Logo Stereolux
jeu. 08 déc. 2022 18H30

Table ronde : Low-tech et arts numériques

Dans le cadre du Cycle thématique Enjeux environnementaux des arts numériques

0€
Bâtiment B Placement libre
Gratuit sur inscription
18h30 - 20h30
Organisateur : Stereolux

Low-tech et arts numériques

La démarche low-tech prône une approche utile, durable et accessible des technologies. Elle intègre donc aussi bien des enjeux sociaux qu’environnementaux, et propose de ce fait une façon différente d’envisager les technologies qui nous entourent. Dans un contexte de prise de conscience sur l’impact environnemental et social des technologies numériques, la démarche low-tech semble ainsi pouvoir être une réponse possible aux problématiques qu’elles soulèvent.

Cette démarche est présente depuis longtemps dans le champ des arts numériques, portée par des artistes s’inscrivant dans une approche critique des technologies numériques, souhaitant réduire l’impact environnemental et social de leurs projets, ou explorant les enjeux artistiques et esthétiques des technologies low-tech.

Cette table ronde reviendra sur la manière dont les artistes numériques, et plus largement le secteur culturel, s’emparent de la démarche low-tech. Quels enrichissements mutuels ces croisements entre culture et low-tech peuvent-ils permettre ?

Elle cherchera également à discuter du terme low-tech en lui-même, et de ce à quoi il renvoie, ainsi qu’à questionner la manière dont la démarche low-tech peut effectivement être une réponse aux problématiques environnementales du numérique et des arts numériques.

Avec :

Clément Chabot, ingénieur et designer
Tom Leclerc, artiste
Selma Lepart, artiste
Tom Hébrard, artiste, designer et enseignant

INTERVENANTS

Clément Chabot
Clément Chabot, ingénieur et designer co-fondateur du Low-tech Lab et auteur du livre Low-tech, Repenser nos technologies pour un monde durable s’est spécialisé dans le prototypage sous contraintes. Travaillant sur les terrains pour maximiser les cycles conception-fabrication et l’interaction avec le réel, ses contextes matériels, énergétiques, culturels et sociaux ; ses productions sont aujourd’hui orientées sur la désirabilité des modes de vie soutenables face aux enjeux environnementaux et sociétaux qui nous englobent.

 

Tom Leclerc
Tom Leclerc est un improvisateur et compositeur français de musique contemporaine électronique. Avec son synthétiseur modulaire, il travaille sur la musique improvisée et pseudo-générative combinant méditation et émotions dans le son.
L’enjeu aujourd’hui est de pouvoir filmer des performances dans des endroits inédits. Un défi logistique et physique qui l’a conduit en haut de montagnes et au bord de l’océan. Il peut ainsi être au plus proche de ce qui l’inspire, la nature. Ces contraintes implique d’être autonome en énergie et d’intégrer une démarche de sobriété dans l’utilisation de dispositif numérique.
Tom Leclerc utilise ses compétences techniques d’ingénieur pour ses recherches autour des arts numériques et avec une appétence pour le lien entre la nature et l’artiste. Repenser la consommation de l’art et sa construction sont aujourd’hui au centre de ses réflexions.
https://tomleclerc.bandcamp.com/

 

Selma Lepart
Selma Lepart est une artiste plasticienne née à Montpellier en 1981. Son travail d’installation se construit sur une convergence pluridisciplinaire qui implique des recherches issues du domaine des arts, des sciences, de l’anthropologie, des sciences de l’ingénierie (robotique et informatique) et des sciences cognitives. Elle y explore les notions d’apparition et de codification du monde, ainsi que les questions relationnelles entre les humains, les objets et la matière. Elle confronte à travers ses créations les notions d’intelligence artificielle et d’intelligence sensible. Elle s’intéresse particulièrement à la possibilité de créer ce qu’elle appelle des « entités non-vivantes » ne contenant aucun matériel organique ou biologique. C’est par le biais de cette démarche qu’elle a rejoint en 2019 l’équipe du laboratoire d’anthropologie de la vie du Collège de France (Laboratoire d’anthropologie sociale) ainsi que le laboratoire IDH (Interactive Digital Humans) du LIRMM (Laboratoire d’Informatique, de Robotique et de Microélectronique de Montpellier).
https://selmalepart.org/

 

Tom Hébrard
Tom est artiste, designer et enseignant à l’école Boulle. En faisant des ponts entre les disciplines, il s’applique à proposer une vision de société transverse dans un temps où la remise en question du paradigme socio-technique est complète. Ses sujets de coeur sont la redirection écologique, la low-tech ou encore la convivialité. Le design, discipline omniprésente et discrète, lui permet de renouer avec les cahiers des charges et avec des actions politiques ou techniques : produire des objets, travailler avec des institutions sont autant d’outils pour refonder les modes de vie et le quotidien. L’enseignement à l’école Boulle ou à Villette Makerz lui permettent de transmettre et de penser aux métiers émergents et aux redirections à envisager dans les métiers d’art et notamment dans le design. Son engagement au tiers-lieu de la Martinière lui offre la possibilité d’expérimenter en pratique des sujets liés à l’agriculture, à l'alimentation et à la ruralité. Avec Société Nouvelle, il accompagne également des organisations de la recherche à l’action.
https://tomhebrard.fr/