Logo Stereolux
jeu. 12 mai 2022 20H00

L’IMPÉRATRICE + CHARLIE PÂLE

Terminé
STEREOLUX Salle Maxi Placement libre Debout - assis non garanti
Concert initialement prévu le 05 février 2022, reporté au 12 mai en raison des décisions gouvernementales dues à la crise sanitaire.
Organisateur : Stereolux

Avant votre venue, consultez nos conditions d’accueil :

VOUS ACCUEILLIR DANS LE CONTEXTE COVID-19 

Sa majesté est de retour avec un deuxième album sous la couronne. Disco-pop, chanson dorée, guitares funky et mélodies candides, son Altesse reste maîtresse d’un groove sensuel, d’une danse royale.

L'association Rubans Rouges de Nantes - Solidarité Sida sera présente à Stereolux lors de ce concert. Passez faire un tour à leur stand pour faire le plein d'informations. 

L'Impératrice (FR)

Là où Matahari, le premier album (encensé) du sextet parisien, s'aventurait volontiers dans des contrées nocturnes, Tako Tsubo se veut plus lumineux, plus ouvert également. D'abord en envoyant balader l'architecture traditionnelle des compos, ensuite en accentuant résolument la nature fantasque et pétulante du groupe. C'est toujours pop et disco, funky et electro, groovy et dansant, plein de synthés sautillants, de paillettes dans les yeux et les oreilles ; le verbe est toujours haut et coloré, la voix toujours ronde et douce, qui chante les émotions en montagnes russes, entre coups de cœur et coups au cœur. À ce sujet, « tako tsubo » signifie, en japonais, « vivre des émotions intenses ». Pour la médecine, il s'agit d'une sidération myocardique ; un·e poète y verrait le signe d'un cœur brisé – tout ceci pour dire que L'Impératrice va droit au cœur.

Charlie Pâle (Nantes)

C’est un garçon pas comme les autres, qui a grandi dans le vignoble nantais. Il se met à écrire des chansons pour se libérer de ses émotions négatives. Le déclic, c’est la rencontre avec le prod prodige Raphaël d’Hervez (Pongo, Ramó, Lenparrot, Moi, Pégase). Des titres puissants jaillissent, qui racontent la jeunesse, l’amour, la vie en général. Beats électro / grâce contemporaine : chair de poule immédiate. Mi-chantés, mi-slammés, les refrains distillent une pop addictive. C’est un garçon pas comme les autres. Qui a trouvé la force d’aller vers son vrai lui. Les accords eux aussi se transposent : un grain de voix, de nouvelles résonances, une identité trans dont il est fier. Ainsi (re)naît Charlie Pâle.  Il rend hommage à ses influences : Fauve avant tout, mais aussi Aloïse Sauvage, Terrenoire. Sans oublier quelques échos d’Eddy de Pretto et Christine and the Queens.