Logo Stereolux
Musique Publié le 14/02/2020

L'épée, le supergroupe par Anton Newcombe - interview & playlist

À la base, il devait s'agir du nouvel album d'Emmanuelle Seigner, sur lequel The Limiñanas devaient travailler, avant de refiler le bébé à Anton Newcombe (Brian Jonestown Massacre). Finalement, ce dernier a eu la brillante idée de regrouper ces talents pour former l'Épée, une entreprise artistique homogène, un travail d'équipe, un vrai. Ici aucun chichi, juste du bon rock psyché 60’s et 70’s fait en bonne entente. Et ça s'entend. Anton Newcombe nous met l'eau à la bouche avant de retrouver ce supergroupe sur la scène Maxi le 4 avril.

 

Comment s'est créé le groupe L'ÉPÉE ? 

Je ne dirais pas que j'ai créé le groupe mais plutôt que j'ai suggéré de monter un projet séparé qui devait à l'origine être un album solo pour Emmanuelle, écrit par Lionel et produit par nous deux.

I wouldn’t say that I created the group but rather suggested we make it a separate project that was originally intended to be a solo album for Emmanuelle, written by Lionel with both of us producing.

 

Qui est le plus rock'n'roll de la bande ? 

Je pense être la personne la plus énervée et la plus énervante... mais sérieusement c'est comme dans la bière, tous les ingrédients comptent ! 

I might be the most annoyed and annoying person... but seriously it’s like beer, all the ingredients matter !

 

Avez-vous des rituels entre vous en tournée ? 

On rassemble nos pieds avant le concert et on prend des saussices, du fromage et du vin après.

We put out feet together before the concert and have sausage, cheese and wine after

 

Pensez-vous déjà à d'autres collaborations à venir autour du projet l'Épée ? 

J'espère mais pour être honnête Lionel et moi sommes très pris, on travaille déjà sur beaucoup de projets. 

I hope so to be honest but Lionel and I are both busy people working on lots of projects 

 

Playlist

Anton Newcombe partage une dizaine de titres qui inspirent l'univers de l'Epée, entre garage, psyché, yé-yé, il nous replonge dans les 60’s et 70’s avec la crème de la crème.