, la perte des repères, l'anticipation de nos sentiments d’anxiété, d'une peur paroxystique et d'une insécurité omniprésentes, qui caractérisent nos sociétés contemporaines. Inspirée de théories scientifiques et sociologiques, YYOY est sans doute l'un des meilleurs moyens de braver nos peurs, un premier remède aux angoisses chroniques de notre siècle.

Nikki Hock est un artiste pluridisciplinaire qui s'attache à sculpter des espaces et environnements destinés à des expériences immersives, collectives et interactives. Diplômé du Amsterdam Theatre School, il poursuit un travail de recherche autour du corps et de l'implication du spectateur dans ses dispositifs artistiques qu'il conçoit comme des territoires d'expérimentation activés par différents médium (lumière, son, spatialisation, architecture).

Prodution : UKNO
Co-production : Théâter Aan Het Spui
Conception, Design et Développement : Nikki Hock
Performance : Nikki Hock et Marijn Brussaard
Conseillers artistiques : Florian Hellwig, Poul Holleman et Diederik Schoorl
Production et promotion : Danielle Boelling et Isabel Da Costa

- PREMIERE FRANCAISE - 

Avec le soutien du creative industries fund NL