Logo Stereolux

Laval Virtual x Stereolux : un programme de résidences croisées autour des technologies immersives et des arts numériques

Arts numériques Publié le 21/04/2021

Du 31 mai au 25 juin 2021, Stereolux s'associe à Laval Virtual, événement référent mondialement en matière de technologies immersives, via son festival Recto VRso, pour un programme de résidences artistiques innovant. Pendant trois semaines, les artistes lauréat·es travailleront entre Nantes et Laval, pour bénéficier d’un côté d’une expertise en suivi de projet artistique, et de l’autre d’équipements de pointe et de conseils d’experts en réalité virtuelle et augmentée. 


Installations, théâtre, danse, arts graphiques, création sonore, jeux vidéo indépendants… Les technologies immersives, et plus particulièrement la réalité virtuelle (port d’un casque plongeant le public dans un environnement généré artificiellement), intéressent de plus en plus les artistes au sens large. En 2019, Stereolux dédiait d’ailleurs un week-end entier à cette technologie, à travers son temps fort Électrons Libres. En complément des spectacles pour le grand public, une journée de conférences et d’ateliers était alors organisée, en partenariat avec Recto VRso.

« Le programme de résidences croisées que nous lançons aujourd’hui prolonge cette première collaboration », se réjouit Martin Lambert, responsable du Laboratoire Arts & Technologies à Stereolux. Basé comme son nom l’indique dans la capitale de la Mayenne, Laval Virtual est à la fois un centre de recherche et un salon spécialisé dans la réalité virtuelle et augmentée. Il se décline aussi, depuis 2018, en un festival artistique baptisé Recto VRso auquel Cédric Huchet, le programmateur arts numériques et multimédia de Stereolux et Scopitone, participe chaque année en tant que membre du jury. « Stereolux et Laval Virtual ont en quelque sorte suivi des chemins inverses, qui les font se retrouver aujourd’hui et être très complémentaires, analyse Martin Lambert. Le premier en partant de la culture pour explorer les possibilités offertes par les nouvelles technologies, le second comme expert des technologies immersives intéressé par leurs applications dans les champs artistiques ».

Réalité virtuelle, émotions artistiques palpables

À la fois ingénieure en robotique, artiste et directrice du festival Recto VRso, Judith Guez est la parfaite illustration de ce mélange des genres. « La réalité virtuelle offre de formidables opportunités d’expression pour les artistes, mais n’est pas pour autant en rupture avec l’histoire de l’art, explique-t-elle. C’est un médium au même titre que la peinture. Il s’inscrit dans la continuité d’une tendance qui, depuis les années 1960, cherche à rendre les œuvres de plus en plus accessibles au public, en l’impliquant autant que possible, en l’emportant ».  

« Emporter le public » en le plongeant dans un univers graphique, sonore, chorégraphique ou théâtral avec lequel il va pouvoir interagir, telle est l’ambition des artistes converti·es aux technologies immersives, avec souvent une réflexion sur l’usage même de ces technologies qu’il convient de maîtriser en couplant compétences artistiques et scientifiques. Un challenge que le programme de résidences proposé conjointement par Stereolux et Laval Virtual/Recto VRso entend relever, du 31 mai au 25 juin prochain entre Nantes et Laval. 

Tout juste dévoilées, les lauréates de ce premier appel à résidence sont l’artiste Katia Morel et la game designer Léa Dedola, qui constituent le collectif Tilt. Elles travailleront sur un projet baptisé Quand le cœur se serre, sous-entendant que la réalité virtuelle n’est pas étrangère au concept d’émotion, bien au contraire.

Après une première semaine d’écriture de leur projet artistique à Stereolux, les artistes retenues bénéficieront pendant sept jours des technologies de pointe du Laval Virtual Center, complétées des précieux conseils d’expert·es en technologies immersives, dont l’artiste-chercheuse Judith Guez. Enfin, une troisième semaine de résidence aura lieu à Stereolux, pour formaliser et prototyper le projet. 

Test de simulation 3d, intention artistique du projet "Quand le coeur se serre" par Léa Dedola & Katia Morel.