Logo Stereolux
Terminé

SAM. 22 sept. 21H00

Concert

NUIT ÉLECTRO #2

Miss Kittin & The Hacker - Max Cooper live - John Talabot - Romare live - Vladimir Cauchemar - Kiddy Smile live - Agents Of Time - Ross From Friends live - Reinier Zonneveld live - Myako - Sentimental Rave - Wwwater live

21h > 5h Stereolux + Les Nefs Organisateur : Stereolux Electro House Techno
Changement artistes : Vladimir Cauchemar initialement programmé vendredi soir jouera samedi soir et Madben initialement programmé samedi soir jouera vendredi soir. // Interdit aux mineurs, même accompagnés
26€
31.60€
Tarif sur place 33.00€

Miss Kittin & The Hacker (FR / Dark Entries) - DJ set / 3h10 - les nefs

On ne les présente plus. Inséparables pendant de longues années, Miss Kittin et The Hacker, véritables héros de la techno française période electroclash, ont développé des univers distincts dans leurs carrières solo respectives. À Miss Kittin une techno vocale, brûlante et incarnée par son personnage, à The Hacker un tonnerre binaire chargé d’electro body music, notamment illustré par deux EPs implacables sur le label de Gesaffelstein. Mais jamais ils ne se sont perdus de vue. Leur retour en duo sonne comme l’appel de la destinée, et ceux qui savent se souviennent que Miss Kittin et The Hacker n’ont jamais aussi bien fonctionné qu’à deux derrière une paire de platines. Le monde de l’electro attend ça depuis plus de 10 ans : il devrait être interdit de rater un tel événement.

Max Cooper (GB / Mesh) - Live / 00h50 - salle Maxi

Pierre après pierre, Max Cooper aura réussi à construire son foyer. Voilà plus de dix ans que celui qu’on décrivait – de manière un peu réductrice – comme un producteur d’electronica, réussit à maintenir un équilibre fragile entre deux extrêmes : celui d’une musique à la limite de l’expérimentation, en tout cas extrêmement introspective, détaillée et contemplative, et une manière de produire très accessible, qui ne nécessite aucun diplôme en musicologie pour être pleinement ressentie. C’est même son atout principal : produire une musique d’orfèvre tout en déclenchant chez l’auditeur des émotions simples et enveloppantes, y compris en live. Un tour de force que peu de monde, finalement, est capable de réussir.

John Talabot (ES / Permanent Vacation) - DJ set / 1h20 - les nefs

On l’a vu briller sur la scène electro européenne avec son splendide titre Destiny, puis avec son premier album Fin, replaçant ainsi Barcelone sur la carte des points chauds de la créativité du Vieux Continent. Ça, c’était en 2012. Depuis, John Talabot a fait du chemin, sans pour autant blinder les bacs à disques. On a tous en tête Talaboman, son passionnant duo formé avec Axel Boman : même classe, même goût pour le clair-obscur, mêmes éléments oniriques que dans ses travaux solo. 2018 est-elle l’année du grand retour pour John Talabot ? Sachant qu’il a toujours mis un point d’honneur à concevoir la scène comme une narration et une ode à la sensualité, on dit oui.

Romare (GB / Ninja Tune) - Live / 21h30 - les nefs

Les artistes qui ne font rien comme tout le monde sont les plus attachants. L’Anglais Archie Fairhurst, trentenaire biberonné au folk irlandais de son père, au piano d’une maman fan de punk et aux amours jazz de son frère, ancien fan de Bob Dylan, ayant découvert la musique électronique à l’âge adulte et ayant développé un appétit certain pour les bacs à vinyles, est donc un être humain aux racines musicales aussi complexes que sa musique est évidente. House, hip-hop instrumental, brico-pop de collages sonores : impossible de qualifier le « son Romare », que ne renieraient pas Prefuse 73, Daedelus ou Gilles Peterson. Un doux ovni musical, ludique et dansant, et un live présenté en trio.
 

Vladimir Cauchemar (FR / Ed Banger) - Dj set / 23h30 - salle Maxi

Initialement programmé vendredi

Pourquoi ce projet, porté par un artiste non identifié, nous fait-il inévitablement penser à Jacques, à Rubin Steiner vieille époque ou à Salut C’est Cool, trois entités qui n’ont pourtant rien à voir les unes avec les autres ? Sûrement parce que Vladimir Cauchemar prend un malin plaisir à mettre un pied hors du cadre et à ne rien s’interdire, notamment en jouant avec les textures sonores. Un nouveau bricoleur de la musique, qui a bluffé son monde avec Aulos, single estampillé Ed Banger : preuve s’il en est qu’il est bien parti pour nous surprendre, d’autant plus qu’il jouera en live pour l’occasion

Kiddy Smile (FR / Neverbeener Records) - Live / 22h30 - salle Maxi

C’est le meilleur ambassadeur du voguing en France. Kiddy Smile (Pierre Hache pour l’état civil) s’est dévoué à promouvoir la culture ballroom à travers tout ce qu’il entreprend. Et c’est un type très occupé : ancien styliste, hyperactif dans le milieu de la nuit parisienne, organisateur de soirées à la démarche musicale intègre, il aurait pu se faire avaler par son propre personnage. Mais Kiddy Smile est bien plus malin que ça. Six ans après ses débuts en tant que DJ et producteur house, il sort enfin son premier album, avec un live à son image : queer, fun, groovy et politique !

Agents of Time (IT / Correspondant) - DJ set / 02h20 - salle Maxi

À croire que c’est le sort de l’Italie d’être une éternelle oubliée sur la carte de la techno européenne, alors qu’elle possède de considérables atouts d’outsider. Parmi eux, un jeune trio devenu star en un temps record avec un premier album nommé Spread The World, et surtout avec Polina, un morceau qu’on a retrouvé dans les set-lists de Carl Craig comme de Jennifer Cardini. Andrea Di Ceglie, Fedele Ladisa et Luigi Tutolo, les trois membres de Agents of Time, délivrent une techno cosmique, futuriste mais jamais maximaliste. Leur tout récent passage au live est déjà une réussite : tout le monde loue leur maîtrise technique et, surtout, leur capacité à jouer avec la pression… Et donc avec nous, sur le dancefloor.

Ross from Friends (GB / Brainfeeder) - Live / 22h50 - les nefs

On attend de voir si Felix Weatherall a le sens de la blague aussi affûté que celui du Ross de Friends, mais on salue déjà l’humour dont il fait preuve d’emblée avec pareil nom de scène. Pour le reste – à savoir l’essentiel – le producteur anglais est quelqu’un de sophistiqué, ne gardant de la house que le groove, pour y ajouter une tiédeur sensuelle et une patine très lo-fi, qui donne envie de vivre notre vie sur une pellicule Super 8. On dit oui et on s’apprête déjà à danser comme Joey et Phoebe.

Reinier Zonneveld (NL / Stil vor Talent) - Live / 00h - les nefs

Il est à l’image de sa génération : jeune, surdoué et riche d’un impressionnant savoir sur le mouvement techno. Le Néerlandais Reiner Zonneveld a décidé de devenir musicien professionnel à la fin de ses études, il y a trois ans de cela. Depuis, le succès de son single Things We Might Have Said ayant servi de propulseur à un répertoire déjà archi-fourni (une autre caractéristique de sa génération…), il a fait ses armes partout dans le monde, et acquis une réputation de créateur hyperactif. De quoi espérer un live inédit à Scopitone ?

Myako (FR / Rinse - Fragil musique) - DJ set / 00h30 - salle Micro

Elle a fait ses premières armes à Nantes, mais c’est bien au point Zéro de la techno en Europe, à savoir Berlin, qu’elle s’est construite en tant qu’artiste. Membre du collectif Qui Embrouille Qui (la clique de la désormais incontournable AZF), Myako est bien davantage qu’une simple DJ techno : ses set-lists sont truffées de références anglaises aux rythmes déstructurés, de tracks breakbeat archi-pointus, de dub électronique… Une versatilité qui dynamite toute possibilité d’ennui en refusant l’hégémonie du binaire – ce qui fait de Myako une musicienne unique en son genre.

Sentimental Rave (FR / Kwaidan Records) - DJ set / 2h00 - salle Micro

« De la rave et de la romance » : voilà bien la meilleure promesse que le milieu de la techno « dure » nous ait faite depuis des années. Au cœur du passionnant renouveau de la scène rave/gabber en France, qui réhabilite un mouvement à l’époque assez clivant, Sentimental Rave convoque directement les marqueurs musicaux des compilations Thunderdome, des influences visuelles cyberpunk, rétro-futuristes et kitsch, tout en étant officiellement « influencé par les sentiments ». Va-t-on assister à un grand moment d’émotion ? On l’espère très fort, mais on viendra avec notre jogging pour jumper quoi qu’il en soit.

WWWater (BE / Deewee) - Live / 23h15 - salle Micro

Vous ne ratez aucune péripétie des frères Dewaele, plus connus avec leur duo 2 Many DJ’s ou leur groupe Soulwax ? Alors, vous savez sans doute qu’ils ont signé la bande originale de Belgica, film passionnant sorti en 2016, BO sur laquelle on retrouve une certaine Charlotte Adigéry. Bluffés par ses capacités vocales (alors qu’elle devait initialement se contenter de chanter en playback dans le film), les deux producteurs ne la lâchent plus et finissent par produire son premier EP sur leur propre label, Deewee. WWWater, ultime transformation artistique de Charlotte, ne doit plus rien à ses aînés : son R’n’B indé, à la fois tribal, lumineux et aventureux, tisse un lien passionnant entre Solange Knowles et LCD Soundsystem.

Collectif Scale (FR) - Physis

Dans La Boîte, sous les Nefs, le collectif Scale présente Physis, une installation scénographique augmentée inspirée de la puissance brute de la nature. Réalisée avec le mécénat de The Absolut Creation Company, l'oeuvre s'active et réagit à la musique des artistes.