Logo Stereolux
Action culturelle Publié le 16/12/2019

J’ai testé : L’Épopée d’un pois

Les aventures poétiques d'un pois, qui se transforme de tableau en tableau, pour partir à la découverte du monde. Spectacle proposé par la compagnie Rotule ;  interprétation par Coline Hateau (rétroprojection) et Romain Marsault (guitare, chant).

Deux personnes vous accueillent, une femme et un homme. Il faut s'asseoir par terre, il y a des coussins. La scène est en face : un écran carré au centre, un coin son sur la droite. 
On explique sommairement aux adultes ce qui va se passer. Tout devient noir, ça commence.

En silhouettes noires ou colorées et en comptines mélodieuses, nous suivons le chemin d’un pois, d’une cuisine jusqu’aux étoiles. Pas nécessairement un petit pois. On ne sait pas d’ailleurs. C’est juste un pois. Il existe, là, comme ça.

La performance est double mais presque invisible. L’une est derrière l’écran, l’autre à côté. L’important c’est l’épopée, l’important c’est le pois. Son aventure l’amène entre nature et ville, entre domestique et sauvage, humain et animal, mais aussi entre représentations concrètes et abstraites.

De la poésie du Ciné si de Michel Ocelot en passant par des phases esthétiques fractales ou type De Stijl.  Autant d’occasions de faire parler un théâtre d’ombres n’hésitant pas à verser dans la pure contemplation à l’écran comme dans la musique.
Quitte à en devenir complètement hypnotisant que ce soit via le chant prenant un caractère éthéré par un effet de réverbération, ou par les mouvements mécaniques répétitifs, comme une coquille d’escargot remplie de billes — enfin de pois.

Le temps passe sans que l’on s’en aperçoive. On ne perd jamais nos repères pour autant. 

Tout plein de petites attentions permettent à une performance à première vue destinée aux plus jeunes, de devenir un spectacle réellement appréciable par le plus grand nombre.

La preuve d’une mise en scène à l’efficacité redoutable où l’épopée deviendrait balade. Pour les petits et pour les grands.

 

— Rédigé par un « grand »