Logo Stereolux
Action culturelle Scolaire Publié le 17/03/2016

Toy Story à l'école Maryse Bastie de Bouaye / mars 2012

toy story ecole maryse

LA CRÉATION D'UNE BANDE SON POUR UN TEXTE

L'idée de cet atelier est de se saisir d'un texte ou d'une poésie comme support propice à l'initiation et à la création musicale. Grâce à la force des mots et à son pouvoir évocateur, les enfants seront invités à y associer des sons à choisir dans une large palette et à créer par eux-mêmes.

Cette interprétation musicale du texte de leur connaissance passera par plusieurs phases : du choix de l'interprétation à l'enregistrement sonore, en passant par l'utilisation d'instruments Toy (instruments de musique jouets).

Ce projet aboutira à la création d'une bande son avec un musicien professionnel.

PRÉSENTATION DE L'ATELIER

Objectifs

- éveiller les émotions ressenties par un texte en les associant à des sons

- sensibiliser à l'éveil musical en manipulant des instruments toys

- aborder la notion d'enregistrement (sons et voix) avec un logiciel musical (effets spéciaux...)

Déroulement

1/ Un travail d'exploration de la poésie choisie :

- tout d'abord à partir du texte : le sens des mots, la structure...

- et ensuite, à partir du ressenti pur : évocation, atmosphère, rythme, émotions


2/ Chercher la correspondance avec des sons :

- une écoute active de différents sons (aigus, graves, sons de vent, mélodie gaie...) en vue de les associer aux ressentis exprimés par les élèves

- choix des sons à créer à partir des instruments toys (maracas, ukulélé...) et à partir d'effets spéciaux ou de sons pré-enregistrés

 

3/ Séances d'enregistrements :

- des voix déclamant le texte, à une voix ou à plusieurs...

- des notes jouées avec les instruments.

 

4/ Utilisation du logiciel gratuit Garage Band :

- aborder la notion d'arrangement

- enregistrer sa première composition musicale

- découverte et manipulation du logiciel.

PROGRAMME

Journée 1 : enregistrement des voix en groupe/seul/chanté

Journée 2 : enregistrement musique/instrument

Journée 3 : finalisation par groupe.


Equipe 

Enseignant principal d'une classe de primaires.

Répartition des élèves en quatre groupes (environ 5 élèves par groupe).

Projet sur 3 journées entières.


Intervenant

Eric Pifeteau, musicien, groupes Little Rabbits, French Cowboys (...)

ATELIER TOY STORY A L'ECOLE MARYSE BASTIE DE BOUAYE

L'atelier appelé Toy Story à débuté le 1er mars dernier à l'école Maryse Bastie de Bouaye. Eric Pifeteau, l'intervenant musicien et autres multi-compétences, rencontre la classe de CM qui participe à ce nouveau projet. En voici le récit...

Le 1er Jour

Six casques audio, un micro sur pied, des enchevêtrements de câbles, un ordinateur et autres dispositifs d'enregistrement : la bibliothèque prend des allures de studio d'enregistrement. Les élèves sont répartis en petits groupes et débutent avec l'enregistrement de leurs voix : ils lisent et jouent des textes qu'ils ont inventés au préalable.

Ecouter sa propre voix dans son casque, entendre l'amplification du son généré par ses propres mouvements, découvrir les effets sonores, autant d'expériences inédites pour les élèves qui déclenchent étonnement et rire. Les textes sont originaux, et ne manquent pas d'humour. Ils ont bien pensé l'atelier et se sont déjà organisés pour la répartition de lecture de leur texte, ils sont archi motivés !

Voici quelques unes de leurs impressions au terme de ce 1er jour d'atelier :

J'ai beaucoup aimé le fait de transformer nos voix avec les échos. C'était très intéressant car on s'entendait quand on parlait ou quand on respirait, c'était marrant ! Eva

J'ai trouvé que l'atelier était très intéressant. On entendait tous les bruits : l'air, la respiration,... C'était bien parce qu'entendre sa voix avec des vocations différentes, c'est marrant. Rencontrer une star, c'est incroyable ! En prime une star très drôle et très sympa ! Alexia

L'atelier avec Eric, j'ai trouvé ça super ! Le moment où on a chanté en faisant du hip hop, c'était trop drôle. Eric était très gentil et drôle et on avait tout le matériel, on se prenait pour des vrais musiciens. Lou

J'ai aimé quand Eric Pifeteau est venu. Quand on a mis les casques, ça faisait un peu bizarre mais c'était bien. Quand il mis les échos, on a beaucoup rigolé. Après, il a mis une voix bizarre : dès qu'on parlait, notre voix était comme celle d'un robot ou d'un monstre. Il a aussi mis une résonance dans la voix, mais c'était moins drôle. Maylis

C'était un atelier très intéressant. J'ai beaucoup aimé les échos de notre texte, l'idée des casques était vraiment géniale ! J'ai bien aimé aussi quand on a dit le texte tout seul. Et puis c'est rare de rencontrer un musicien connu ! Julia

2ème Jour

Lors de la deuxième séance, les enfants jouent des Toy instruments, des instruments « jouets », dont beaucoup sont des percussions. Ils ne savent pas vraiment les utiliser, mais guidés par Eric, ils parviennent à créer ensemble une série de rythmes. Les instruments ainsi enregistrés deviendront la base musicale sur laquelle s'ajoutera des boucles de Garageband (logiciel d'enregistrement et de création musicale).

3ème jour

Eric arrive à l'école avec une proposition du morceau monté en partie mais avec de longues poses entre chaque phrase. C'est au tour des enfants de choisir les extraits qu'ils iront déposer sur la bande grâce à la banque de sons se trouvant dans Garageband.

Et voilà, leur première bande son est créée !

                                                        

Découvrez les trois textes écrits par les enfants pendant l'atelier

LES CONTES DE MILLE ANS

Un prisonnier condamné à mort fut emprisonné.

En 1883, il fut abattu et sa main fut tranchée.

On retrouva son corps, mais la main s'était volatilisée.

Depuis, elle hantait les maisons de mon quartier .

 

Dès qu'on allait aux toilettes, la main jouait des castagnettes.

Dès qu'on sortait du quartier, la main faisait des croche-pieds.

Dès qu’on allait chez les voisins, la main se transformait en lapin.

 

Dès qu’on allait prendre une douche, la main gobait des mouches.

Dès qu'on allait laver le chien, la main se mettait en maillot de bain.

Dès qu'on dansait le flamenco, la main mangeait une noix de coco.

 

Dès qu'on allait au zoo, la main mangeait les animaux .

Dès qu'on mangeait du porc, la main nous donnait de l'or.

 

Mes voisins, lassés, firent un grand brasier.

La malédiction cessa quand la main brûla.

Amaury, Anaëlle, Camille, Florian P., Marine, Mario

 

LA PETITE MONTAGNE.

Une petite montagne espérait atteindre les nuages.

 

A 2 ans, elle ne faisait que 2 mètres.

A 5 ans, elle ne faisait que 5 mètres.

Elle mangeait, buvait, dormait mais elle ne grandissait pas.

Pourtant elle espérait un jour atteindre le ciel,

Ce ciel qu'elle n'avait jamais vu.

 

A 7 ans, elle ne faisait que 7 mètres.

A 11ans, elle faisait que 11 mètres.

Elle marchait, courait et sautait mais elle retombait aussitôt.

Elle ne voyait pas le ciel.

A 14 ans, elle ne faisait que 14 mètres.

A 17 ans, elle ne faisait que 17 mètres.

 

Elle vit un volcan, elle grimpa et s'assit au sommet .

Le volcan en colère entra en éruption .

Elle se fit éjecter mais ne toucha pas le ciel.

Elle retomba encore.

 

A 20 ans, elle ne faisait que 20 mètres.

A 27 ans, elle ne faisait que 27 mètres.

Une nuit d'été, le ciel était plein d'étoiles.

Alors qu'elle n'avait que 27 ans, elle vit une belle étoile filante.

Elle fit un vœu, celui de grandir et de toucher le ciel.

Elle se réveilla au petit matin ,

La tête dans les nuages.

 

Son vœu s'était réalisé,

Elle était tellement grande qu'elle avait dépassé

La plus grande montagne du monde.

 

L'AMOUR EST DANS LE PRÉ

J'ai traversé les Ponts-de-Cé,

C'est là que tout a commencé.

L'eau du fleuve s'écoulait et j'ai voulu t'embrasser.

 

J'ai dit non avec tête mais j'ai dit oui avec le cœur.

 

Dès que je t'ai vue, j'ai été ébloui.

Nous nous sommes promenés dans cette magnifique forêt,

Les oiseaux chantaient et les feuilles tombaient.

 

J'avais beau faire, j'avais beau dire...

Ce n'était pas moi qui parlait, c'était mon cœur.

 

Si je devais recommencer ma vie,

Je ne changerais rien,

Parce que je t'ai rencontrée et je t'ai aimée.

 

Dans ce pré d'été où le vent m'a poussée pour t'embrasser,

J'avais tant de chose à te dire mais j'étais trop timide,

J'aurais tant aimé te répondre et te sourire.

 

Un jour, nous partirons très loin derrière la mer,

Loin des Ponts-de-Cé et de nos prés d'été,

Là où le vent nous emportera.

 

Main dans la main, rien que toi et moi,

Et nos deux avenirs n'en feront plus qu'un …

Axel, Clémence, Corentin, Florian G.P, Lou et Mélanie.

ATELIER TOY STORY A L'ECOLE MARYSE BASTIE DE BOUAYE