Logo Stereolux
Gratuit

Du JEU. 12 mars au DIM. 5 avr.

IN·VISIBLE(S) Exposition

MARTIN HESSELMEIER / ANDREAS MUXEL - the weight of light

VERNISSAGE LE JEUDI 12 MARS À 18H30

OUVERTURE JEUDI 12 MARS À 18H30 // DU MARDI AU DIMANCHE : 14H À 18H30 Plateforme Intermedia Organisateur : Stereolux Arts numériques Lumière

GRATUIT

Comment représenter la masse et la gravité de la lumière ? Cette création singulière déjoue les lois de la physique en en proposant sa propre interprétation. A travers leurs mouvements lumineux et leurs fréquences sonores, chacune de ces particules nous invite à questionner notre perception de la lumière et à observer la manière dont les artistes se plaisent à l'interpréter.

Vernissage le jeudi 12 mars à 18H30 en présence des artistes

MARTIN HESSELMEIER / ANDREAS MUXEL - the weight of light

Dans the weight of light, une lumière parcourt deux fines structures métalliques entremêlées et ondulantes. 
Le public, émerveillé des trajectoires d’un halo blanc, s'étonne des lois physiques qui s’opèrent devant lui. La lumière, dont la densité évoque celle du mercure, s’appesantit, tombe puis se relève… nous inspirant alors à un vaste jeu d’équilibre. 

Cet espace fictif n’est pas seulement plastique. Chaque mouvement est accompagné de basses fréquences, soulignant davantage un univers où tout est prêt à basculer. Les spectateur.rices, impuissant.es devant ce numéro, beau et hypnotique, pourraient bien y voir une métaphore de notre époque troublée et indécise. 


Cette installation, reprenant les principes de l’art cinétique, est l’oeuvre de deux plasticiens allemands : Martin Hesselmeier et Andreas Muxel. Les deux compères ont un goût commun pour des projets sensibles et immersifs. Ceux-ci se distinguent souvent par leur poésie légère et une volonté de flirter avec un monde irréel.  
 

the weight of light : Martin Hesselmeier, Andreas Muxel
Développement moteur : Micha Thies
Film : David Zuschlag
Avec le soutien du Centre for International Light Art, Innogy Stiftung, Monopol, Art Press; Kunsthaus Rhenania, Sparkasse-Kulturstifung Rheinland, Sparkasse KölnBonn, LVR, Stadt Köln, RheinEnergie Stiftung Kultur