Logo Stereolux
Arts numériques Publié le 16/07/2020

Ça bouge dans le Motion design - interview de Clément Perron

À l'occasion de Motion Co-Lab, week-end créatif croisant Motion Design et spectacle vivant, organisé à Stereolux en partenariat avec Motion Motion, nous avons parlé Motion Design et perspectives dans le secteur avec Clément Perron, en charge de la programmation du festival Motion Motion et président de l'association Motion carré. 
 

Pouvez-vous présenter Motion Co-Lab en quelques mots ? Comment vous est venue l'idée de ce week-end créatif et avez-vous déjà organisé des événements sur le format d’hackathon autour du motion design ?

Motion Co-Lab est un événement créé en partenariat avec Stereolux à la rencontre entre motion design et spectacle vivant. Un défi créatif sur le temps d’un weekend où 4 équipes pluridisciplinaires collaborent autour de pratiques hybrides afin de créer des propositions artistiques, restituées en public à la fin du weekend.
L’idée nous est venue en s’inspirant des disciplines créatives autour de nous qui proposent des formats similaires comme les Start-ups Weekend ou encore les Game Jam. Stereolux, qui nous accompagne sur la création du workshop, avait déjà réalisé ce genre d’hackathon. L’équipe est donc d’une grande aide pour rendre cet évènement possible. De notre côté, c’est une première ! 
 

 
Festival Motion Motion à Stereolux en 2019. Photos ©Clack



Quels profils de personnes seront sélectionnés pour Motion Co-Lab et qu’attendez-vous de cet événement ?

Les profils pouvant participer à l’évènement sont multiples et très larges dans le domaine des arts vivants. C’est ce qui fait la magie d’un tel évènement. Motion Designers, développeur·euse·s, designer·euse·s, graphistes, scénographes, chorégraphes, danseur·euse.s, ingénieurs son ou lumière, régisseur·euse·s, musicien·ne·s, plasticien·ne·s… autant de pratiques bienvenues pour répondre à ce défi. Nous n’avons à l’heure actuelle aucune idée précise de la composition des équipes et donc des disciplines qui vont être amenés à collaborer, c’est excitant.
 


Face à l'impossibilité d'organiser le festival Motion Motion cette année, comment vous-êtes vous réorganisés ? Quelles idées avez-vous pour continuer de promouvoir le motion design en France ?

Le festival Motion Motion n’ayant pas eu lieu en 2020, attendre 2021 nous semblait une éternité. Il était indispensable de penser de nouveaux formats en dehors de l’évènement phare de Motion Carré. Nous avons donc travaillé à l'élaboration de plusieurs micro évènements tout au long de l’année 2020 pour rester proche de notre public comme des soirées concerts, des évènements pour enfant, des workshop / rencontres pro. Motion Co-Lab est l’un d’entre eux, et d’autres événements amusants sont dans les cartons ! Tous ces évènements sont la partie visible d’une offre d’accompagnement professionnelle proposée par Motion Carré afin d’aider les motion designers français dans leur activitées quotidiennes.

 

L’association AMDF évolue et se nomme maintenant Motion Carré, que signifie cette évolution ? Quelles activités sont développées par Motion Carré ?

Il était important de changer le nom historique de l’association afin de le rendre plus accessible lors de l’ouverture aux adhésions. C’est ainsi que l’Association des Motion Designers Français (AMDF) est devenue Motion Carré : clin d’œil à la keyframe, à la diversification des activités, au travail de structuration que nous avons engagé, mais aussi à Motion Motion (Motion²). Ce nom se veut être un appel au ralliement autour d'une même passion / profession.
L’association a pour mission principale de promouvoir, développer et organiser des événements autour du motion design en France. Nous souhaitons ainsi développer notre réponse aux besoins des acteurs du secteur à travers notamment : un site web ressource (annuaires, bonnes adresses, appels d’offre, offres d’emplois, ressources administratives …), un blog de veille, le développement d’événements professionnels, la mise en place d’un service d’accompagnement des professionnels… Et à plus long terme pourquoi pas créer un lieu dédié au graphisme animé.
 

 

Comment se porte le motion design à Nantes ? Observez-vous des évolutions dans le secteur ? Un développement des professionnels du motion design à Nantes ?

En cette période très particulière de Covid il est difficile de faire un état des lieux du métier dans la région. Une chose est sûre Nantes est devenue une ville particulièrement attractive pour les motion designers de tous horizons. D’un côté avec une offre de formation record dans le domaine, prêt de 13 écoles proposent une formation à ces nouvelles pratiques. Et de l’autre une forte attractivité de la ville par ces nombreuses offres culturelles dont Motion Motion fait partie, qui attirent de nombreux indépendants et studio à venir poser leurs valise dans cette belle ville. Le réseau que nous y avons créé et l’aide que les organismes en place nous ont offert sont à nos yeux un bel exemple de co-construction des métiers de demain.