Logo Stereolux
Musique Publié le 30/01/2020

J'AI TESTÉ : FESTIVAL BISE - NUIT 1

Mardi 21 janvier, un tout nouveau concept prend place à Stereolux et Trempolino. La première édition du BISE festival, programmée en marge des Biennales Internationales du Spectacle 2020, présente un format particulier regroupant des artistes émergents de la scène locale, nationale et européenne. Des artistes de registres musicaux allant de la pop au rock'n'roll en passant par les musiques urbaines et électroniques. De quoi susciter mon intérêt et celui d'un grand nombre d'entre vous, puisque la soirée est complète.


Jaïa Rose - crédit photo : Chama Chereau


Je me munis du programme qui me servira de boussole, les concerts s’enchaînent, dispatchés entre les trois salles, chaque artiste dispose de trente précieuses minutes pour se faire valoir.

Jaïa Rose commence tout en douceur les festives hostilités par un R’n’B aux sonorités électroniques. 
C'est au tour de Sally en salle Maxi, certains la découvre et d'autres la connaissent déjà grâce à sa collaboration avec Colors. Sally nous entraîne elle aussi dans une pop urbaine mélodieuse pouvant se marier à des beats hip-hop et à l'electro.
 


Sally - crédit photo : Lespersiennes


LenParrot, digne représentant de la scène nantaise, nous a livré lui une pop énergique.
La Belge Joséphine signe une séquence émotion sur la scène de Trempolino avec sa soul, sa superbe voix rauque et ses talents de multi-instrumentiste. 
Julien Granel était attendu, lui qu'on a pu découvrir en première partie de la célèbre Angèle n'a pas déçu, délivrant une prestation scénique à faire danser la foule qui était un peu plus observatrice lors des précédents concerts. Une pop chantée et des beats électroniques envoûtants ! 


Julien Granel crédit photo : Lespersiennes


Autre Nantais, Degree, assure aussi le show, mélangeant rock folk electro avec une vraie présence scénique, couplée à une superbe voix, de la guitare et des synthés pour une fusion musicale.
Et pour conclure cette belle soirée, Global Network délivre une prestation solide vocalement et musicalement derrière leurs synthés.
Sans oublier Bigger qui envoie un rock'n'roll brut digne d'un grand groupe. 

Bref, le BISE festival était l’événement où il fallait être pour découvrir des talents qui gagneront sûrement en notoriété ! 

Par Afi, membre de The Crew