Logo Stereolux
Terminé

JEU. 18 mai 20H00

indigènes Concert

Indigènes : Thee Oh Sees + The Sunflowers + Gaye Su Akyol + TAU

STEREOLUX Salle Maxi Organisateur : Stereolux Festival Garage psyché Indé Punk Placement libre debout
15€
19.60€
Tarif sur place 20€

Thee Oh Sees (Usa) - 23h10

Véritable stakhanoviste et comète sémillante de la scène underground américaine, John Dwyer est devenu un musicien incontournable. Avec son groupe Thee Oh Sees, il réussit à redonner vie à la scène garage et psychédélique, en enchaînant les albums essentiels et les concerts haletants. Offrant une musique intense, revenant aux sources du punk, ce groupe originaire de San Francisco, par son activité ultra productive (disques et concerts), se révèle être l’un des acteurs majeurs de l'indie made in U.S.A.

    

The Sunflowers (Port) - 20h10

Oubliez la délicatesse et la saudade portugaises, avec Sunflowers ce n'est pas « luxe, calme et volupté ». En provenance de Porto, ce groupe relève plutôt de la pyromanie. Dans cette improbable aciérie musicale, on retrouve du punk hardcore, du rock lo-fi et de la musique surf, tout ceci joué à pleine vitesse et relativement fort. Ses principales influences se retrouvent dans les bandes originales de films de kung-fu et les théories, plus ou moins fumeuses, concernant les aliens. On l'aura compris, le spectacle s'annonce total !

Gaye Su Akyol (Turq) - 21h05

La Turquie connaît, sur le plan politique, pas mal de soubresauts. Mais cela concerne aussi la production musicale. Gaye Su Akyol, jolie brune à la frange acérée, ne se prive pas, dans ses paroles, d'une percutante protestation. La jeune femme, fascinée par Nick Cave et Einstürzende Neubauten, malaxe cet apport occidental avec la musique de son propre pays – on y entend notamment l'influence de la chanteuse Selda Bağcan. Une fusion passionnante et décapante !

Tau (All/Venez) - 22h05

Le dernier album de Tau a été enregistré à Berlin. Le premier jour des sessions a coïncidé avec la mort de David Bowie : Shaun Mulrooney, principal instigateur du projet Tau, a vu dans cet événement le parfait départ pour une nouvelle aventure musicale – Tau étant la dix-neuvième lettre de l'alphabet grec, lettre symbolisant la résurrection. On ne sera pas étonné, ici, d'entendre d'étranges passages krautrock et psychédéliques. Car la musique de Tau offre une expérience énigmatique et foisonnante.