Logo Stereolux
Musique Publié le 29/08/2017

À LA NANTAISE : L'INTERVIEW DE FRENCH 79

Simon Henner a un peu sa Gold Card Stereolux à vie pour avoir joué à l'ouverture de la structure en 2011 avec son groupe Nasser. Le coup de foudre a été immédiat et les adhérents de Stereolux n'ont pas manqué l'occasion de les rappeler dès qu'ils ont eu la main sur la programmation en 2014 ! Septembre marque (enfin) les retrouvailles avec l'hyperactif de l'électro, qui, sous le nom d'un cocktail (explosif), s'apprête à embarquer les Nantais dans un trip rétrofuturiste.

• Ce qui vous a le plus marqué à Nantes :

C'est une ville où je suis deja venu jouer plusieurs fois avec mes autres groupes aussi (Nasser et Husbands). Ce qui m'a marqué, c'est la proposition culturelle hallucinante qu'il y a dans cette ville, et pas seulement concernant la musique. Je me souviens qu'on avait joué avec Nasser pour l'ouverture de Stereolux, il y avait du monde partout, des concerts partout , du théâtre de rue... je m'étais dit : "waouaw, encore mieux qu'à Berlin !!".

• Un mot pour définir le public nantais : 

Je ne dois pas être le premier à le dire mais c'est un super public, connaisseur et amateur. Il n'y a qu'à voir le nombre de groupes qui sort de cette ville ! 

• Une anecdote sur votre dernier passage à Nantes : 

La dernière fois que je suis venu jouer à Nantes, on a été logés chez une amie (qui était, à la base, fan inconditionnelle de Nasser) et qui est maintenant programmatrice pour des évenements à Nantes. Elle nous a fait faire le tour des endroits sympas en ville. En fait, j'avais un peu l'impression d'être en vacances.....On est rarement bien reçus comme ça :)

• Vos attentes pour Scopitone en Septembre :

Non seulement, comme je disais, c'est un super public, mais en plus dans le cadre de ce festival, je pense que ça va vraiment être terrible ! J'ai hâte !!!