Logo Stereolux
ven. 11 nov. 2022 20H30

Mad Foxes + Lumer + Bruit ≤

Terminé
STEREOLUX Salle Micro Placement libre Debout
Organisateur : Stereolux

Le trio nantais avance rusé, se faufilant entre post-punk et grunge avec la souplesse du prédateur et la fougue du carnassier, qui l’emmène bien au-delà des frontières hexagonales. En première partie : Lumer et le post-rock furieux et cinématique des toulousains de Bruit ≤.

MAD FOXES

Mad Foxes, c’est l’histoire d’un groupe Nantais qui hésite entre la crête et la chemise à carreaux, et qui finalement ne choisit pas. Le trio tient à la fois du flegme de la scène post-punk anglaise et de la spontanéité du grunge de Seattle. Un propos intense & incandescent, un amour indélébile porté à Slaves, All Them Witches ou Shame. Ces “renards fous” propagent un rock garage enragé parsemé d’épisodes plus apaisés mais pas moins intenses et qui passe allègrement les frontières, en témoigne leur épatant passage au Tonight Show de Jimmy Fallon aux USA. Leur 2ème album ‘Ashamed’, évoque des sujets nécessaires et intimes : toxicité masculine, patriarcat, introspection, cynisme de l’amour…

Une œuvre urgente et frontale, passionnée et généreuse, des titres fonceurs et frénétiques dont l’énergie est comme une candide réponse à la noirceur ambiante.

Lumer (GB)

Originaire de Hull, mais basé à Leeds, Lumer est un quartet qui joue un post-punk tendu qui n’est pas sans rappeler The Fall ou Joy Division.

Des riffs saturés, une voix en distorsion puissante aux accents écorchés, qui est scandée, aboyée, comme une douleur viscérale. L’urgence est là, nichée au creux d’une conscience refusant de se laisser bercer d’illusions, sans compromis. Une musique élaborée mais aussi expérimentale,  lourde, noire, à la fois violente et maîtrisée. Du post-punk ? aucun doute, mais contemporain, à la fois frais, unique, et inquiétant. Ici, le son est massif, parfois abrupt, parfois dépouillé. Lumer a le cran, l’intégrité et le potentiel pour se hisser au niveau des leaders actuels du genre,  tels que Shame, Fontaine D.C. ou Viagra Boys. Un uppercut glacial mais électrisant.

BRUIT ≤ (Fr)

De Bruit ≤, on retiendra d’abord une certaine fureur. Fureur politique, vu que le premier album du quartet toulousain, développe un message sans ambiguïté sur l’urgence de la question écologique. Fureur formelle, ensuite, avec cette volonté de ne pas se laisser enfermer dans des cases trop réductrices quant il s’agit de rendre justice à leurs longues plages instrumentales. Ils naviguent avec maestria entre rock symphonique, electro-ambient et néo-classique. Et ce faisant, ils scellent une alliance assez rare entre érudition savante et rage contestataire. L'auditeur navigue ainsi d'atmosphères calmes et épurées à des murs sonores anxiogènes, évitant tout ennui. La musique fonctionne plus par touches impressionnistes avec crescendos dramatiques suivis de brusques retours au calme. Un post-rock cinématique et purificatoire.