Logo Stereolux
jeu. 15 déc. 2022 20H00

Izia + Nina

Complet
STEREOLUX Salle Maxi Placement libre Debout - assis non garanti
Organisateur : Stereolux

Des premières chansons à treize ans, et depuis une fulgurance tant dans sa carrière de chanteuse que d’actrice, pas de doute la fille à la fougue de son père. Son virage du rock à un univers plus chanson-pop ne l’a pas ralenti pour autant et son énergie imprègne tout.

Izïa (FR)

Le virage avait été ostensiblement pris avec La Vague, son troisième album, qui délaissait le rock rocailleux, aux fougueuses réminiscences 70s, de ses débuts pour investir les territoires d'une electropop sans doute plus œcuménique, en tout cas très dans l'air du temps – toujours avec la même confondante sincérité, la même énergie avide. Si le très acclamé La Citadelle confirmait ce tournant synthétique, « Mon Cœur », premier extrait d'un cinquième album à venir, l'accentue encore (le tournant, donc) en lui imprimant une allure disco qui donne envie à toute personne normalement constituée de se déhancher lascivement, voire plus si affinités. C'est là l'itinéraire d'une jeune femme qui, en plus d'être sur tous les fronts (elle est également comédienne, entre autres choses), procède en tout avec la même énergie trublionne que monsieur son père, et va à toute berzingue, le cœur en bandoulière.  

NINA (FR)

Après une rupture, Nina part sur l’île. Un exil à la vertu créatrice, où plongée dans ces déserts immenses, elle compose et écrit son premier disque. A travers les lumières irradiantes, l’épaisseur des textures synthétiques de ses claviers se conjugue avec une écriture aiguisée et déjà singulière. Au gré des paysages, Nina nous plonge dans cette introspection sonore où les motifs MIDI dessinent la mosaïque des harmonies retrouvées. La pop bleu azur se glisse entre les interstices de synthés, procurant un léger tournis de mélancolie. De retour à Paris, c’est sur scène que ce disque trouve une dimension nouvelle, loin des cendres de l’île, désormais libre.