Logo Stereolux

Conférence Têtes Renversantes "Debout ou assis ?" : 3 œuvres / 3 anecdotes

Action culturelle Publié le 19/10/2020

Dans l'histoire architecturale des salles de spectacle, les gradins sont le lieu où se concentrent tous les contrastes de la société humaine, avec ses castes, ses couleurs et ses surprises.
Julie Legrand, l'une des trois historiennes de l’art qui composent Les Têtes Renversantes, et intervenante sur cette conférence, partage ici trois œuvres de l’histoire de l’art qui explorent ces strates et nous font redécouvrir avec bonheur des salles pleines, transpirantes, bruyantes et surtout vivantes.
Pour aller plus loin, découvrir d'autres œuvres, d'autres anecdotes et visiter, à travers un œil poétique et ludique, les espaces méconnus de Stereolux, rendez-vous lundi 9 novembre ! 
 

evenement 


 

MON DIEU QUELLE FOULE
Andreas Gursky, Madonna I, 2001
Épreuve chromogène
282 x 213 x 6,5 cm
Centre Pompidou, Paris

Pour arriver à une telle disproportion entre Madonna et la foule de milliers d’admirateurs, Gursky a travaillé à partir de négatifs de photographies aux prises de vues multiples, qu’il scanne et assemble à l’aide d’un logiciel de traitement d’image. Il en tire ensuite un nouveau négatif qu’il développe sur du papier sur un format monumental de 2m82 par 2m13. 
À l'occasion d'un concert donné en 2001 à Hollywood, Andreas Gursky montre la star telle une figure messianique, avec un drapeau américain à la main. Présentée en bas à gauche de cette image, Madonna est entourée des silhouettes de ses admirateurs qui se confondent avec une pluie de confettis et tendent vers un élément graphique abstrait. 


CROISEMENT DE REGARD
Félix Vallotton, La loge de théâtre, le monsieur et la dame, 1909
Huile sur toile, 4 x 3 cm
Collection privée

Aller au théâtre ou à l’opéra était un moyen de paraître en société : il fallait voir et être vu. Ce couple silencieux émergeant d'un fond sombre, ne semble pas regarder la scène où se joue le spectacle, mais les autres spectateurs. Félix Vallotton se met à la place d’un spectateur en contrebas de la loge, ce qui nous permet de croiser le regard mystérieux de la jeune femme mise en avant au balcon. Grâce à un point de vue en contre-plongée, la véritable pièce de théâtre ne se joue pas sur scène, mais au balcon. 


PRENEZ SOIN DE VOUS 
Sophie Calle, Prenez soin de vous (Nathalie Dessay), 2007
Vidéo, écran, photographie couleur, 80 x 98 cm

Pour la réalisation de l’œuvre, Prenez soin de vous, Sophie Calle a pris pour point de départ la dernière ligne d'un e-mail de son compagnon l'informant qu'il la quitte : « Prenez soin de vous ». L'installation qui en résulte se compose de 104 photographies de femmes qui interprètent cette lettre de rupture. Certaines sont photographiées et associées à leurs mots. D'autres sont filmées en train de lire la lettre, la jouer, l'analyser, la danser, la chanter. Parmi les chanteuses, il y a Jeanne Moreau, Nathalie Dessay, Arielle Dombasle, Camille, Diams...