Logo Stereolux
Terminé

VEN. 20 sept. 20H00

Kompromat • Molecule • Umfang • Miley Serious • Maxime Houot - Collectif Coin • Crystallmess • Sara Zinger • Scalping • Earsnail • Pierce Warnecke & Clément Edouard • Sweat Lodge

20h > 1h30 Ancien MIN Organisateur : Stereolux DJ Set Live Performance Placement libre / Cellule 30 - Scène Halle à Marée - Scène Sud - Scène Nord / L'accès au site est interdit aux mineurs de moins de 16 ans non accompagnés d'un adulte.
21.60€
16€
Tarif sur place 24.00€

Les expositions restent ouvertes, en accès libre, jusqu’à 22h30.
Les frigos des expositions présentant des capacités d’accueil limitées, leur accès pourra être momentanément interrompu.

Soirée comprise dans le pass : 

Scopitone pass we #2

Kompromat (FR / Clivage) • 22H50

Live

On osait à peine y croire. De (très) longues années après La mort sur le dancefloor, la plus belle (et éphémère) association de malfaiteurs que l’electro française ait connu ces dix dernières années tente cette fois-ci un tour de piste intégral. Vitalic, producteur à l’énergie sans cesse renouvelée, et Rebeka Warrior, longtemps porte-voix des fous furieux de Sexy Sushi, brisent leurs chaînes grâce à Kompromat, projet à mille lieues de leurs univers respectifs. Puissant, glacial, rauque, combinant le meilleur de la cold wave, de l’EBM et de l’electro-clash, leur premier album est destiné à se transformer en bombe scénique. N’opposez aucune résistance !

MOLECULE (FR) • 22H00

ACOUSMATIC 360° - LIVE

Le format d’un festival amène rarement à penser qu’on pourrait, à l’occasion, se retrouver dans le noir à écouter une musique extrêmement fine et détaillée, avec notre seule ouïe pour guide. Molecule, lors de ses deux derniers voyages en date (sur un chalutier dans l’Atlantique nord et au Groenland) dont il a tiré deux magnifiques albums, tient la boîte à images parfaite – lui-même en a mieux que personne conscience. Et c’est là qu’il touche à la grandeur artistique : à côté de son splendide live audiovisuel, Acousmatic 360° fait le pari de recréer les images évoquées par la musique par la force unique de l’imagination. Pour ce faire, ce live si particulier en son spatialisé, s’appuie sur la technologie L-ISA de L-Acoustics avec une diffusion sonore en 12 points, en partenariat avec le service Innovations de Radio France – une pensée émue pour nos écouteurs stéréo obsolètes... Ce moment s’annonce magique, et contient toutes les promesses d’un voyage intérieur fantastique… partagé au cœur de Scopitone.


ET AUSSI :
Masterclass avec Molecule
Sam 21 sept de 16h à 18h
Gratuit sur inscription

NSDOS • 00h10

Live

Après des études de danse NSDOS aka Kirikoo Des, parfois surnommé le « hacker de la techno », désaxe les outils technologiques créant le lien entre machines et matière. Il collecte des données vivantes à l’aide de capteurs ou de dispositifs interactifs et les injecte dans le squelette rectiligne de la techno pour en faire une matrice organique. Il invite le public à repousser avec lui les limites du corps des objets et des sons. Il présentera une performance A/V improvisée en son spatialisé, avec une diffusion sonore en 12 points. 

Umfang (US / Discwoman) • 00H00

DJ set

Le techno-féminisme sauvera-t-il le monde de la musique de ses penchants patriarcaux ? Pour l’Américaine Emma Burgess-Olson, aka Umfang, c’est en tout cas un credo. Cofondatrice du collectif Discwoman (en référence au plus genré des lecteurs portatifs de musique), née new-yorkaise mais élevée au Kansas, loin des centres névralgiques de la culture techno, elle y replonge en s’installant à Brooklyn au début des années 10. Aficionada du format vinyle, autrice de fantastiques albums de techno minimale et introspective, elle a déjà imprimé sa marque de fabrique dans tous les grands clubs du monde, si possible en entraînant de jeunes productrices et DJs dans sa course. Musicalement comme socialement, Umfang est une artiste indispensable.

Miley Serious (FR / 99 cts) • 22H20

DJ set

Oui, elle est sérieuse. Et ça s’entend dès les premières notes à chacune de ses apparitions. Miley Serious est une guerrière techno, point. DJ, boss du label 99 cts, membre du collectif TGAF, elle débarque d’une scène différente à bien des égards : le post-punk. Et tous ses sets y font encore allègrement référence, ajoutant un niveau de lecture à des sélections tournées vers la techno, avec de belles incartades acid et ghetto tech en prime. Et c’est là que le talent opère : à mille lieues du tout-venant techno, Miley Serious est d’une cohérence et d’une énergie incroyables lorsqu’il s’agit de faire danser les gens. Tout est une affaire de sérieux.

Maxime Houot - Collectif Coin (FR) • 20H30

MA - Performance

MA est la nouvelle performance sonore et luminère du Grenoblois Maxime Houot de Collectif Coin. Une chorégraphie lumineuse, mécanique et futuriste, qui s’active sur une composition résonnante et hypnotique, un ballet de projecteurs asservis et pourtant imprévisibles.
Avec ce dispositif cinétique monumental, l'artiste investit l’espace de façon singulière et propose d’y vivre une expérience sensorielle unique et subjective : « Pourquoi ne pas imaginer MA représentation. MA représentation d’un lieu, à un moment. Une représentation arbitraire. Sans cette représentation il n’y a rien. Un vide. MA est mon interface avec le vide. J’agis sur lui en le percevant ».
MA propose à chacun de vivre momentanément dans un espace hors du temps, de se faire sa propre idée du monde lumineux dans lequel il est plongé, d’en analyser les stimuli de façon individuelle et personnelle.

Collectif Coin est un laboratoire artistique transdisciplinaire basé à Grenoble, qui s’investit dans la production d'installations et de spectacles monumentaux en utilisant l’espace et l’environnement de manière originale.
 

Partenaires - Résidences artistiques: BAM ASBL / BAM Festival - CUB / La Bifurk - Déclic / Ville de Claix - Mix Lab / La Belle Electrique

Avec le soutien de l’Adami 

Crystallmess (FR) • 23H45

Le hood futurism, ça vous dit quelque chose ? Ce terme, dérivé de l’afro-futurisme, et qu’utilise Crystalmess pour définir sa démarche artistique, a le mérite d’être parfaitement adapté : toujours dans la prospective, avec une dose de marginalité, de diversité tous azimuts et d’influences télescopées. Christelle Oyiri fait bouillir la marmite electro comme peu de gens avant elle. Et ça fait du bien : entre techno, ghetto tech, kuduro, coupé-décalé, breakbeat, rap hardcore, acid house et bass music, vous aurez l’occasion de changer de manière de danser un nombre incalculable de fois. Plus simple (ou pas), vous pourrez danser le logobi, danse ivoirienne qui a réémergé dans l’underground parisien grâce à Crystallmess, dont le travail engagé dépasse le simple domaine musical, comme l’a prouvé son installation sur le sujet à la Gaîté Lyrique à Paris l’année dernière. Oui, on parle de talent hors norme.

Sara Zinger (FR / Maquisards) • 20H30

Live

Une attitude, une classe, un regard franc et incarné : dès les premières secondes, Sara Zinger ne laisse que peu de place au doute. Cette DJ et productrice qui a fait les belles heures de la légendaire Dame Noir à Marseille au début des années 2010 a, depuis, parcouru un bout de chemin : sa formule, à mi-chemin entre electro-pop et new wave discoïde, s’est affinée, et son sens de la composition a gagné en maturité. Au-delà même de la musique, Sara Zinger a réussi à s’éloigner de ses influences techno originelles pour arpenter un chemin difficile mais magnifique : faire naître son personnage et incarner sa musique. Son chemin jusqu’à la scène de Scopitone est tout tracé.

Scalping (GB / Council Records) • 21H35

Live

Impossible de compter le nombre de tentatives d’union entre rock et musique électronique, plus ou moins réussies selon les époques. Rappelons-nous d’ailleurs que la plupart de ces tentatives sont anglaises… Le quatuor Scalping, originaire de Bristol, ville déjà connue pour avoir vu émerger bon nombre de styles hybrides, fait chauffer sa forge depuis deux ans et le résultat est sans appel : la charpente est autant funk que techno, parfois industrielle, à chaque fois puissante et sous 220 volts. Son premier maxi, Chamber, a mis par terre Internet et les sacro-saints critiques musicaux : on parle déjà d’un petit phénomène, dont l’énergie scénique n’a rien à envier à celle des maîtres en matière de rock-electro.

Earsnail (CN) • 21H15

Live

Earsnail, « escargot d’oreille » en français, fait directement référence à la cochlée, cet os minuscule au fond de l’oreille interne. Comme si ce duo originaire de Pékin assumait sa cible au grand jour. Wang Xu et Yan Shuai font partie de la vague émergente, à l’écho encore faible en Europe, de la musique indépendante chinoise, et notamment de sa foisonnante scène électronique. Depuis 2015, ils cultivent un son lo-fi hérité du siècle dernier, qui constitue le fil rouge de leur musique. Bien avant n’importe quelle étiquette, il y a chez Earsnail cette audace qui le fait basculer de la techno à l’electronica en passant par le hip-hop instrumental, le tout à l’instinct. La fougue de la jeunesse ou la liberté du génie ? Plusieurs réponses peuvent être cochées.

Pierce Warnecke & Clément Édouard (US/FR) • 21H15

Sédiments - performance

Sédiments est une performance qui se propose de transformer la matière minérale en outil scénographique. En mêlant un travail sur l’image et une exploration de la physique du son (ondes et vibrations), Pierce Warnecke et Clément Édouard créent une « chorégraphie de corps multiples » dans laquelle les corps des interprètes, les corps géologiques et le corps du public résonnent aux échelles macro- et microscopique. En explorant les strates du minéral, comme autant de dimensions de notre univers, Sédiments porte également un regard conscient sur le monde invisible qui nous entoure et sa temporalité si particulière. L’œuvre est une lecture sensible des pierres, matériau vaste et mystérieux qui dévoile un monde insoupçonné, en apparence inerte mais bien vivant. Celui de la roche, du sol et de la terre.

Pierce Warnecke est professeur en master à Berklee, Valence (Espagne). Né en Californie, il vit entre les États-Unis et l’Espagne. Il développe de nombreuses installations et performances audiovisuelles numériques ou analogiques, expérimentales, qui explorent les notions de macro- et microréalités, ainsi que les phénomènes d’altération de la perception.

Clément Édouard est membre du collectif Coax. Musicien (saxophone, instruments électroniques, field recording, synthèse numérique, sample), improvisateur et compositeur. Son travail se concentre sur la nature du son, son champ vibratoire et sa perception, son rapport à l’espace et aux matériaux, pour en proposer différentes écoutes.
 

Conception et interprétation Clément Edouard et Pierce Warnecke
Son Clément Edouard
Images Pierce Warnecke
Collaboration artistique Bastien Mignot
Accompagnement - production Gaëlle Jeannard
Production MAGE
Co-production Stereolux / Scopitone, Zinc - Centre de Création des Arts et des
Cultures numériques à Friche La Belle de Mai Accueils en résidence Montévidéo, Le Cube - centre de création numérique, Le Hublot - centre de création art numérique.
SEDIMENTS est soutenu par le CNC/DICRéAM, par la Région et la DRAC Auvergne-Rhône-Alpes/SCAN.
- PREMIÈRE -

Anec le soutien de l'Adami

Sweat Lodge : le crabe et discord (Nantes) • 20H00

DJ set 

À la base, Sweat Lodge, c’est la traduction d’un terme anglais désignant une hutte de sudation, dont on se sert pour transpirer un bon coup lors de rituels chamaniques. Ça pose le décor : les soirées sous chapiteau de ce collectif bien connu des Nantais, mais aussi du grand Ouest, ont tout gardé de l’esprit free party, serti d’une atmosphère de cabaret déluré et d’une délicieuse extravagance, sans oublier la folie des déguisements. Avec, bien entendu, la musique au centre de tout. Qui a dit que musique électronique et chaleur humaine étaient incompatibles ?

SCÉNOGRAPHIE SCÈNE SUD Module / Squares