Logo Stereolux
Musique Publié le 21/11/2017

J’ai testé : Le concert d’Asaf Avidan… sous tous les angles !

« Pas de photo pendant le concert ».
L’info est claire. A l’heure des snap’  en pagaille, des stories Instagram ou encore des lives  Facebookiens, seules les oreilles présentes dans la salle « Maxi » ce soir auront la chance de profiter de la voix d’Asaf Avidan.
Je m’aperçois vite que ma paire d’oreilles ne sera pas seule ce soir à profiter du concert. Une file d’attente calme et ordonnée prend place sous les Nefs, devant Stereolux.

18h45 : Pendant que certains attendent patiemment dehors avec un thermomètre extérieur proche des 5° C (parole de Météofrance !), d’autres pique-niquent tranquillement devant la scène. Attirée par l’odeur de leur repas, je m’approche de ce groupe de 3 jeunes femmes. C’est la plus fan d’elles qui a motivé les deux autres pour ce concert d’Asaf Avidan. Adepte des premières heures, elle n’en est pas à son premier concert de l’artiste israélien et souhaite faire partager ce moment à ses amies.
Je les laisse profiter de leur repas et m’en vais prendre la température dans les coulisses.

18h50 : Deux étages plus haut, me voilà arrivée dans l’espace loges des artistes.
« Hi ! » d’un musicien d’Asaf ; « Bonsoir ! » en guise de réponse de ma part. Aoutch, mon cerveau va devoir se mettre en mode english attitude si je veux avoir une chance de me faire comprendre ! (Ce n’est pas gagné…)

Un peu plus loin, j’aperçois un match amical de baby-foot (mixte !) joué dans une ambiance détendue et amicale. Pas de Monsieur Avidan à l’horizon. Vu l’heure, j’imagine que ses cordes vocales ont besoin d’échauffement et de repos avant le concert. J’abandonne ce spectacle footballistique pour rejoindre la salle de concert.

Ça tombe bien, il est 19h00 pétantes, Pomme arrive sur scène. Pomme… une petite minute biographique s’impose : Pomme, jeune chanteuse et compositrice de vingt et un ans n’en est pas à sa première scène. Son premier EP En Cavale se fait connaître lors des premières parties des concerts de Vianney, Yael Naim ou encore Cœur de Pirate. Et quelle voix ! Mélangeant folk pop et chanson française, la première chanson est douce et rythmée à la fois.

19h40 : Coup d’œil dans les coulisses. Asaf Avidan quitte sa loge pour rejoindre l’arrière de la scène. Le reste des musiciens suit tranquillement. Vêtu d’un jean foncé, d’une chemise cintrée et de son incontournable coupe de cheveux, Asaf paraît détendu et calme.

19h50 : Retour sur le balcon qui offre une vue imprenable sur une scène épurée. Cette dernière est décorée d’ampoules à filaments suspendues. Chuuuuttttt, ça commence !! Les lumières s’éteignent, place au show ! Accompagnée de quatre musiciens, la voix androgyne d’Asaf Avidan envahit la salle. C’est cette voix perchée-écorchée reconnaissable entre mille et découverte avec l’album Different Pulses qui a donnée à Asaf Avidan son statut d’artiste international.

20h30 : L’heure est grave. Asaf Avidan vient de critiquer amicalement les difficultés des français à comprendre et parler l’anglais ! Huée générale du public qui semble amuser le chanteur. Il se rattrape rapidement en offrant son verre à une spectatrice. Il poursuit en invitant Pomme sur scène pour interpréter une des chansons de l’artiste israélien en français !
Le concert se poursuit dans un mélange de folk teinté de blues électrique.

21h : Annonce de sa dernière chanson. Angoisse, désespoir …. Où est donc passée la célèbre chanson « One day » ?? Oufff, plus de peur que de mal, il revient sur scène et termine en beauté avec son titre emblématique. Un moment suspendu en acoustique puis rejoint par le piano en fin de chanson.

21h30 : Clap de fin. Après avoir présenté puis remercié son équipe et ses musiciens, Asaf Avidan repart avec, en main, une rose offerte par un fan. La lumière revient dans la salle, la magie est rompue.

21h45 : Petit détour dans loges où l’équipe d’Asaf Avidan est au complet et semble débriefer la soirée.

22h00 : En sortant de Stereolux je croise la spectatrice que j’ai aperçue pendant le concert et qui me semblait être la plus jeune de la soirée. Cette fan de 8 ans accompagnée de ses grands-parents et de sa maman me parle avec des étoiles pleins les yeux. 

Puis, c'est à mon tour de repartir avec le souvenir d’un concert plein d’énergie d’un artiste à la voix brisée.

 

Par Marine membre de

Photos © Jean-Marie Jagu et © Margaux Martin's

Photos du concert