Logo Stereolux
ven. 05 nov. 2021 20H30

Yelle + Kalika

Complet
En fonction de l'évolution des conditions sanitaires, ce spectacle est susceptible de modification.
STEREOLUX Salle Micro
Placement libre debout
Organisateur : Stereolux

Avant votre venue, consultez nos conditions d’accueil :

VOUS ACCUEILLIR DANS LE CONTEXTE COVID-19

Après six ans d’absence, la plus internationale des bretonnes est de retour. Transgressif et joyeux, plus posé aussi, son électro-pop acidulé, féministe et dansant amènera toute la légèreté nécessaire pour combattre une rentrée déprimée !

Yelle (Fr)

Elle a conquis l'Amérique du Nord, placé Pop-up parmi les cent meilleurs albums dance de tous les temps, enchaîné les collaborations et les concerts sous toutes les latitudes (mon petit doigt me dit qu'elle a même dû faire toutes les guerres pour être aussi forte aujourd'hui, mais je voudrais pas donner l'impression de cafter). 


Celle qui a apporté à l'electro-pop française un degré de sophistication non égalé depuis, sort un quatrième album, L'Ère du Verseau. À n'en pas douter, ce nouvel opus s'inscrit dans cette veine poursuivie depuis ses débuts, un peu sur le modèle de Katy Perry (avec qui elle a tourné), entre entertainment décomplexé et culture pop – quelque chose de dansant, graphique et excentrique, qui fait mouche à tous les coups (en même temps, elle n'a qu'à ouvrir l'espace de ses bras pour tout reconstruire – c'est dire).   

Kalika (Fr)

Affirmative et combattante, la voix de cette jeune avignonnaise fait l'effet d'un coup de poing dans un gant de velours. Ca claque sec mais toujours avec dextérité. Ses paroles crues racontent les histoires d'amour et de sexe tumultueuses d'une jeune féministe de 22 ans. Des textes criards et poignants où vulnérabilité et violence se côtoient

Tirant son surnom de Sara-la-Kali, sainte vénérée par la communauté des Gitans de Sainte-Marie-de-la-Mer comme de Kali, déesse indienne de la destruction et de la reconstruction, cette Catherine Ringer des temps modernes tape de la voix, le regard crépitant de rage mais le sourire barrant son doux visage.