Logo Stereolux

Vivre avec les algorithmes Relations actuelles et futures entre humains et algorithmes

Si un algorithme peut assez simplement se résumer à une suite d'opérations permettant de résoudre un problème calculable, le rôle et l’importance que cette notion a acquise dans nos vies restent parfois flous et méconnus. Pourtant, des systèmes de recommandations de vidéos à la recherche d’emploi, en passant par l’orientation scolaire ou la commande de repas, difficile aujourd'hui de trouver une activité n'ayant pas intégré, ou travaillé avec, des algorithmes tant ils sont au coeur de nos programmes informatiques. 

Depuis une vingtaine d’année, les algorithmes ont ainsi progressivement fait leur entrée dans notre quotidien, et jouent maintenant un rôle central dans nos vies - souvent sans que nous en ayons conscience et que nous comprenions leur fonctionnement et leur rôle précis. Ces hybridations de nos activités aux algorithmes invitent à une réflexion critique sur ceux-ci. Car si les algorithmes entrent dans nos vies, ils ne sont pas neutres : fabriqués par l'humain, ils répondent aux intérêts de ceux les créant. Générant indicateurs et mesures, transmises ou non à leurs utilisateur·rices, les algorithmes modifient subtilement les comportements des personnes.

Ce cycle vise ainsi à questionner ces collaborations entre humains et algorithmes, qu’elles soient volontaires, subies, cachées ou assumées. S’il n’a pas la prétention de proposer une analyse exhaustive de ces collaborations, tant le sujet est vaste et couvre des disciplines variées, il propose une approche centrée sur la place et le rôle joué par artistes et designers dans la façon dont ces collaborations sont pensées, conçues et rendues visibles. 

Il se déroulera en novembre et décembre 2020 et sera centré autour de trois grands thèmes :

Les algorithmes dans notre quotidien

Si les algorithmes sont déjà présents dans nos quotidiens, où sont-ils et comment se manifestent-ils ? À quelles fins ? Qui sont les personnes devant collaborer le plus souvent avec les algorithmes et  comment vivent-elles et perçoivent-elles ces interactions ?

Ce thème sera centré sur le cas particulier du travail numérique invisible (Digital Labor), à travers une table ronde dédiée à ce sujet :

atelier 1
> Lien vers fiche table ronde Travail

Rendre les algorithmes accessibles

Les algorithmes ont souvent la réputation d’être des boîtes noires insondables, notamment les algorithmes dits d’apprentissage profond. Cet argument permet de ne pas remettre en cause les résultats des algorithmes, et concourt à la non-démocratisation des algorithmes en les présentant comme un objet technique expert. Alors que ceux-ci sont voués à prendre des décisions, pour nous ou sur nous, de plus en plus importantes dans nos vies, la question de leur explicabilité et de leur transparence devient centrale. Les rendre accessibles et appréhendables par le plus grand nombre est donc un enjeu clé pour que les algorithmes s’intègrent de façon juste dans nos sociétés. Quel rôle jouent l’art et le design dans la déconstruction et l’appropriation de cette technologie ? Comment peuvent-ils aider à mieux appréhender les algorithmes et leurs enjeux ?

Ce thème sera traité sous la forme d’une table ronde et d’un atelier :

> Lien vers fiche Atelier 2
> Lien vers fiche table ronde Accessibilité

Repenser les algorithmes

Les algorithmes sont bien souvent intégrés à nos vies pour des objectifs d’efficacité, de productivité ou encore de minimisation du risque (obtenir le trajet le plus rapide pour se rendre à un endroit , faire faire les actions et mouvement les plus optimisés à des employé·es, décider si telle personne a le droit à un prêt…). Mais peut-on imaginer les algorithmes autrement, en questionnant ces principes de conception ? Quels nouveaux imaginaires développer autour de nos relations aux algorithmes ? Peut-on sortir d’une approche centrée sur l’efficience et la productivité, et penser les algorithmes comme des entités à part entière de notre environnement ?

Ce thème, plus spéculatif, sera lui aussi traité sous la forme d’une table ronde et d’un atelier :

> Lien vers fiche Atelier 3
> Lien vers fiche table ronde Repenser​

 

Ce cycle est organisé en collaboration avec Estelle Hary, designer et doctorante en design au sein du RMIT University et affiliée au Centre de recherche en design (ENS Paris-Saclay / ENSCI - Les Ateliers) travaillant sur les liens entre design et algorithmes.

Ce cycle est également organisé en partenariat avec l’association Ping et le Human Machine Design Lab de l’École de design Nantes Atlantique.   

     

En fonction de l’évolution de la situation sanitaire, tout ou partie de ce cycle est susceptible d’être mené en ligne.