Logo Stereolux
jeu. 24 nov. 2022 09H30

Journée thématique : Éco-concevoir les arts numériques

Dans le cadre du Cycle thématique Enjeux environnementaux des arts numériques

Terminé
La Cantine (40 Rue la Tour d'Auvergne, 44200 Nantes) et Plateau Multi - Stereolux
Gratuit sur inscription
9h30 - 18h30
Organisateur : Stereolux

Eco-concevoir les arts numériques

L’éco-conception est une démarche visant à réduire de manière significative l’impact environnemental d’un produit ou d’un service en analysant et en réduisant les impacts générés par les différentes étapes de son cycle de vie (fabrication, utilisation, fin de vie,...). Si l’éco-conception est traditionnellement appliquée dans un contexte industriel, de plus en plus d’initiatives se mettent en place dans le secteur culturel pour éco-concevoir des œuvres et diminuer leur empreinte environnementale. Il va ainsi s’agir d’identifier les impacts environnementaux générés par les différentes étapes de création, de production, de diffusion et de conservation d’une œuvre, puis de mettre en place des actions permettant de les diminuer, évidemment sans perdre de vue l’intention artistique initiale.

Dans le domaine des arts numériques, cette démarche croise à la fois des problématiques communes à d’autres domaines artistiques (choix de conception et de matériaux par exemple), mais aussi des enjeux plus particuliers, notamment au niveau des technologies numériques utilisées ou de modes de production, de diffusion et de conservation souvent spécifiques.

Construite autour de temps d’échanges et de témoignages, cette journée thématique se veut une première étape dans une réflexion au long cours. Elle cherchera ainsi à ouvrir des pistes de réflexion et d’action pour mieux accompagner les artistes souhaitant s’engager dans des démarches d’éco-conception de leurs œuvres. Elle s’inscrit par ailleurs dans une réflexion plus large portant sur la réduction de l’impact environnemental du secteur des arts numériques, que ce soit au niveau des œuvres, mais aussi au niveau des structures de diffusion et de production.

Elle abordera les questions suivantes :

→  Quels enjeux d’éco-conception sont spécifiques aux œuvres d’art numérique ?
→  Quelles questions à se poser pour éco-concevoir une œuvre d’art numérique ?
→  Quelles ressources sont disponibles pour mettre en place cette démarche ?
→  Quels dispositifs ou actions mettre en place pour accompagner les artistes souhaitant s’engager dans cette démarche ?
→  Comment concilier une démarche d’éco-conception avec des enjeux artistiques, mais aussi des contraintes techniques ou budgétaires ?

PROGRAMME

MATINÉE (9h30 - 12h30) - Conférences et table ronde (La Cantine)

9h30 - Accueil et introduction

9h45 - Conférences

La première partie de matinée prendra la forme de trois conférences présentant les grands principes de l’éco-conception, en particulier de l’éco-conception de produits et services numériques, et des initiatives d’éco-conception développées dans le secteur culturel (art contemporain et animation/jeux vidéo).

 

Conférence #1 : Introduction à l’éco-conception

Le contexte environnemental actuel et la prise de conscience étendue au sein de la population entraînent une diffusion de l’éco-conception dans des secteurs de plus en plus diversifiés.

En guise d’ouverture, cette conférence proposera une présentation des enjeux et des fondamentaux de l’éco-conception, dont l’objectif est de réduire les impacts des produits et services sur l'environnement. Les étapes principales d’une démarche d’éco-conception ainsi que des outils seront également partagés.

Par Quentin Bezier, ingénieur éco-conception au sein de Gingko 21

 

Conférence #2 : Comment le secteur de la culture aborde-t-il les enjeux d’éco-conception ?

Le secteur de la culture s’est habitué depuis plusieurs années à un rythme d’exposition temporaires, souvent gigantesques et courtes. Or ce mode de fonctionnement pose un certain nombre de problèmes d’un point de vue environnemental. Aujourd’hui, l’éco-conception fait son chemin dans ce secteur, avec pour objectif de réduire ses impacts environnementaux, à tous les niveaux. Cette conférence proposera ainsi d’échanger sur les initiatives, les expérimentations et les problématiques liées à l’éco-conception dans le secteur culturel.

Par Fanny Legros, Présidente et fondatrice de Karbone Prod et co-fondatrice de Plinth

 

Conférence #3 : Vers une convergence de l'éco-conception entre les industries culturelles et créatives et les arts numériques ?

Cette conférence proposera une présentation des parallèles entre les enjeux environnementaux des industries culturelles et créatives (audiovisuel, animation, jeu vidéo,...) et ceux des arts numériques. En partant des impacts commun à ces deux domaines (équipement numérique, transport des œuvres et des spectateur·ices,...), elle montrera la manière dont les industries culturelles et créatives se sont emparées de la question de la décarbonation et de l’éco-conception, avant de proposer un état des lieux de ces approches au sein des arts numériques. En conclusion, elle présentera différentes pistes pour développer les démarches de décarbonation et d’éco-conception dans les arts numériques.

Par Benoît Ruiz, expert, analyste, consultant et enseignant

 


11h15 - Pause

 

11h30 - Table ronde - Témoignages d’artistes

En conclusion de la matinée, cette table ronde proposera à des artistes engagé·es dans la réduction des impacts environnementaux de leurs œuvres de venir témoigner de leurs démarches, en abordant les enjeux techniques et créatifs mais aussi les limites et contraintes de ce type d’approche.

Avec :
Barthélemy Antoine-Loeff
Juliette Bibasse
Paul Bridier
(Organic Orchestra)
Modération : Carine Claude, journaliste

 

12h30 - Pause déjeuner

 

APRÈS-MIDI (14h00 - 18H30) - Ateliers et temps d’échanges

14h00 - 17h00 : Ateliers (Stereolux - 4e étage)

La première partie de l’après-midi prendra la forme de quatre ateliers pour approfondir certains points abordés dans la matinée et évoquer des perspectives autour de l’éco-conception dans le champ des arts numériques. 

Attention, ces ateliers ayant lieu en parallèle il ne sera possible de suivre qu’un seul atelier à la fois.

 

Atelier #1 : Consommation énergétique

Cet atelier se focalisera sur les questions de consommation et de production énergétique en autonomie liée aux équipements électroniques utilisés dans les œuvres d’art numérique. Il s’adresse en particulier aux artistes et technicien·nes impliqués dans la conception d’œuvres d’art numérique connectées ou pas au réseau électrique.

Animé par Cédric Carles, designer et fondateur de l’Atelier 21

 

Atelier #2 : L’éco-conception d’œuvres d’art

En revenant sur les outils et la méthodologie de l’éco-conception, cet atelier aura pour objectif d’apporter des clés de compréhension pour mieux créer et produire des œuvres d’art, numériques ou non.

Il s’adresse en particulier aux artistes et aux personnes impliquées dans la création et la production d’œuvres d’arts (technicien·nes, producteur·ices,...).

Animé par Fanny Legros, présidente et fondatrice de Karbone Prod et co-fondatrice de Plinth

 

Atelier #3 : Éco-conception numérique

Si le numérique a un impact positif qui a changé nos usages et amélioré nos sociétés, il n'en a pas moins un impact conséquent sur la planète. Cet impact environnemental est important et croissant mais plusieurs leviers existent pour le diminuer, dont l'éco-conception numérique. 
 
Cet atelier, découpé en plusieurs temps, a pour objectif d'acquérir des clés de compréhension et des propositions d'action afin de pouvoir agir sur l'ensemble d'une œuvre numérique.

Nous verrons ainsi dans un premier temps la répartition des impacts environnementaux du numérique et son évolution tant matérielle que pour un service web. Un second temps sera dédié à faire un tour d'horizon des mesures possibles, de comment les mettre en œuvre sur son projet et agir pour les améliorer. Nous verrons ainsi quels sont les leviers actionnables sur le cycle de vie d'une œuvre numérique, quelle que soit la transversalité des disciplines.

Enfin, un dernier temps permettra un échange autour du sujet et des ressources mises à disposition pour enrichir sa réflexion lors de créations numériques.

Animé par Stéphanie Vachon, développeuse web indépendante

 

Atelier #4 : Outils et perspective pour éco-concevoir les arts numériques

Cet atelier aura pour objectif d’identifier les freins actuels limitant le développement de démarches d’éco-conception dans le secteur des arts numériques, et d’imaginer collectivement des pistes de solutions ou d’outils adaptés et réalistes permettant faciliter l’appropriation de ce type de démarche par les acteurs et actrices concerné·es. Il s’adresse aux artistes, mais aussi aux personnes qui produisent ou diffusent de l’art numérique engagé ou souhaitant s’engager dans des démarches d’éco-conception, et prendra la forme d’une discussion collective.

Animé par Martin Lambert, responsable du Laboratoire Arts & Technologies de Stereolux

 

17h : Pause

 

17h15-18h30 : Temps d’échange (Stereolux - 4e étage)

En conclusion de cette journée, un temps d’échange collectif proposera aux participant·es des différents temps de la journée de partager leurs retours et leur expérience. Il sera l’occasion de discuter des principaux enseignements de cette journée, et des perspectives à imaginer pour la suite.

BIOGRAPHIES

Quentin Bezier

Initialement formé au design d’objets et de services puis à l’éco-conception, Quentin Bezier est actuellement ingénieur éco-conception au sein du cabinet Gingko 21. Il accompagne les entreprises dans la transformation de  leur activité, avec l’objectif d’en réduire les impacts sur l’environnement. Il travaille notamment avec des acteurs du secteur électronique et des télécommunications sur des projets d’éco-conception de services numériques.

 

Fanny Legros

Après plusieurs années dans le secteur de l’art contemporain et cinq années en tant directrice de la Galerie Jérôme Poggi, Fanny Legros prend conscience à travers ses participations à des foires internationales et l’organisation de nombreuses expositions, que le monde de l’art n’a pas encore entamé sa transition écologique. Les outils sont insuffisants. C’est pourquoi à partir de 2020, elle crée Karbone Prod : une agence de conseil en calcul d’impact et de production éco-conçu pour le secteur culturel. Elle réalise en 2022 la première démarche d’éco-conception de la foire Art Paris.
En 2022, accompagnée de Carole Vigezzi, elles créent ensemble Plinth : un nouvel outil pour changer les pratiques et tendre vers le durable.

www.karboneprod.fr
www.plinth.fr

 

Benoît Ruiz

Benoît Ruiz est un expert, analyste, consultant et enseignant essayant d'adresser les impacts des ICC dans une démarche holistique de réingénierie et de co-construction.

Linkedin 

 

Barthélemy Antoine Loeff

Barthélemy Antoine-Lœff est un plasticien dont les créations d’œuvres d’art optique et numériques, parfois interactives, souvent immersives, expriment des univers oniriques traversées par une relation contemplative et écologique de la nature et des éléments. L’artiste réalise des espaces de partage de son ressenti face aux « forces » du monde: onirisme, énergies, matières, technologies. Se refusant à se placer dans le champ du sublime kantien, il se positionne à l’endroit de l’émerveillement et l’engouement enfantin, comme pour revendiquer la part du rêve que nous développons enfant et qui reste à jamais notre « moteur désirant » tout au long de notre vie. Résolument axés sur des questions écologiques, ses recherches actuelles l’amènent à questionner la rentabilité d’une réparation du climat, non sans ironie, de la disparition de la cryosphère et de son impact sur nos modes de vie, ainsi que du coût energétique de ses travaux exposés. (Nicolas Rosette, commissaire d’exposition)

En 2016, son installation Ljós est nominée pour le Prix Cube de la Jeune Création International en Art Numérique. En 2017, il présente sa première monographie sous le titre d’« inlandsis » (calotte polaire) au Centre Culturel de la Ville de Gentilly.

Depuis février 2021, en réaction à la pandémie qui impose de rompre le lien social mais aussi pour porter la voix des glaciers qui disparaissent, il  devient « Eleveur d’Icebergs » et déplace son installation "Tipping Point" de maisons en maisons et d’écoles en écoles, invitant chacun.e à prendre soin d’un petit glacier artificiel.

Barthélemy Antoine-Lœff est également le co-fondateur du collectif iduun, une exploration singulière et transversale à la croisée des arts visuels, arts plastiques, arts vivants et arts numériques. Il est également associé au développement du logiciel Millumin. 

Barthélemy Antoine-Loeff vit entre les glaces et Paris et travaille là où le monde fond.

 

Juliette Bibasse

Avec un parcours en direction artistique, Juliette Bibasse a un goût pour les esthétiques simples et épurées.
Depuis 2009, elle met ses compétences au service de la scène culturelle numérique, créant liens et opportunités entre les artistes, les festivals et acteurs du monde artistique.

Comme productrice indépendante, elle accompagne un large spectre de projets et représente de nombreux artistes internationaux à la diffusion de leurs projets existants ou de nouvelles installations.
Elle dirige le Studio Joanie Lemercier.
Depuis 2016, elle travaille comme commissaire associée à différents festivals et institutions, en 2019 & 2020 elle est commissaire internationale invitée du festival STRP à Eindhoven. Depuis 2020 elle développe un nouveau parcours lumière pour la ville de Leuven en Belgique.Basée en Belgique depuis 2013, elle est active au sein de la scène arts numériques de la Fédération Wallonie-Bruxelles et vice-présidente de la commission arts numériques. En 2019, elle co-fonde SALOON Brussels, un réseau international de femmes du monde de l’art.

Elle est membre du Réseau français des arts hybrides et cultures numériques HACNUM.

http://julietteb.com/

 

Paul Bridier

Régisseur énergie et lumière du spectacle ONIRI 2070 de la compagnie Organic Orchestra, Paul s’intègre à des projets artistiques et culturels avec une approche technique pluridisciplinaire. Après des études d’ingénieur en matériaux à l’INSA Rennes, il s’implique dans l’organisation de la 50e édition du Rock’n Solex et dans la création de Node, un collectif cherchant à apporter des solutions techniques autour de la création en collaboration avec festivals, salles de concert et collectifs de musique rennais. Installé à Concarneau en 2018, il s’intéresse à l’approche low-tech et au milieu des makers dans l’objectif de se réapproprier les technologies qui nous entourent, de les utiliser et les diffuser de manière consciente et réfléchie. Il s’implique dans différents projets qui touchent à la mobilisation, la sensibilisation et l’action dans des domaines aussi divers que la culture,  l’éco-construction, l’énergie, la mobilité et les océans.

 

Cédric Carles

Cédric Carles est designer et fondateur de l’Atelier 21.

Atelier 21 est un laboratoire citoyen qui lutte pour (faire avancer) la transition énergétique. Depuis plus de 15 ans, l’Atelier 21 mène de multiples initiatives pour concevoir et diffuser de nouvelles pratiques en matière d’énergie. Ses projets peuvent prendre la forme de programmes de recherche, d’actions sociales ou encore d’activités culturelles (et parfois les 3 en même temps !) qui mêlent à la fois les arts, les sciences et la technologie.

https://www.atelier21.org/

 

Stéphanie Vachon

Stéphanie Vachon est développeuse web indépendante depuis une quinzaine d'années. Curieuse et passionnée des arts et du numérique, elle a entamé une bifurcation dans son métier afin qu'il soit en adéquation avec les enjeux d'un numérique plus responsable. Par sa volonté de transmettre et d'avancer en collectif elle est aussi intervenante dans des établissements supérieurs et investie dans différentes associations  comme Nantes Numérique Responsable, Designers Éthiques ou encore Women In Games.