Logo Stereolux
Gratuit
Terminé

SAM. 20 mai 20H30

indigènes Concert

Indigènes : les 10 ans de Born Bad

Frustration + Magnetix + Orval Carlos Sibelius + Le Villejuif Underground

les Nefs et salle Micro Organisateur : Stereolux, avec la Collaboration des Machines Festival Garage psyché Punk

Gratuit

Les dix ans de Born Bad Records

Musiques garage, punk, psyché, surf et même orientale, autant de genres qui définissent le catalogue, principalement français, du label Born Bad Records, qui fête ses dix ans. Jean-Baptiste Guillot, son fondateur,  a imposé en France une certaine idée du rock exigeant, du psychédélisme, des choses tordues et de l'élégance, et qui sait comme personne respecter le passé sans cesser de regarder vers l’avenir.

    

Les Nefs : 20h - 22h30

FRUSTRATION (FR)

Groupe légendaire et souvent associé au label Born Bad Records, Frustration est un trésor national bien caché. Alliant une certaine agressivité à un habillage sonore parfois glacé et monochrome, l'univers sonore de Frustration est finalement assez baroque. On y retrouve du Joy Division – du synthétiseur 80's donc – mais encore tout un pan de l'art populaire anglo-saxon. Passion, démesure et accords sévères : les prestations du groupe laissent toujours traîner un parfum de révolte. On peut parier que leurs fidèles seront, une nouvelle fois, au rendez-vous.

MAGNETIX (FR)

Jouer comme les Seeds mais des Seeds à la française, c'est possible. Magnetix reprend une vieille formule : un couple (Looch Vibrato et Aggy Sonora), une histoire et des guitares. Forcément, on y entend comme une anthologie de la musique garage. Il faut dire, c'est une passion collante qui prend forme, avec des rythmes puissants et hypnotiques, agencés à des guitares vérolées, furieuses. Magnetix, c'est le royaume du déhanché jubilatoire - no limit, forcément. Et électricité garantie ! Le spectacle risque de hérisser plus d'un cheveu.

Salle Micro : 22h30

Le Villejuif Underground (AUST/FR)

L'originalité musicale d'un groupe se mesure parfois à l'exotisme de sa fondation. Ainsi, lorsqu'un poète australien désargenté vient traîner ses guêtres du côté de Villejuif, que fait-il ? Il recrute des musiciens à l'emporte-pièce et crée un big bazar nommé Villejuif Underground. Nathan Roche, car c'est de lui dont il s'agit, a la voix traînante façon Lou Reed. Si on cite souvent le Velvet Underground pour répertorier sa musique, Nathan Roche préfère nommer les Silvers Jews ou encore Kevin Ayers. Bordélique et limpide à la fois, le son de Villejuif Underground en fascinera plus d'un(e).

ORVAL CARLOS SIBELIUS (FR)

Derrière ce patronyme étrange et opaque se terre un génie – l'époque ne nous en livre pas tant que ça ! Axel Monneau a de drôles de lubies : la musique médiévale, les volcans, le rock progressif ou encore la bossa nova. De cette incroyable mixture, l'artiste extrait des symphonies pop, des aventures musicales sidérantes et cinématographiques. Sans véritables équivalents, la créativité du bonhomme semble ne rencontrer aucune frontière. Ce qui promet un voyage des plus passionnants et des plus éclectiques.