Logo Stereolux
Terminé

VEN. 22 sept. 21H00

Concert

NUIT ÉLECTRO #1

RECONDITE - MOTOR CITY DRUM ENSEMBLE - FLOATING POINTS - ANTIGONE - MICHAEL MAYER...

jusqu'à 5h Stereolux + Les Nefs Organisateur : Stereolux Electro Scopitone
Interdit aux mineurs, même accompagnés
25€
31€
Tarif sur place 33€

Cette année, à l'occasion des Nuits Electro, Scopitone met en place une solution "cashless". Un système de paiement rapide et sécurisé pour régler vos achats sur l'ensemble du site (bars, foodtrucks, merchandising). 


Scénographie des Nuits Électros : Nature Graphique & Desaxismundi

TIMETABLE

Recondite (DE / Ghostly) - live / 1h50 - Les Nefs

C’est l’un des DJs/producteurs majeurs de la techno berlinoise de cette décennie. Recondite (Lorenz Brunner de son vrai nom) a su compiler le passé historique de sa cité, avec un goût certain pour l’introspection, les textures et les atmosphères naturelles. Ainsi, son magnifique tube "Undulate" est taillé aussi bien pour un lever de soleil en after que pour une marche solitaire en forêt, activité que Brunner pratique… pour récolter des sons. On tient le chaînon manquant entre Ellen Allien, Richie Hawtin et Michael Mayer, avec une dose de poésie en plus.

Motor City Drum Ensemble (DE / MCDE Recordings) – DJ set / 00h10 - Les Nefs

Détroit, seule « ville du moteur » au monde ? En Europe, Stuttgart tient la corde, et Danilo Plessow a puisé dans l’atmosphère de sa ville pour monter Motor City Drum Ensemble, un projet qui tente une alliance a priori impossible : combiner la chaleur du groove de la house et les ambiances industrielles, en y incorporant de hautes doses de jazz, de soul et de chaleur humaine. Du chaud/froid, de l’humain mécanique, des pôles qui semblent se repousser mais s’attirent une fois lancés sur le dancefloor : Motor City Drum Ensemble déploie une mécanique d’orfèvre pour vous faire vous trémousser.

Floating Points (GB / Pluto) – DJ set / 22h45 - Les Nefs

Le cliché du producteur de musique électronique « pointue », qui est forcément un nerd dans la vraie vie, a beau se vérifier avec Sam Shepherd, il serait dommage de s’arrêter à ça. OK, ce jeune homme est docteur en neurosciences, mais c’est un humain avant tout. Et il suffit de passer outre la technicité de la musique de Floating Points pour s’apercevoir que son alliage d’electronica, de techno, d’abstract hip-hop et de future beat possède un côté organique, spontané, qui parcourt la grande carte galactique qu’il dessine depuis bientôt dix ans à coups de EP passionnants, avec un magnifique album sorti en 2015 comme centre de gravité. Attachez vos ceintures.

Michael Mayer (DE / Kompakt) – DJ set / 3h05 - Les Nefs

DJ, producteur, remixeur de génie, Michael Mayer est sans doute ce que l’Allemagne a fait de mieux en matière de musique électronique. Avant-centre du célèbre label Kompakt, qu’il a cocréé en 1998, il s’est émancipé de l’image très sobre qu’on avait de lui et semble capable, après vingt ans de carrière, de faire ce que bon lui semble. Son dernier album en date, &, explore toutes les branches de la techno et en invite les principaux chefs de clan, de Agoria à Gui Boratto. Et, bonne nouvelle pour vous, il est tout aussi fédérateur derrière les platines.

Antigone (FR / Construct Re-Form) – DJ set / 3h00 - salle Maxi

Il est réjouissant de constater la bonne santé de la scène electro, tout comme l’émergence d’une génération de producteurs techno passionnants. Ainsi du Parisien Antigone, maître d’œuvre d’une techno introspective, froide et hypnotique, qui parfois lorgne vers de délicieuses ambiances industrielles : adoubé par François X, l’un des parrains de cette talentueuse relève, Antigone pilote sa paire de platines avec une tension orageuse, palpable jusque sur le dancefloor. Prévoyez une bonne chair de poule et une envie de danser irrépressible !

Shlømo (FR / Taapion Records) - live / 1h40 - salle Maxi

Depuis 2013 et son entrée remarquée dans le Who’s who de la techno grâce à son EP The Harvest, Shlømo a su développer une image et un style qui lui sont propres. Si pour beaucoup de monde la porte d’entrée de son univers a pris la forme d’un remix (très réussi) de PNL, ce DJ/producteur parisien a également fondé son label Taapion Records tout en continuant de produire de la musique de manière prolifique (cinq EP en 2016…) et en honorant une résidence à la Concrete à Paris. Et niveau musique ? Volontiers planant et hypnotique, Shlømo n’hésite pas à déconstruire les rythmes quand il le faut, pour donner de la profondeur à ses tracks.

Clément Bazin (FR / Nowadays) - live / 21h45 - Les Nefs

Le renouveau du beatmaking français, c’est lui. Clément Bazin, après des débuts prometteurs inspirés par Flying Lotus ou Shigeto, a inclus de splendides boosters pop dans son hip-hop instrumental et teinté de future bass. Désormais signé chez Nowadays, maison de goût portée par la Fine Équipe et incluant un certain Fakear, Clément Bazin se situe à la pointe d’une scène extrêmement vivace, aussi pop et ensoleillée que groovy et technique, et qui donne inlassablement envie de danser.

FJAAK (Allemagne / Monkeytown) - live / 00h30 - salle Maxi

Ce n’est pas de la techno, c’est au-delà. Les trois potes qui donnent vie à Fjaak ont mis un temps fou à produire un album et on ne compte plus les maxis qui l’ont précédé, mais à l’écoute du résultat, ça valait le coup de patienter. Fjaak est le pont naturel et logique entre les rythmes « breakés » de Modeselektor (qui ont signé le trio sur leurs labels 50 Weapons et Monkeytown) et la froideur de la techno comme on la forge chez Minus ou Ostgut Ton – une façon de dire qu’on peut sculpter des kicks qui déboîtent tout en restant poli !

Kelly Lee Owens (GB - Smalltown Supersound) - live / 22h20 - salle Maxi

Vous la connaissez déjà sans le savoir : Kelly Lee Owens a chanté sur plusieurs titres du premier disque du désormais intouchable Daniel Avery. Mais vous étiez loin de vous douter que derrière cette voix se cachait une productrice techno extrêmement talentueuse, initiée aux arcanes du genre par Avery en personne. Son EP Oleic et le premier album éponyme qui a suivi ont installé la formule : Kelly élabore un son froid, spacieux et mental, qui oscille entre productions taillées pour le dancefloor et dream pop brumeuse, prompte à coller des frissons à n’importe qui.

Simo Cell (FR / Wisdom Teeth) - DJ set / 00h50 - salle Micro

Retour au bercail pour ce jeune prodige français qui était monté à la capitale. Simo Cell est certes originaire de Nantes, mais lorsqu’on écoute ses productions ou que l’on se penche sur sa façon de mixer, on a plutôt envie de regarder du côté de Londres : tout porte à croire qu’il faisait partie, dans une vie antérieure, de la scène tech-house de la capitale anglaise. Ses rythmiques complexes et syncopées sont pourtant la charpente d’une vision bien plus riche de la musique électronique, vision qui englobe Berlin, Paris, Détroit, et dépasse largement les frontières de la techno. Un élément essentiel de la relève.

Giorgia Angiuli (IT / Click Records) - live / 23h20 - salle Maxi

On pense rarement à l’Italie lorsqu’on parle techno. Pourtant, Giorgia Angiuli a grandi en dehors de l’axe Berlin/Détroit, et possède d’ailleurs une éducation musicale classique. Ce qui explique peut-être les grandioses mélodies de son projet electro We Love, avant qu’elle ne prenne son envol en solo. Et ça lui réussit : ses tracks possèdent une musicalité intense, ses lignes mélodiques semblent briller dans le noir, et sa voix, qui vient régulièrement couronner de longues montées gérées à la perfection, la place dans la catégorie des faiseurs de tubes.

Not Waving (IT / Diagonal Records) - live / 23h45 - salle Micro

Pas évident de manipuler la rage et la spontanéité du punk avec des ingrédients électroniques. C’est pourtant la mission que s’est fixée Alessio Natalizia avec son projet solo Not Waving. Le transfuge du duo Walls fait absolument tout ce qui lui plaît, toutes ses influences, du krautrock à l’italo-disco, se percutant dans des morceaux avant-gardistes, barrés et anticonformistes. Pour écouter Not Waving, il faut s’accrocher, mais le jeu en vaut la chandelle : on a rarement entendu un tel ovni musical nous procurer autant de frissons.

AZF (FR / Rinse FM) - DJ set / 2h20 - salle Micro

Êtes-vous vraiment prêts pour ça ? AZF, c’est la techno dans ce qu’elle a de plus puissant. DJ résidente à Rinse France, émanation de la célèbre Rinse FM anglaise, également organisatrice des soirées « Jeudi Minuit » qui ont vu passer tout ce que la planète techno a de meilleur, AZF opère des choix toujours radicaux lorsqu’elle est aux commandes : ses DJ sets, martiaux et sans concession, sont d’une intensité jubilatoire. Ceux qui ont eu la chance de l’entendre mixer s’en remettent à peine...