Logo Stereolux
1=2
ven. 29 mars 2024 20H30

Le Beau Label I Parapente : La Battue · Penelope Antena · Championne

STEREOLUX Salle Micro Placement libre Debout
Organisateur : Stereolux

Ce label rennais a la particularité de ne pas uniquement signer et distribuer des artistes, mais également de les accompagner sur tous les plans de leur carrière. Diversifié et particulièrement attentif à la scène féminine, il nous présentera trois de ses recrues : la pop ensoleillée du trio rennais La Battue, la pop-folktronica de la belge Penelope Antena et la cold wave de la rennaise Championne.

© visuel réalisé par Lucie Louxor

Le Beau Label I Parapente

Jeune label installé à Rennes, adepte de la pratique en vol libre, Parapente enjambe les horizons musicaux et guide les artistes accompagné·es dans leur gestion des trajectoires.
Enthousiasmé par de nombreux courants musicaux, de tous genres et de tous styles, Parapente souhaite représenter cette diversité en restant à la fois ouvert et sélectif dans ses choix et entend aiguiller, à travers ses activités de label, de management et de production, les artistes dans leur développement et leur structuration. Le label héberge le nantais S8jfou ou Haunted Days (entre autres) et fait la part belle aux artistes féminines. La preuve avec un plateau (presque) exclusivement féminin.

La Battue (FR)

La supernova rennaise de la pop éclabousse toujours l’univers de ses résidus harmoniques - et quels résidus ! Issus des brillantes formations bretonnes Mermonte et Totorro, Ellie et Bertrand concentrent dans le trio qu’ils forment avec la chanteuse et claviériste Yurie Hu le meilleur de leur pédigrée : ça s’appelle on ne sait trop pourquoi La Battue mais peu importe, cet attelage nouveau exhale d’étourdissantes poussées mélodiques. Avec la méticulosité et la fragilité d’un Grizzly Bear, La Battue a, de singles en EP, élaboré un son unique en France, fait d’urgences sereines, de contemplation inquiète et d’autres oxymores fertiles aux plus douces précipitations harmoniques. Leur titre Five to Nine est récemment entré en playlist sur la BBC 6 (la meilleure, celle de Lauren Laverne et Gilles Peterson !). Que de chemin pour une fragile frégate bretonne !

Penelope Antena (FR)

Le groupe de studio de Penelope Antena est composé d’un piano central, de ses dix doigts, de réflexions douces amères sur l’amour, et de paysages : la forêt des Cévennes, les côtes et les bruyères du Finistère… La musicienne belge, installée en France, capture les plus inspirants éléments exo- et endogènes et les fixe en de troublants assemblages de sons organiques et électroniques. La parenté avec James Blake est évidente : la musique de Penelope Antena se drape dans un fin voile de gaze d’où percent des effluves d’un post Rn’B, folktronica hantée, jazz, soul, et surtout de la lumière. Sur James & June sorti cette année, la déesse Antena parvient à condenser en trente trop maigres minutes tout le réservoir des émotions humaines. Le Finistère a toujours été une terre de légendes.

Championne (FR)

Le laboratoire de la cold wave n’a pas fini de produire ce froid qui réchauffe. Une fois de plus, c’est à Rennes que se dresse le ventilo, et c’est sous le nom plein d’audace de Championne qu’il souffle. Repérée par les Transmusicales, Mathilde Lejas manie avec aisance cette science des contraires qui a donné ses plus belles heures aux courants givrés du rock : voix faussement fragile sur guitare lacérée, ample synthétiseur et basse sentencieuse parcourus de textes aux sublimes faux-semblants : le dérisoire Bilboquet avec lequel se présente Championne est le sceptre d’un discours puissant sur la soumission sexuelle. Dans le vent glacial de ce siècle, la Rennaise nous tend son miroir implacable : terrible mais providentiel.