Logo Stereolux
Complet

VEN. 24 nov. 20H00

Concert

Archive + Robin Foster

STEREOLUX Salle Maxi Organisateur : Stereolux Indé Rock libre debout/assis non garanti
Le foodtruck AMIR (spécialités égyptiennes) sera présent sur la terrasse pour vous régaler !
Complet

le mot du programmateur

20 ans déjà que les anglais naviguent entre prog rock, trip-hop, pop orchestrale ou rock ambient. Une métamorphose perpétuelle qu’ils accomplissent sans jamais rien perdre de leur verve.

Archive (GB)

On les a découverts, il y a vingt ans de cela, avec un trip-hop sombre et soyeux ; on les a rêvés depuis en hérauts d'un prog rock 2.0, en parangons d'un rock orchestral tout en fastes symphoniques, flirtant avec l'ambient, voire avec la pop. Assurément, Archive n'est pas un groupe ordinaire – un collectif mouvant plutôt, au line-up fluctuant au gré des envies et des orientations prises par ses deux têtes pensantes, Darius Keeler et Danny Griffiths ; c'est une expérience in vivo, un pari permanent, une liturgie en constante métamorphose. The False Foundation, douzième et dernier album en date, ne déroge pas à la règle : entre textures chaudes, sonorités industrielles et rythmiques remuantes et hypnotiques, Archive ne cesse de peaufiner les clairs-obscurs qui lui sont si chers depuis le liminaire Londinium – sans jamais tomber dans la facilité ou la redondance. C'est là le signe d'une créativité toujours féconde, toujours surprenante. Archive, ou le perpétuel devenir.
 

 

Robin Foster (GB)

Dans les volutes tantôt subtiles tantôt puissantes où ondoie la musique de Robin Foster, auteur-compositeur multi-instrumentiste anglais mais basé en Bretagne depuis plusieurs années, des influences se distinguent par petites touches : Talk Talk, Sigur Ros, New Order ou The Smiths.

Mais d’autres inspirations nourrissent aussi le « post-rock cinématique » du Britannique : les images de Michael Mann, Ridley Scott et David Lynch, les musiques d’Ennio Morricone aussi. Robin Foster présentera les titres de son nouveau disque Empyrean. Un quatrième album en majorité instrumental, où le néo-breton déploie, une fois de plus, ses talents de développeur d'atmosphères sonores. Une poésie de notes, qui se passe aisément de textes.