Logo Stereolux
Arts numériques Publié le 05/09/2018

Scopitone I Asuna Arashi - chef d'orchestre de 100 claviers-jouets (interview)

Avec 100 Keyboards, vous plongerez au coeur d'une symphonie de 100 claviers-jouets ! Une expérience hors du commun et immersive puisque les notes suspendues varient selon l'espace et les déplacements du spectateur. Rencontre avec le chef d'orchestre, l'artiste sonore japonais Asuna Arashi, pour qui les jouets ont un potentiel musical imparable. 

Comment vous est venue cette idée d'utiliser une centaine de claviers-jouets pour créer la performance 100 keyboards

Depuis mon adolescence je m’intéresse aux claviers, à leurs caractéristiques et leur son bien particulier.
J’ai été influencé par Tony Conrad, Charlemagne Palestine, Alvin Lucier, Phill Niblock, Harry Partch, Conlon Nancarrow, José Maceda, Merzbow, Masonna and Donald Judd, Brice Marden, Frank Stella, Josef Albers, Bridget Riley, Walter De Maria, Mike Kelley, etc. quand j’étais ado. En même temps, je jouais dans un groupe qui sonnait comme Dragibus, Boredoms, Stillupsteypa, Dead C, etc.
Puis j’ai cherché une méthode complètement différente de faire de la musique. À partir de là, je suis spontanément arrivé à cette performance. Elle peut être vécue comme une expérience auditive ou comme une “fluctuation” pleine de couleurs, à la manière des peintures de Bridget Rileys.

Bien sûr, j’aime beaucoup de musiciens français aussi. J’ai été inspiré par Pierre Schaeffer, Pierre Henry, Iannis Xenakis, Luc Ferrari, Bernard Parmegiani, François Bayle, Dominique Perrier, Costin Miereanu, Jean-Michel Jarre, Igor Wakhevitch, Jean Schwarz, Francois Bayle, Jacques Berrocal, Pierre Bastien, Bernard Fort, Xavier Garcia, Jérôme Noetinger/Metamkine, eRikm, Dragibus/Bimbo Tower, Joëlle Léandre, Noël Akchoté, Quentin Rollet/Rectangle, Xavier Charles, François Bonnet/Kassel Jaeger, Sébastien Roux, etc etc.

(En) When I was influenced by Tony Conrad, Charlemagne Palestine, Alvin Lucier, Phill Niblock, Harry Partch, Conlon Nancarrow, José Maceda, Merzbow, Masonna and Donald Judd, Brice Marden, Frank Stella, Josef Albers, Bridget Riley, Walter De Maria, Mike Kelley, etc. quand j’étais ado. En même temps, je jouais dans un groupe qui sonnait comme Dragibus, Boredoms, Stillupsteypa, Dead C, etc.​
Then I was looking for a completely different own methodology of music. From there, I spontaneously reached this performance. It can be said as a hearing experience or like a colourful 'fluctuation' seen in Bridget Riley's paintings. I think.

Of course, I really like a lot of French musician. I was inspired by Pierre Schaeffer, Pierre Henry, Iannis Xenakis, Luc Ferrari, Bernard Parmegiani, François Bayle, Dominique Perrier, Costin Miereanu, Jean-Michel Jarre, Igor Wakhevitch, Jean Schwarz, Francois Bayle, Jacques Berrocal, Pierre Bastien, Bernard Fort, Xavier Garcia, Jérôme Noetinger/Metamkine, eRikm, Dragibus/Bimbo Tower, Joëlle Léandre, Noël Akchoté, Quentin Rollet/Rectangle, Xavier Charles, François Bonnet/Kassel Jaeger, Sébastien Roux, etc etc.

 

Le fait d'utiliser des jouets rend vos performances accessibles et familières. QUEL EST JUSTEMENT VOTRE RAPPORT À CES JOUETS - INSTRUMENTS ?

J’aimais beaucoup la musique de Dragibus ou de Mami-chan quand j’étais plus jeune. Et aussi bien sûr Pascal Comelade, Pierre Bastien, Klimperei et beaucoup de musique de jeux. Cependant, j’ai cherché un nouveau moyen de faire de la musique à partir de jeux. Je me suis focalisé sur le caractère unique du jeu et sur son usage.

(En) I liked Dragibus and Mami-chan music very much when i was teens. Of course, Pascal Comelade, Pierre Bastien, Klimperei and a lot toy music. However, I had been looking for own ways of new toy music. I focused on unique toys character and usage of toys. At the same time with electronics music and punkish and contradiction methodology.

 

 


Quelles réactions attendez-vous de la part du public ? 

Dans cette expérience auditive particulière, le public entendra les subtiles variations de sons, en interference et en résonnance avec son emplacement dans la pièce. Il faut bouger autour des claviers, changer d'orientation. Les interférences complexes et la résonnance dans l'espace peuvent révéler différents battements et boucles selon la position d'écoute. 
 

(En) In this site specific listening experience, the audience will listen to subtle variations of sound interference and resonance that vary based on your location in the performance space. I would like you to listen by changing the direction of your ears and / or while moving around the keyboards. Complex interference and resonance in the space can reveal different sound beats and loops between minute changes in position.

Sur le web