Logo Stereolux
ven. 10 sept. 2021 20H00

Tryphème & Ulysse Lefort · Alex Augier & Heather Lander · Abraham Fogg

12€
16.60€
guichet 18€
Merci de noter que cet événement ne se déroule pas à Stereolux mais au Warehouse, sur l’Île de Nantes (voir page “infos pratiques”).
Warehouse
Placement libre assis Les personnes mineures devront être accompagnées d’un·e adulte.
20h00 à 22h30
Organisateur : Stereolux

Informations sur les soirées au Warehouse
Les soirées du 10 et 11 septembre au Warehouse sont proposées au format assis, en placement libre. Le nombre de places est donc très limité !

Les conditions d’accès, notamment la nécessité de présenter un pass sanitaire, sont encore incertaines. Pour tout changement ultérieur dû à la réglementation qui sera en vigueur sur ces dates, les personnes ayant déjà acheté un billet seront prévenues par email, avec la possibilité de se faire rembourser selon les modalités indiquées.

Tryphème & Ulysse Lefort (FR) - Live A/V

De paysages émotionnels en ondes sensuelles, de résonances spirituelles en obsessions mélodiques, la Lyonnaise trace les contours d'un univers IDM à la forte personnalité.

Servie par ce bon vieux bouche à oreille, la jeune femme, dont le premier album avait paru sur le label anglais CPU, s'est rapidement fait un nom et, tout aussi rapidement, évolue : elle qui ne s’est jamais considérée véritablement comme une DJ, intègre de plus en plus sa voix dans ses compos, et souhaite s'éloigner du format clubbing pour faire de ses lives de véritables concerts – et donner de la sorte à ses compositions une « épaisseur » organique. Pour la même raison, elle a fait appel à l’artiste digital Ulysse Lefort, concepteur de son live AV : en s’aidant du deep learning et des GAN (Generative Adversarial Network – c’est-à-dire une intelligence artificielle conçue comme système d’apprentissage automatique), il obtient ainsi une parfaite synchronisation entre l’image et le son.

Une démarche intuitive, donc, et sensible, qui souligne comment va, comment doit aller la création : d'envies en désirs.

Alex Augier & Heather Lander (FR /UK)

Recurrence (live A/V)

Née de la rencontre du compositeur Alex Augier (plusieurs fois invité à Scopitone) et de l’artiste plasticienne et visuelle Heather Lander, Recurrence est une performance éthérée autour du thème de l’éternité. Pendant 30 minutes, le son, l'image, l'espace et le temps convergent en un dispositif synesthésique unique. 

Une structure de quelques mètres - faite de 32 panneaux installés sur deux rangées - apporte des effets de profondeur et de translucidité à une série d’images. Donnant un effet général pseudo-holographique, ce dispositif sublime des visuels symbolisant le cycle du lever et du coucher du soleil. Cette esthétique générale est parachevée par un paysage sonore tantôt délicat, tantôt inquiétant. Les couches musicales et les mouvements sont flous, sans début ni fin… et résument finalement bien l’idée de ce que pourrait être l’éternité. Une expérience !

Recurrence est produit par Cryptic (Glasgow/UK) en partenariat avec SationMIR / Festival ]Interstice[, Stereolux / Scopitone, Cove Park, aimablement soutenu par Diaphonique et Creative Scotland et a été créé lors de l'Interstice 2021 festival.

 

Abraham Fogg (FR)

Blåkulla (Live A/V)

Déroutant, sombre, énigmatique : c'est tout un champ lexical du mystique que l'on pourrait appliquer à ce nouveau projet, que certaines commodités d'écriture ont d'ores et déjà permis de ranger dans la catégorie « musique cinématique » – terme par trop restrictif dès lors que l'on considère son essence transdisciplinaire (photo, vidéo, musique, cinéma, pêle-mêle), rétive à toute typologie.

Si Metamorphosis, le premier EP du duo (qui navigue entre Nantes et Los Angeles), à l'esthétique spectrale et doublée d'une fantasmagorie vaguement menaçante, se situait (dixit le dossier de presse) « au croisement de l'electronica, de la techno et de la musique de chambre », son premier album, Blåkulla, enfonce le clou (du cercueil). 

Blåkulla ? Titre combien évocateur, désignant l'île où le diable, pour se reposer de sa semaine de taf, réunissait ses affidé·es ; titre qui évoque directement le fascinant Häxan (1922), matrice du cinéma d'horreur et principale source d'inspiration de cette œuvre polymorphe, agrégeant album, live AV et courts-métrages, avec un réel souci de continuité narrative : un sabbat audiovisuel qui, peut-être, laisse transparaître une certaine sympathie pour le diable...


Grégoire Vaillant (fondateur du Collectif Øpéra & Wizard Pictures)
Charles-Edouard Dangelser (fondateur de Chivteam studio & Wizard Pictures)

Une production du Collectif Øpéra avec le soutien de Stereolux / Scopitone - Ville de Nantes - Région Pays de la Loire - Trempolino - Le Vip - Maison des Arts de St Herblain - Epicerie Libre - Melodyn Production - Znprk.