Logo Stereolux
ven. 11 juin 2021 20H00

Dionysos + Vertige

Complet
En fonction de l'évolution des conditions sanitaires, ce spectacle est susceptible de modification
STEREOLUX Salle Maxi
Placement libre debout/assis non garanti
Organisateur : Stereolux

M'alerter si des places se libèrent

Dans le contexte de la Covid-19, et suite aux dernières déclarations du gouvernement prolongeant l’interdiction des concerts debout, nous vous informons que le concert de Dionysos, initialement programmé le 2 avril, puis le 13 juin 2020, doit à nouveau être reporté, dans la même salle, à la date du 11 juin 2021.
Vos billets restent automatiquement valables pour cette nouvelle date.
Toutefois, si vous souhaitez vous faire rembourser, vous pouvez en faire la demande auprès de celine.barrett@stereolux.org, de préférence avant le 30 novembre 2020.
Nous restons à votre disposition pour tout renseignement complémentaire, et vous prions de nous excuser pour la gêne occasionnée.

Ces drôles de coiffeurs d’oiseaux taillent la route depuis 93 ! Après une pause acoustique, ils reviennent plus énervés que jamais, des Jedis en liberté amateurs d’acrobaties poétiques. Dieux des planches à l’énergie généreuse, ils vous laisseront sur le carreau, comme un smash de Mc Enroe !

Dionysos (Fr)

Ça a commencé comme souvent, avec un livre – en l'occurrence le récent Une Sirène à Paris, du chanteur Mathias Malzieu, mi-Pan, mi-Münchhausen, qui se charge également de l'adapter pour le cinéma – à partir duquel est rêvé, puis conçu un album – qui, lui, porte le titre du Surprisier (en l'occurrence le neuvième). Du 3 en 1, en somme, hormis qu'il ne s'agit pas ici de stratégie marketing retorse (pléonasme), mais de la manifestation de la vitalité créatrice d'un groupe à nul autre pareil, et de celle de son charismatique leader qui, après la maladie, déborde comme jamais d'envies et d'énergie. Une énergie qui se manifeste à chaque note du Surprisier : Dionysos renoue en effet avec sa fibre rock originelle, fait la part belle aux guitares, parfaitement à leur aise au milieu de somptueux arrangements symphoniques – et, toujours, ce plaisir de la fabulation, ce désir d'enchantement, comme s'il s'agissait, pour Dionysos, de rejouer les mystères orphiques sous l’œil bienveillant et rieur de son dieu tutélaire.

Vertige (Fr)

Nouveau projet de Jérôme Coudane de Déportivo et Robin Feix de Louise Attaque, Vertige s’est construit sur une idée de pop radicale. “On voulait de la mélodie, mais aussi construire les morceaux comme nous ne l'avions jamais fait en groupe… On voulait cracher notre inspiration, on ne voulait rien de trop élaboré comme les compositions du fameux et unique album des Young Marble Giants… On s'était fixé des règles : aucun refrain ; des morceaux d'une ou deux minutes ; aucun passage d'accords élaborés.”

On l’aura compris, le songwriting est minimal, il est pourtant d'une ampleur spectaculaire. Une basse, aucune guitare, une voix, quelques claviers de traviole : la palette étroite, dogmatique, se révèle étonnamment permissive. Et permet de naviguer entre un mambo de l'apocalypse, un hymne joyeux de la fin du monde, un tube mélancolique pour adulte fatigué, du rock robotique et cagneux ou une miniature charmante et toxique. Un Vertige.