Logo Stereolux
mar. 11 oct. 2022 19H30

Cult Of Luna + Caspian + Holy Fawn

25€
29.60€
Guichet 30€
En fonction de l'évolution des conditions sanitaires, ce spectacle est susceptible de modification.
STEREOLUX Salle Maxi
Placement libre debout
Organisateur : Stereolux

En raison du contexte de la Covid19, le concert de Cult Of Luna initialement prévu le 12 octobre 2021 est reporté au 11 Octobre 2022 soit un an plus tard.
Si toutefois vous souhaitez vous faire rembourser, merci d'en faire la demande dès maintenant en vous rendant sur ce formulaire, afin que vos places puissent bénéficier à d'autres spectateurs·ices : nous comptons sur vous ! Aucune demande de remboursement ne sera prise en compte moins de 3 jours ouvrés avant le spectacle.

Avant votre venue, consultez nos conditions d’accueil :

VOUS ACCUEILLIR DANS LE CONTEXTE COVID-19

Depuis plus de 20 ans, les Suédois de Cult Of Luna occupent une place majeure sur la scène post-metal, naviguant entre post-rock et noise atmosphérique puissants. Ils seront accompagnés par les américains de Caspian, maîtres d’un post-rock unique et Holy Fawn, rois du doomgaze. Un plateau de choix, à retrouver le 11 Octobre 2022 !

Cult of Luna (SE)

La Scandinavie, on le sait, est une terre d'élection du metal, et la liste est longue des groupes septentrionaux qui ont marqué, avec plus ou moins de bonheur, l'histoire du genre. Parmi ceux-ci, Cult of Luna tient une place non négligeable, tant par sa longévité (en dépit d'un line-up des plus fluctuants), par son intégrité que par sa démarche artistique : en plus de vingt années, les Suédois ont en effet su évoluer sans jamais se renier, passant progressivement, comme en franchissant d'indispensables étapes, d'un doom originel mâtiné de post-hardcore à des atmosphères moins oppressantes et implacables, tenant davantage du post-rock, mais toujours d'une grande teneur mélodique – et toujours avec la même rage au ventre. De quoi donner comme des envies de hurler à la lune.

Caspian (US)

Contrairement à ce que son nom laisserait supposer, le groupe est originaire d'une bourgade cossue et discrète, sise près de Boston, Massachusetts. Est-ce l'influence de cet environnement ? Quoi qu'il en soit, Caspian cultive une discrétion que d'aucuns pourraient juger dommageable, tant sa discographie est espacée – deux albums au cours de la dernière décennie et un nouveau récemment, après cinq années de silence, qui reprend les choses là où Philip Jamesion et sa bande les avaient laissées : en véritables maîtres artisans, ils élaborent, peaufinent, affinent une musique (essentiellement instrumentale) trop vite cataloguée post-rock, et qui lorgne bien davantage vers le rock progressif, avec ses montées, ses ruptures, ses respirations, ses pleins et ses déliés. Une musique généreuse, sensible, sincère, qui s'inscrit dans la lignée de Mogwai et de Explosion in the Sky. Que du bon, en somme.

Holy Fawn (US)

Connaissez-vous le doomgaze ? Dans la pléthorique taxinomie du metal, il s'agit d'une « niche » qui regroupe pêle-mêle : des riffs formant d'imposants murs du son, mais joués sur un rythme doom et que survolent des tons plus aériens et les voix éthérées du shoegaze –  avec, dans le cas du groupe arizonien, des éclats rageurs, et une tessiture de voix rappelant indéniablement (bien que n'atteignant pas son falsetto, quand même) celle du chanteur de Sigur Rós. Un contraste saisissant, à la mélancolie obstinée, et puissamment cathartique.