Logo Stereolux
mer. 02 nov. 2022 20H30

Fishbach + Walter Astral

15€
19.60€
Guichet 20€
STEREOLUX Salle Maxi Placement libre Debout - assis non garanti
Organisateur : Stereolux

Actrice, chanteuse, autrice-compositrice, la jeune femme de l’Est nous entraine dans la forêt de son second album. Un endroit mystérieux, trouble et animal, où sa synth pop contemplative à la voix grave dégage un sentiment intense et halluciné.

Avec les yeux, et les oreilles grandes ouvertes.

Fishbach (Fr)

Les petits ruisseaux (« Bach » en allemand, comme Jean-Seb) finissent par former les grandes rivières. La métaphore vaut manifestement pour l'ardente Ardennaise, à qui l'on promettait monts et merveilles à la sortie de son premier album, À ta merci : celle qui avait été chanteuse punk dans une vie antérieure s'était alors distinguée aux Trans, à Bourges (et, dans un même temps, mais en tant qu'actrice, dans la série Vernon Subutex). Depuis, la rumeur n'a cessé de croître, telle les eaux d'une crue, qui enflent, enflent jusqu'à déborder, la rumeur est devenue révélation, le ruisseau, fleuve : un deuxième album, Avec les yeux, et voici Fishbach consacrée définitivement. Une signature sonore aisément identifiable, faite d'incontestables réminiscences 80s, entre synth-pop et variété crânement kitsch ; une voix grave, modulée, faussement placide ; un univers enfin de fantasmagories, théâtralement romantique, de soyeuses sombreurs, comme esquissées au fusain.

Ovide avait raison à propos des petits ruisseaux qui deviennent grands.

Walter Astral (FR)

Ces deux-là étaient faits pour s’entendre. D’un côté l’ovni Tristan Thomas, repéré dans des lives oscillant entre techno et performance théâtrale absurde. De l’autre Tino Gelli, chanteur de pop psyché aux références aussi perchées que son allure. A eux deux, ils forment Walter Astral, ou quand l’acid techno rencontre le psychédélisme hippie autour d’une guitare électrique, de paroles lunaires ou d’un banjo qui sonne comme un saz. Druides autoproclamés, amateurs de vêtements bariolés et fans revendiqués de King Gizzard & The Lizard Wizard, d’Altin Gün et de Grizzly Bear, le duo vous emmène vers un trip cosmique bien perché !