Logo Stereolux

MAR. 28 mai 20H00

Danse

PRINTEMPS CORÉEN : ULSAN METROPOLITAN DANCE COMPANY

Mom Arirang – Aje Aje

1h STEREOLUX Salle Maxi Organisateur : Stereolux Festival Tout assis, placement libre
POUR LES DÉTENTEURS DE LA CARTE STEREOLUX : 1 place achetée / 1 place offerte (La place offerte vous sera remise au guichet le soir même, sur présentation de votre billet et de votre carte Stereolux en cours de validité)
10€
6€
Tarif sur place 12.00€

La chorégraphe Eun-Joo Hong questionne ici l’Être et les corps de nos contemporains fatigués et malades à l'ère du matérialisme. Une introspection pour regarder à nouveau le monde. Un spectacle de danse coréenne inédit en France.

ULSAN METROPOLITAN DANCE COMPANY - Mom Arirang – Aje Aje

Mom Arirang – Aje Aje est né d’une partie des écritures bouddhiques, ce qui signifie ‘Allons-y, allons sur la colline où le soleil se lève’. Même si le spectacle commence par une partie d’un sūtra, c'est plutôt un travail qui invite à la réflexion de l’Être.
Il est également question de savoir pourquoi nos contemporains fatigués et malades à l'ère du matérialisme, devraient faire une introspection à nouveau et regarder le monde. La question est décrite sous la forme d'un ascétisme ardent de la part des pèlerins.

Les musiciens, exposés des deux côtés de la scène, jouent de manière active et improvisent avec les danseurs. Utilisant des rythmes traditionnels, des récitations des écritures bouddhiques, des chants chamaniques et du charabia, le spectacle façonne les sons de l'intérieur et de l'extérieur des êtres humains. La combinaison harmonieuse du solo de violoncelle de Bach et du sūtra des moines renforcent l'image des gestes du pèlerin priant avec tout son corps et la mandala.

Arrêter la route et demander en frappant à une porte.
Est-ce qu’il y a quelqu’un?
D'autres chuchotements d’un autre monde comme une résonance d’un grand tambour.
Je me regarde. Je ne suis pas dans mon apparence.
Je vois, j’entends, je parle et je crée de nouvelles affaires.
Mon désir devient de plus en plus déformé malgré les yeux fermés, les oreilles bouchées et la bouche fermée.
Des temps anciens qui ne disparaissent pas même lorsqu'ils sont secoués par un foulard géant.
Enfin mandala à voir sur le chemin du pèlerinage passant par la vie et la mort.
Je marche à nouveau sur le chemin avec tout mon corps.
L'hymne de la vie résonnant comme le son du tambour à chaque pas.


Direction artistique et chorégraphie : Eun Joo HONG
Mise en scène et scénario : Jung Keun CHO
Musiques : Tae Wan KIM
Assistance à la chorégraphie : So Young LEE
Entraînement de danse : Jung Eun PARK
Orchestre : Sang Wook PARK
Scénographie : Jong Young LEE
Costumes : Young Jin JIN
Construction et régie plateau : Jin Su KIM
Lumières : Nam Woong KIM
Son : Jai Young HWANG
Interprétation : La compagnie de danse métropolitaine d’Ulsan  

Un spectacle proposé par le Printemps coréen, avec le soutien de la Ville d'Ulsan, de l’Ulsan Metropolitan Dance Compagny et de Stereolux

 

 

FESTIVAL PRINTEMPS CORÉEN

Du 16 mai au 2 juin 2019

Au programme de la 7ème édition du festival Printemps Coréen, le rendez-vous des arts et de la culture coréenne à Nantes : concerts, spectacles de danse, films, expositions et rencontres. « Du mouvement à la danse », le festival fait cette année un focus sur le geste, l'élan, le rythme et l'impulsion : des codes traditionnels coréens aux codes actuels.

Le festival présente ainsi, pour la première fois en Europe, le spectacle Mom Arirang Aje-Aje de la Compagnie de danse de la métropole d'Ulsan dirigée par la chorégraphe Eun-Joo Hong à Stereolux le 28 mai. L’ensemble musical d’Ulsan Metropolitan Danse Compagny donnera également un concert Beauté coréenne & Cheong Cheong Cheong d’Ulsan le 27 mai à l’Espace Cosmopolis.

Deux jeunes compagnies coréennes de danse contemporaine Melancholy Cie et SIGA Cie, reconnues en Corée du Sud avec SIDANCE (Seoul International Danse Festival) se produiront aussi pour la première fois en France avec leurs spectacles Flight et Rest. Melancholy Cie présentera également une pièce improvisée, fruit d’un travail de résidence avec le batteur/percussionniste australien Will Guthrie installé de longue date à Nantes.

La danseuse coréenne Sun-Yeong Kim présentera à deux reprises Bottari IV, une danse hautement symbolique, danse de la vie et de la finitude.

Le duo MANAM (E'Joung-Ju au geomungo et Sébastien Boisseau à la contrebasse) clôturera le festival le 2 juin à Cosmopolis.

Le festival proposera également une exposition d'artistes coréens et français : Chang-Rim Ji, Jin-Kyoung Choi, Chang Dawn Moon, Young-Hee Hong, Nathalie Savey, Elisa Haberer, à Cosmopolis et dans les rues de Nantes. Le vernissage de cette exposition se déroulera le 16 mai, suivi d'une performance danse et musique avec Jae-Hyun An, E'Joung-Ju et Gaspard Claus.

Une journée en partenariat avec l’Office National du Tourisme Coréen de découverte des lieux touristiques remarquables de Corée du Sud sera organisée à Cosmopolis.
Une autre journée Drama Coréen aura lieu également à Cosmopolis en partenariat avec Kore@Nantes.

Des ateliers de danse K-pop, de danse talchum (masques) et des ateliers de calligraphies pour enfants et adultes auront lieu à Cosmopolis.