Logo Stereolux
Musique Publié le 12/09/2017

Nuit Électro #2: L’« Intelligent Dance Music »

Est-il encore pertinent d’opposer les musiques du coeur et celles du cerveau ? L’idée même d’un dancefloor réservé aux hédonistes décérébrés devrait ne plus avoir cours dans l’ère de révolution électronique que nous vivons, tout comme l’assertion selon laquelle il existe une frange intellectualiste et indéchiffrable de l’electro, dévolue à « ceux qui savent ».

L’IDM (pour « Intelligent Dance Music »), telle qu’on l’a appelée, à tort, pendant de longues années, a pourtant été portée par l’appel du dancefloor : de Roman Flügel en Allemagne à Dopplereffekt à Détroit, en passant par les chantres du label Warp en Angleterre, de nombreuses figures légendaires de la bidouille ont ouvert la voie à une liberté de mouvement totale dans toutes les musiques actuelles, electro en tête. Ce qui lie le duo Aufgang à Pantha Du Prince ? L’envie de rebondir sur les rythmes binaires de la techno tout en continuant à creuser des sillons, pourquoi pas à coups d’instruments organiques. Qu’est-ce qui rapproche Jeremy Underground, passionné de house et digger devant l'Éternel, de l’electro-pop introspective de Weval ou de la techno pour films d’épouvante de Demian Licht ? Le besoin d’investir des terres inexplorées, constitutif de leur ADN et qui ne demande qu’à s’exprimer. Et si la vision du 4-to-the-floor dictée, chacun à sa manière, par le nouveau pape de la french techno François X, les nouveaux apôtres du kick Contrefaçon ou l’ambitieuse Avalon Emerson, semble opposée aux fédérateurs du dancefloor que sont les Cosmic Boys ou le nouveau héros du clubbing maximal Joris Delacroix, la symbiose électronique cœur-cerveau-gambettes n’a jamais aussi bien fonctionné.

 

 

 

 


Nuit Electro #2 - Samedi 23 sept.

Avec : 

Aufgang (FR / InFiné) - live
Piano + batterie = expérimentations pop + techno + hip-hop + rythmes orientaux. Un îlot organique dans un maelström électronique.

Cosmic Boys (FR / Scander Records) - live
Les sets du duo trouvent un point d’équilibre parfait entre techno, minimale et electro-house pulsionnelle – fusionnels et sensuels.

Jeremy Underground (FR / My Love Is Underground) – DJ set
Le patron du digging (ou comment dénicher des pépites vinyles oubliées), c’est lui. Fondu de la scène house new-yorkaise, il est devenu l’un des DJ les plus prisés du globe.

Joris Delacroix (FR / Mercury) - live
Ce DJ et producteur a vu sa carrière exploser grâce à une poignée de tubes tech-house mélodieux et hyper efficaces. Un live aussi fédérateur qu’ambitieux.

Roman Flügel (DE / Dial) – DJ set
L’excellence electro « deutsche Qualität », une liberté d’action hallucinante : IDM, techno, house, ambient... une légende !

Weval (NL / Kompakt) - live
La slow house mélancolique du duo néerlandais donne envie de vivre comme dans un road trip. Un live destiné aux oiseaux de nuit.

Avalon Emerson (US / Ghostly International) - DJ set
Cette “Arizona Girl” mêle l’aspect râpeux de la rave, le groove de la house et les climats new wave, le tout dans un cadre résolument techno.

Pantha Du Prince (DE / Rough Trade) - live
L’Allemand illumine les rêves des clubbers convaincus que la musique électronique acquiert une puissance inouïe quand elle accepte de l’organique dans son génome

François X (FR / Dement3d) - DJ set
Ambassadeur d’une techno française réputée, passionné du triangle Détroit-ChicagoNew York, il diffuse sa propre éthique techno : frontale et intense.

Maison Acid (FR) - DJ set
Les quatre DJ du label nantais proposent un « ping pong acid club », soit un set interactif à huit mains, qui passe de la trap à l'acid techno, du R’n’B à la disco déviante.

Demian Licht (MX / Motus) - live AV
La Mexicaine s’applique à dépasser la notion de dancefloor avec une techno conceptuelle et avant-gardiste, mystérieuse et provocatrice.

Dopplereffekt (US / Leisure System) - live
Le groupe de Gérald Donald (moitié de Drexciya) mêle beats robotiques, ambiance postpunk et puissance expérimentale et futuriste. Aussi culte que rare.

Contrefaçon (FR / Panenka Music) - live AV
Projet audiovisuel halluciné, blindé de fractales rétrofuturistes et associé à un son apocalyptique, entre Gesaffelstein et un post-Thunderdome.