Logo Stereolux

Du MAR. 22 oct. au MAR. 28 avr.

Performance

PASS DANSE 5 SPECTACLES

SAISON 2019 - 2020

STEREOLUX Salle Maxi Organisateur : Stereolux Arts numériques Danse Multimedia Placement libre - assis
45€
27€

L’incursion des arts médiatiques dans les arts vivants a fait apparaître de nouvelles approches des spectacles chorégraphiques. Au-delà des apports technologiques, ces nouvelles voies de création génèrent des formes innovantes et hybrides. Stereolux propose de nouveau cette saison cinq rendez-vous destinés à découvrir ces différentes formes artistiques qui, si l’écriture et l’esthétique différent de l’une à l’autre, ont toutes à cœur d’expérimenter et de questionner ce croisement entre arts chorégraphiques et technologiques.

Mar 22 Octobre 2019 : Compagnie Elephante (FR) - Onkalo

Sous une douche de lumière, un corps aux allures robotiques nous interpelle. Vêtue de blanc, la danseuse et chorégraphe Sandra Français a pensé sa danse comme une collection de signaux d’alerte. Des signes prévenant du danger qu'encourt Onkalo, un site finlandais d’enfouissement des déchets nucléaires.

Les problématiques scientifiques et environnementales sont au cœur de la démarche de la jeune chorégraphe. Dans Onkalo (précédé par un court-métrage), elle déploie un espace-temps de 100 000 ans par l’intermédiaire d’une structure composée de segments et de LED. Entre anticipation et annonce d’un futur trop prévisible, la compagnie Elephante propose un regard chorégraphique concernant l’impact de l’humain sur notre planète.

Mer 15 Janvier 2020 : Grand Poney (CA) - Running Piece

Ni début ni fin. Pendant toute la durée de la pièce, un danseur en jogging et baskets ne quitte pas son tapis roulant. De la marche rapide à la course : la danse surgit progressivement dans la répétition, dans les aléas des mouvements soumis à l’humeur d’une machine qui parfois se dérègle.

Dans sa nouvelle pièce, Running Piece, le chorégraphe et compositeur canadien Jacques Poulin-Denis matérialise, avec un brio tout en radicalité, la contradiction de notre société : faire du sur-place en bougeant beaucoup. Les différents états que le danseur traverse s'accompagnent visuellement par le travail du vidéaste Joël Morin-Ben Abdallah et la mise en lumière d'Erwann Bernard.

Ce spectacle est proposé dans le cadre de Trajectoires – festival de danse, du 11 au 19 janvier 2020.

Mer 26 février 2020 : Rocio Berenguer (ES) - G5

Et si l’espèce humaine était perçue à égalité avec les autres espèces, que se passerait-il ? En pariant sur la fin de l’ère anthropocène au centre de laquelle s’inscrit l’impact de l’humain sur la nature, la jeune artiste pluridisciplinaire Rocio Berenguer anticipe et imagine un G5.

Une réunion au sommet où le minéral, le végétal, l’animal, la machine et l’humain discutent ensemble pour établir la première législation inter-espèces mondiale : comment faire pour qu’un paon communique avec un robot, une plante ou un humain ? Conçu comme un projet global (intégrant également une performance et une exposition), ce spectacle chorégraphique s’apparente à une vision. Rocio Berenguer poursuit ainsi un travail de recherche très singulier dans le champ des arts et des technologies.

Jeu 12 Mars 2020 : Su Wen-Shi (TW) - Infinity Minus One

S’il est impossible à l’esprit humain de percevoir l’infini, peut-il imaginer l’infini moins un ? Avec Infinity Minus One, la chorégraphe taïwanaise Su Wen-Chi, remarquée lors de son passage à Scopitone en 2017, poursuit ses expérimentations sur la perception. En 2016, lors d’un séjour de recherche au CERN, laboratoire européen dédié à la physique fondamentale, Su Wen-Chi est marquée par deux concepts scientifiques : la particule et l’univers, soit le plus petit et le plus grand des éléments connus. Comment conjuguer ces deux extrêmes ? Comment les ramener à échelle humaine ? La chorégraphe cherche à répondre à ces questions grâce à l’énergie physique qui conduit à des gestes primitifs ou à des images construites.

Ce spectacle est proposé en coréalisation avec le lieu unique.

Mar 28 Avril 2020 : Alexander Whitley (GB) - Overflow

Peut-on être présent sans être là ? Avec sa nouvelle création pour quatre danseurs, Overflow, le chorégraphe londonien s’intéresse à la transformation des flux d’information que génère le big data.

Dans une grille de lumière conçue par le brillant duo néerlandais Children of the Light (connu pour avoir collaboré avec Nicolas Jaar, et exposé à deux reprises à Scopitone), les capteurs de mouvement conçus par le studio Fenyce, ainsi que les sons générés par la composition musicale de Ryan Lee West, agissent sur la lumière et modifient l’espace en direct, dans un jeu d’apparitions et de disparitions spectaculaire.