Logo Stereolux
Musique Publié le 18/03/2016

Carte blanche - Christine & the queens

AVEC CHALEUR HUMAINE, CHRISTINE & THE QUEENS - ALIAS L'EX-NANTAISE HELOISE LETISSIER - SIGNE L'UN DES MEILLEURS DISQUES POP DE 2014

Avant sa venue à Stereolux le 17 septembre dans le cadre du festival Scopitone, elle nous livre un texte personnel et libre. Tout comme sa musique.

MERCI CHRISTINE & THE QUEENS

 

On ne crée plus des images pour créer des images

On crée des images pour les décliner à l’infini

Gifs, captures d’écran, petites capsules en mouvement

On crée le début d’un mème, on recherche le partage,

l’hyper-extériorité

 

Une image de l’image

Quelque chose de décadent, déjà

 

Parmi toutes ces petites capsules qui bougent un peu partout,

On voudrait en insérer une autre

 

Dites bonjour à Christine !

 

Je pense depuis quelques semaines à ce disque

que j’ai fait

Je suis au calme, enfin seule, et je me souviens

que déjà, ces onze chansons me paraissaient

douces, moi qui ai toujours l’impression de lutter

contre mes colères.

 

Peut-être que c’est ainsi : on se perd

dans Christine

et on se réconcilie en chantant

dans son micro d’ordinateur.

 

 

« Tu as l’air en forme. Tu as l’air épanouie.

Tu as l’air réveillée », rit une de mes amies qui

vient de me voir en première partie d’Austra à

Stereolux. Elle m’avait croisée une année avant,

un peu hagarde, place Foch. Et c’est vrai,

je n’arrivais plus à regarder – la tristesse

m’empêchait d’être généreuse.

 

J’écoutais les récits de copains et je serrais

les poings ; eux se jetaient au-dehors, avec

les autres, dans un enthousiasme qui me

semblait si violent, si irréalisable ; je finissais

toujours par m’inventer des excuses pour

disparaître.

Elle rit, maintenant, car elle voit sans doute

que je me suis relevée, à ma façon, et que

j’ai trouvé une façon d’exister convenable –

me revoilà en société, me voilà avec le bon

costume.

 

C’est une question de ton et de présentation, toujours

C’est de l’hyper-extérieur

Ce que les gens retiennent : ton regard, ton air

 

 

C’est là tout le défi aujourd’hui

Etre une capsule sans manquer d’âme

Devenir fou, sans doute

Mordre son blaze – même Beyoncé montre

les dents

Mais se ressemble-t-on jamais ?

Dorian Gray

Un vieil homme ébloui par l’aisselle d’un très jeune garçon

Extrême douceur pour grandes colères,

Chaleur Humaine

Tant de lumière, tant d’abandon

 

                Moi, un vieil homme.